Abarth Day aux Circuits de l’Ouest Parisien

Il y a quelques semaines, au lendemain d’une bien triste journée, j’ai pu me changer les idées grâce aux petits monstres d’Abarth, grâce à plus d’une centaine de petits monstres Abarth en fait. L’évènement, nommé très logiquement Abarth Day, se déroulait non loin de Dreux aux Circuits de l’Ouest Parisien. Première édition française pour ce qui est une habitude de la marque dans d’autres pays, une édition d’autant plus attendue par les propriétaires Abarth qui étaient au rendez-vous, plus nombreux qu’attendus au final.

Si je n’ai pas eu l’occasion de conduire, j’ai en revanche eu l’opportunité de me balader au milieu des anciennes Abarth, des nouvelles mais aussi et surtout de mettre mon postérieur dans le baquet de la Punto Evo sur un circuit de rallycross aux côtés de Yoan Morcamp. Enfin, j’ai eu droit à un joli petit baptême supplémentaire à bord de l’Assetto Corse, aux côtés de Margot Laffite cette fois-ci. Bonheur ? C’est ça.

La journée a toutefois commencé par une balade sur le parc fermé regroupant toutes les voitures de la marque, des vieilles Autobianchi à la toute dernière 695 Tributo Ferrari en passant par son aïeule. Un festival de carrosseries plus ou moins personnalisées mais toutes attirantes et séduisantes.

Quel bonheur ensuite d’aller parader avec elles sur le circuit, un festival de rugissements de moteurs, d’accélérations pleins gaz et de sourires vissés sur les visages de tous les conducteurs. Je n’avais jamais participé à un évènement « marque » regroupant des propriétaires passionnés par leurs voitures. On est bien loin de l’image beauf que peut véhiculer l’automobile, ici on nage dans la passion du scorpion, une sensation fort agréable.

Et pendant que les furieux reprennent le volant après une pause déjeuner bien méritée (ce BBQ était TELLEMENT approprié à la journée, et bon !), je me dirige vers le circuit de rallycross pour mon premier baptême. Constat en arrivant : ça attaque fort sur la piste !

Retour sur la piste pur asphalte où ça attaque fort là aussi ! Les proprios se lâchent, ça fait plaisir à voir même si certaines trajectoires et freinages laissent parfois à désirer. Bon ok je dis ça mais aurais-je fait mieux ? Aucune idée. La prochaine fois je roule ! Et puis enfin, Margot Laffite et l’Assetto Corse se profilent… Aaaaahhh Margot… aaaaaah l’Assetto… Je ne sais pas laquelle des deux me plaît le plus mais le mélange des deux touche au sublime.

Fin de journée, il est temps de dire au revoir aux petites merveilles alors que le ciel livre ses plus belles lumières. Petit pincement au coeur en regardant la Punto Evo qui fut mienne le temps d’un weekend (je vous mets l’essai la semaine prochaine ici même !) et la 695 Tributo Ferrari que j’espère bien conduire un de ces jours.

Tags de cet article

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *