Pain Vin Fromages

Samedi soir, l’heure du crime. Le crime stomacal, celui qui fait mourir ton estomac de bien-être, celui qui vient te prendre par surprise alors même que tu avais parfaitement conscience de te mettre en vilaine posture …
Ce crime à un nom, simple et désuet comme il faut : Pain Vin Fromages. C’est en fait un restaurant dont Mamzelle nous avait parlé, voulant surement que nous prenions quelques kilos, la fourbe !
En belle-famille, direction donc ce tout petit lieu dans le 4ème arrondissement de Paris. Une devanture toute simple, un resto sicilien en face qui nous fait de l’oeil (on teste la prochaine fois), on franchit le pas de la porte et les naseaux frémissent déjà ! Pas de doute, ici on sert du fromage sous toutes ses formes !
Le décor est tout à fait approprié : vieilles tables, chaises idem … un buffet tout de travers qui traîne dans un coin, des poutres apparentes … quelques bouteilles … Tout respire l’ancien, la franchise, la bonne boustifaille des familles dans un cadre rassurant. Le genre de cadre qu’Alice et moi aimons, en fait.
Les autres ayant décidé d’être en retard, nous avons DU prendre un apéro : kir mûre pour Alice très « normal » et cocktail maison pour moi … : rhum blanc, canelle et jus de pomme … un mélange simple comme bonjour, bien frais et siroté à la paille … Je garde ça dans un coin de ma tête pour une prochaine fête à l’appart ! Vous aurez mal au crâne, je vous le promets.
La suite, c’est l’arrivée des autres et le choix du menu. Point de photos, seul le NV24 nous accompagnait et je hais les photos au flash … Au menu donc : croûtes paysannes et végétariennes ou pour parler « clair » : une tranche de pain grillée avec plein de choses dessus et un soupçon de salade pour la culpabilité.
Alice, son père et moi n’avons pas eu de scrupules à faire bombance : fondue au roquefort, camembert et calvados ! Copieux, crêmeux, fort, délicieux !!! L’estomac est mort une première fois, arrosé de Riesling pour faciliter la descente !
Comme nous sommes de grands malades, nous avons aussi pris un dessert … De la glace pour certains, une gauffre mi-chaud mi-froid, une tarte de pommes caramélisées mi-chaud mi-froid et un fromage blanc « maya » (= noix, miel et canelle) pour moi … J’ai été un peu déçu par le dessert au début puis j’ai compris le truc ! Il ne faut pas hésiter à bien mélanger les ingrédients et détruire la présentation pour que l’ensemble soit homogène; simple comme bonjour là aussi.
Au final, 170€ pour 7 … Raisonnable au vu de la quantité, de la qualité et du service toujours disponible … Pas de doute, on va y revenir très vite pour goûter les plateaux de fromage et exploiter la carte des vins, avec des photos à la clé, si l’on peut. D’ici là, on vous incite à y aller …
3, rue Geoffroy l’Angevin
75004 Paris
01 42 74 07 52

2 Commentaires

  • BOn ben trés bien, je sais où aller avec mes potes au restau quand j’arrive… 😉

  • J’avais pas fait gaffe à la petite phrase sur l’addition. Ca me fait penser que l’avant-dernier restau que j’ai offert à So m’a coûté un bras :confused:, pourtant on n’était pas 7.
    (Ca c’est juste parce que tu as insisté pour que je fasse un commentaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *