Ils ont quoi les gens avec Thalassa hein ?

Bon. Pas besoin de vous faire un brief, je vais gueuler, c’est marqué dans le titre. Vous le savez tous, ce mercredi sortait Océans, un film sur la mer, les océans, les poissons, les pieuvres, les dauphins et tout le reste du petit peuple de la mer que l’on connait, cela va de soi, très mal. Genre très mal même.

Un film « choc » au niveau de la beauté des images (non je ne l’ai pas encore vu), un film « choc » pour la partie technique simplement délirante et un film « choc » parce que ces sortes d’odes à la Nature se multiplient mais ne se valent pas tous en qualité ! Celui-ci est semble-t-il de remarquable facture, tout le monde s’accorde à le dire. Même les critiques de « ça balance à Paris » sur Paris Première sont tous d’accord pour le dire. C’est dire !

Car oui, je regarde cette émission typiquement branchouillarde et parisiano-centrée jusqu’à la moëlle avec une certaine délectation. Souvent, les critiques y sont drôles, parfois justes, on se prend au jeu d’un Pierre Lescure en pleine forme qui gère ses chroniqueurs avec brio. Bon, il y a aussi les critiques qui énervent. Les branchouillards justement. Les poufs parisiennes qu’on imagine volontiers croiser au détour d’un cocktail mondain de ce monde cuuuuulturel tellement hype et tellement plus intelligent que le commun des mortels. Bref : la partie de la culture qui me fait vomir et me donne des envies de meurtre.

Genre Audrey Diwan tiens, qui parlait d’Océans. Je ne connais pas la damoiselle, je n’ai pas lu ses oeuvres et d’ordinaire ses critiques me plaisent plutôt pas mal (si l’on met de côté la branchouillardise chronique… bref  une parisienne pur jus, de celles que tu as envie de baffer quand tu marches dans ton quartier branché), vous voyez non ?). Mais là, elle a poussé un peu loin. Je cite (peu ou prou) : « En allant voir Océans, j’avais peur de me retrouver devant Thalassa. » … … … et là il y a eu comme un silence dans mon salon. Celui qui précède l’explosion de colère.

BORDEL. Alors. Deux choix… Soit elle disait qu’elle ne voulait pas voir un « documentaire » au sens classique du terme et dans ce cas je partage son avis : je n’ai pas du tout envie de voir Océans comme un docu classique… Soit… elle disait ça en sous-entendant que Thalassa, c’est un peu de la merde télévisuelle et que ça fait 20 ans que ça dure sans qu’on comprenne trop pourquoi !

Bizarrement, quand tu l’entends parler (petite voix flutée parisienne), quand tu vois ses mouvements de bouche maniérés, tu te dis que c’est plutôt la version numéro 2 qui l’emporte. Que c’est le genre de personnes que tu fous devant Thalassa et qui te disent que c’est de la merde, du haut de leur culture et de leur morgue.

Bref, ils ont quoi les gens avec Thalassa ? C’est une source incommensurable de culture, d’émerveillement aussi. Certes, certains reportages sont nazes, d’autres te donnent juste envie de dormir, et ça passe le vendredi soir ! Ah oui pardon, le sacro-saint vendredi soir, cette fameuse soirée où il FAUT sortir, absolument, tu vois ? Mais. Bizarrement, c’est l’une des émissions, avec celles diffusées sur d’autres chaînes à vocation plus culturelles, qui ont bercé mon enfance et mon adolescence. Je dirais même que c’est l’une des émissions qui a éveillé ma curiosité à l’océan, à la Nature dans sa globalité. Thalassa, ce sont mes premiers émerveillements, à mettre à côté des docus du Commandant Cousteau…

Donc voilà. Thalassa, c’est bien. Et je ne supporte pas qu’une abrutie de critique parisiano-merdasse vienne sous-entendre que c’est juste bon à donner aux beaufs qu’elle méprise (et que je méprise aussi), comme une sorte de production de TF1 ou de la petiote M6… Non mais.

28 Commentaires

  • Ping : Viinz
  • Ping : DJ PIE
  • Excellente émission que j’essaye de suivre depuis toujours.
    Culturelle, diversifiée, ouverte sur le monde et accessible…Tout le contraire de la branchouillarde Parisienne en somme.
    Ton problème Vince’, c’est ton cote terroir.
    T’as le Mac, t’as l’attitude, t’as le pognon, mais t’es handicape par ton terroir.
    Tu ne seras donc jamais un real trou du cul, je sais tu es triste.

  • Yop ! j’aime tes coups de gueule Viinz…dès le lundi matin ça réveille ! Finistérienne ke je suis, avec un papa marin, et une maison d’enfance au bord de la mer, forcément cette émission a bercé mes soirées du vendredi. Oui, il y a parfois des trucs merdiques, ou soporifiques mais on doit leur reconnaître et leur accorder cette prise de conscience écologique assez anticipée par rapport à toute la vague culturo-écolo des derniers temps… mais la Parisienne branchouillarde ne s’est sûrement jamais retrouvé les mains dans le goudron en pleine vacances de Noël à ramasser le fucking pétrole de l’Erika et les oiseaux crevés… A l’époque, Thalassa avait bien gueulé et suivi le nettoyage des côtes…mais pas seulement pendant les 10 jours médiatiques !

  • Purée, ça fait du bien de lire ça le lundi matin !! Je rejoins complètement LZ, je me rappelle que louper Thalassa (je suis bretonne, je précise …) était assimilé à un pur sacrilège. Passée la période ado à la con où « ouais c’est naze, c’est pour les parents », je regarde Thalassa (certains vendredis soir !) et j’assume !!!

  • Ah moi aussi je regarde ça balance, j’aime bien , pas tout mais quand même , ai loupé cette critique de Océan ! par contre j’aime beaucoup Elisabeth Quin. t’ain hier avec le comique elle en pouvait plus de l’admirer et de lui dire qu’il était beau !

  • le mythe de la LA parisienne branchouille est aussi surfait que celui du blaireau qui n’a rien de mieux à faire de son vendredi soir que de mater Thalassa.
    t’as le même discours que celui des gens que tu critiques.
    tout ça pour quoi? parce qu’il semblerait qu’elle n’aime pas une émission que tu apprécies?
    on pourrait se faire un avis similaire sur toi juste à ta manière de la décrire,elle.
    alors que tu vaux sûrement mieux que ça.
    que tu défendes une émission que t’aimes,ok.
    mais que tu le fasses par un portrait à charge,c’est dommage…
    Ps: c’est quoi un beauf? faut les mépriser? s’ils savent écrire,ils ont le droit d’écrire sur un (sky)blog à quel point ils détestent les gens qui détestent Cauet?

    • Absolument d’accord,

      Et le commentaire mériterait d’être bcp plus virulent que ça.
      Je vais pas le faire, pas envie, par contre juste :
      « beaufs qu’elle méprise (et que je méprise aussi) »

      … nan mais tu te prends pour qui ?!

      tu es un bobeauf

      • Merci pour cet avis hautement constructif… venant d’une personne qui ne me connait pas (au contraire de Ludo…).

  • C’est marrant ça parce que je suis passé par toutes les périodes au sujet de Thalassa.
    D’une émission que j’aimais beaucoup enfant, elle est devenue le truc à éviter, le synonyme d’ennui du vendredi soir lors des weekends chez mon père ; avant de revenir en grâce et d’avoir régulièrement mes faveurs le vendredi soir quand je suis chez moi.
    Comme quoi…

  • pinkbOnO > Tu sais qu’on m’a rarement fait un aussi joli compliment déguisé ? Merci 🙂

    LZ > Ce cher Erika… 🙁

    Alice > De toute façon, à la période ado, je crois bien que tout est naze… Y compris soi-même.

    Mercotte > Ah bah bravo ! Quant à moi, je n’ai pas regardé hier, je faisais le marché, comme un bobo branchouille ^^

    Mr Peer > J’avoue avoir écrit sans me documenter sur ce coup là… merci pour la précision ! (en même temps, j’ai 26 ans, mes souvenirs de Thalassa ont donc au plus 20 ans !

    ludoFJ > Ce n’est pas un mythe dans le sens où on la voit s’incarner régulièrement dans les émissions culturelles du type « ça balance à Paris ». Après, j’ai peut être quelque peu forcé le trait mais tu aurais du l’entendre déclamer cette phrase… c’est… méprisable oui. Donc je maintiens mon propos et ma condition de blaireau qui apprécie de mater Thalassa plutôt que de faire semblant de prendre plaisir à voir des gens systématiquement le vendredi soir.
    Pour les beaufs, oui ce sont entre autres ces gens qui aiment Cauet et son contenu, c’est de l’inculture. Je ne cherche pas à dire qu’on devrait tous lire du Proust tous les soirs, mais quand même ! Mais oui, libre à eux de me cracher dessus, la liberté d’expression, tout ça…
    Enfin je ne prétendais pas être objectif, on a forcément un point de vue déformé sur un blog perso, vu que l’info passe par son propre prisme personnel.

    François > Comme quoi… 😉

  • J’ai tagué « Thalassa » sur le bois près du coin télé, chez moi.
    Cette émission a bercé mon enfance, les soirs d’hiver, quand on rêvait avec mon père que l’on reprenait la mer et que l’on s’ennuyait du voilier qui clapotait tranquillement au bord, en attendant un printemps plus clément.
    Lorsqu’avec mes deniers patiemment économisés j’ai participé à l’achat de la première télé couleur de la maison, la première émission qu’on a regardé ensemble, émerveillés, c’était Thalassa. Et voir le générique pour la première fois en couleur, ça nous a rendu muets comme des carpes. Alors qu’on le connaissait par cœur.

    J’avoue que Thalassa, je regarde de loin en loin ces derniers temps ; Je trouve leurs reportages plus porté sur l’exotisme des cultures très lointaines que sur les gens de mer, les régates, les ports.
    Mais je connais encore les voix des chroniqueurs par cœur, comme autant de repères.

    Mais il est toujours de bon ton de se moquer, de tourner en dérision le patrimoine de la mer, lorsqu’on ne touche que la terre de la pointe de son talon aiguille.
    Moi je m’en fous, les échasses et les volailles en tout genre, je n’ai jamais trouvé ça bon qu’à la broche.
    Et encore, ça ne vaut pas un bon steack.
    Qu’on les plume.

  • Ah, oui, je suis bretonne aussi.
    Les mouettes engluées dans le pétrole, comme LZ, je les ai vu crever, flottant comme des sacs plastiques immondes dans des plaques noirâtres.
    Les algues vertes, je les sens encore à plein nez dès que je regarde un reportage sur mon coin de la côte de Granit Rose.
    Ça me prend aux tripes.

  • Tous les vendredis soirs, pendant le repas, le beau-père allumait la télé et mettait Thalassa. Pollution des côtes, espèce en voie de disparition, pêche à l’ancienne… La soirée était follement excitante.

    En vrai passionné les rediffusions étaient suivi avec la même attention. Au bout de quatre ans, un dégout profond c’est installé en moi sur tout ce qui se rapporte de prés ou de loin à la mer.

    Puis nous avons eu le câble, et grâce aux chaines spécialisés, nous pouvions apprendre à vider une truite ou piquer un verre sur un hameçon entre le fromage et le dessert. Thalassa, c’était pas si mal finalement.

  • « faire semblant de prendre plaisir à voir des gens systématiquement le vendredi soir. »
    choisis mieux les gens que tu vois, peut-être?
    ou sinon, évite de faire ça tout le reste de la semaine pour pas te lasser? #soiréesbloggueurs

  • Lousia > C’est vrai que depuis quelques années, on se retrouve avec des reportages très orientés « destinations lointaines », il faut dire que cela correspond aussi pas mal à la demande des spectateurs, toujours friands de ce genre de choses non ?
    Mais restent encore de beaux reportages sur les littoraux français et la vie des gens de la mer. C’est moins « fun » mais c’est tout autant enrichissant.

    Snae > Thalassa, c’est même plutôt pas mal… aussi bien que les autres chaînes spécialisées même ! Après, reste en effet à trouver cela intéressant et enrichissant.
    J’aime assez l’idée de culture globale de la mer qui se dégage de cette émission, tu apprends de tout sur tout, c’est un grand pan de culture, pas forcément des choses utiles dont tu sers tous les jours, mais plutôt un savoir qu’il est bon d’avoir. Enfin, c’est comme ça que je le vois.

    sharky > Tu me déçois. Vraiment.
    Qui a dit que je parlais de moi ? Je parle du principe de « il FAUT sortir le vendredi soir », truc très à la mode chez les jeunes n’ayant pas d’enfants, mais je suppose que tu avais très bien compris, simplement tu n’as pas pu t’empêcher d’être toi. Dommage.

  • Bon, moi aussi je regardais Thalassa avec mes parents gnagnagna et je ne trouve pas que ca soit une émission de beauf ou quoi ou qu’est-ce mais surtout c’est mon avis, point.

    Je trouve que tu montes un peu vite sur tes grands escargot Vinz en fait, tu as entendu une phrase d’une fille que tu ne connais pas et dont tu ne connais pas le taff, les activités ou autres, une fille que tu as jugé sur l’autel de ta détestation de la « hype parisienne ».
    Peut-être que comme tu le dit justement en 2 mots (comme quoi tu as quand même envisagé la chose), elle a voulu dire qu’elle pensait a un documentaire sur le format de Thalassa, ce qui effectivement est radicalement différent de ce qu’est « Océans ». J’en sais rien, je suis pas dans sa tête mais en l’occurence, toi non plus…

    Bref tout ca pour dire que j’ai un peu de mal avec les montées dans les aigus à partir de rien ou en tout cas, avec un jugement aussi rapide que celui que tu condamne 🙂

