Les Frères Caillebotte au Musée Jacquemart-André

Il y a environ trois plombes, le premier weekend d’ouverture de l’exposition plus exactement, j’ai plongé dans l’univers des frères Caillebotte au Musée Jacquemart-André. Alors, premièrement, je ne savais pas qu’il y avait des frères Caillebotte, je ne connaissais en fait que le peintre, Gustave.

© Les Roses, jardin du petit Gennevilliers / 1886 / Photo Alberto Ricci
© Canotier au chapeau haut de forme / 1877-1878 / collection particulière Courtesy Comité Caillebotte, Paris

Gustave et Martial étaient en fait les fils d’une riche famille parisienne tandis qu’un autre frère né d’un précédent mariage était prêtre. D’un côté, la peinture. De l’autre, la musique avant enfin de découvrir la photographie. L’exposition met d’ailleurs parfaitement en lumière les influences communes, les angles, la sensibilité, ces frères étaient si proches, marqués sur leur cocon familial qu’ils illustrent l’un et l’autre avec un amour qui transpire de leurs œuvres.

© Régates à Argenteuil / Pêche à la ligne / 1893 – 1878 / collection particulière Courtesy Comité Caillebotte, Paris

Famille, vues de Paris, jardins et amour de la voile, les différentes photos et peintures se confrontent dans un musée au décorum magnifique. Un régal de bout en bout malgré la foule des premiers jours, une délicatesse dans la peinture de Caillebotte qui en fait l’un de mes peintres préférés et des clichés magnifiques, témoins d’une époque pour ce qui touche à l’autre frère.

© Gustave Caillebotte et Bergère sur la place du Carrousel / Maurice Minoret ramant / Gustave et Martial Caillebotte / D.R.

L’exposition est en place jusqu’au 11 juillet prochain, je ne saurais que trop vous conseiller d’aller la voir !

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.