  • Tu sais c’qu’on dit: « if you can’t join then, kill them… » (ah non,je crois que je confonds, normalement c’est l’inverse)

    Merci @LudoFG.
    Et @LZ: Tu sais ce qu’elle te dirait la parisienne branchouillarde?! Qu’une bonne partie des campagnes de réhabilitation des côtes ont étés financées par les dons que les bobos parisiens ont fait après avoir regardé Thalassa justement (parce qu’ils préfèrent donner de l’argent à des gens compétents plutôt que d’aller faire n’importe quoi sur place; c’est un point de vue qui se défend, ou pas). Qu’une autre partie des branchouillards sont justement partis aider (ça fait bien en société, mais j’imagine que cette raison est dégradante de votre point de vu), que d’autres vont en trecks/sauvetages de tortues de mers bébés etc… (ça fait toujours bien en société aussi).
    Et tu sais ce qu’elle te dit cette parisienne branchouillarde? Que le vendredi, elle préfère rester chez elle avec son chéri, que petite, elle regardait religieusement Thalassa et Cousteau, qu’elle a déjà trait une vache, été à la pêche, coupé du bois et toutes ces petites choses teeeeeellement réservées aux vrais vrais gens du terroir, que les branchouillards font pour se donner l’illusion d’être près de la terre aussi j’imagine…

    Les raccourcis rapides comme ça (et une bonne partie de tes commentateurs), c’est en dessous de toi Vinz. Et tu le sais pourtant…

  • C’est moi ou le défi du jour, c’est de se battre pour savoir si on est du terroir, de Paris ou de la branchouille ?
    J’aime beaucoup ce que vous faites !

  • J’ai l’impression que le défi du jour c’est surtout de savoir qui pissera le plus fort dans un violon vu comme c’est parti.

    Accessoirement, Thalassa j’ai toujours trouvé ça chiant comme la mort comme emission. Pourtant je suis originaire des côtes d’armor et j’ai en partie grandi sur le bassin d’Arcachon (apparemment ça légitime les avis sur Thalassa ici)

  • j’ajoute ma pierre à l’édifice… c’était d’ailleurs une discussion avec l’Homme ce week en « on va voir Oceans ou pas? » Perso, j’ai jamais aimé les docu, quelque soit leur nature. En même temps j’aime pas trop la télé… (sauf pour les redif de films ou les Simpsons). Donc qu’on aime Thalassa ou pas… m’en moque un peu. J’aime la mer, mais depuis la plage ^^ (et sans pétrole siouplait), j’ai peur de l’eau, et j’ai le mal de mer (la chance! -_-). Ensuite les émissions branchouilles parisiennes, je les connais pas ^^ l’Homme me quitte dans l’instant si je zappe dessus (et si en plus simultanément je prononce les mots Darel et Louboutin, il me crucifie, et ensuite me quitte). Donc j’ajoute juste une gravillon… moi le vendredi je sais jamais ce que je fais.

  • non moi je dis le vrai débat c’est: le poisson en vrai il est vraiment carré?
    signé une francilienne (oué parce qu’en plus chui pas vraiment parisienne… juste une contrefaçon)

  • @enfantgâtée : mais la Bretonne que je suis a aussi été parisienne et c’est bien pour ça que je peux me permettre de critiquer gentiment…il y a aussi des Bretonnes en talons (ou pas) qui n’ont jamais trait de vaches et sont encore moins parties en trek sauvetage… et n’en n’ont rien à cirer de donner de l’argent pour sauver quoi que ce soit.
    Quant à ce ramassage de goudron dégueulasse, il était encadré à l’époque (et oui…) et si des connes comme moi n’avaient pas mis les mains dans le cambouis à l’époque, la côte serait encore dégueulasse aujourd’hui… Cela reste mon avis, bien entendu !
    Mais tu as raison, le débat est au dessus de ça… la critique et tout ce qu’elle a de subjectif engendrent toujours des réactions viscérales chez les uns et les autres.
    Après tout, il ne s’agit que d’une émission télé, et il n’y a pas mort d’homme…

  • Rho, mais comment tu sais lancer les sujets polémiques sur lesquels on va se branler la nouille pendant 6 mois !

    Thalassa je ne regarde jamais, sauf quand je tombe dessus et dans ces cas-là je ne zappe qu’au générique de fin.

    Mais comme disait le grand Claude, moi, mon océan, c’est une Garonne… (ben oui, chui toulousain, pas matelot, alors faut que je fasse comme les autres comme les moutons que nous sommes tous, que je dise que mon localisme il est mieux que les autres même si ça n’a rien à voir)

  • @TLizzie : Et même pire, des dauphins meurent de faim et des enfants sont chassés pour leur fourrure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *