Harry Potter 6 – Une frustration qui va croissant

 Deux mois que je ne vais presque plus au cinéma… Manque d'envie, manque de motivation, manque d'intérêt et surtout une période de l'année où on a envie de tout sauf de s'enfermer dans une salle obscure ! Franchement, on n'est pas mieux à se boire des pintes avec les amis au P'tit Railleur ?
 
Surtout quand c'est au final pour aller voir en VF le dernier né des Harry Potter : le Prince du Sang-Mêlé. D'ailleurs, en parlant du titre qui est censé représenter l'obsession d'Harry Potter dans le livre (tout comme le Prisonnier d'Azkaban, les Reliques de la Mort, etc.), on apprendra à la toute fin du film qui il est… mais aucune explication, aucun indice préalable, que dalle vous dis-je. Histoire de conclure de manière chiatique un film déjà pas bien brillant.
 
Ah, question mise en lumière et ambiance, c'est visuellement très réussi, comme d'habitude j'ai envie de dire avec les Potter… Mais par contre, pour le scénario, le jeu d'acteur, le respect du livre et des intrigues, on repassera, merci ! Alan Rickman / Rogue est toujours aussi fabuleux mais il n'a pas attendu de jouer dans Harry Potter pour montrer toute l'étendue de son talent… ce mec est surement le seul bon acteur de la bande ! Que dire de Ron et de sa face lunaire, de Harry qui ressemble de plus en plus à Mark Walhberg au niveau expressions faciales, de ce Dumbledore sans trop de prestance, ou d'Hermione finalement assez pâle dans ce film. Bref : on a vu mieux, largement mieux… en vieillisant et en étant confrontés à des rôles de plus en plus complexes, on voit que le choix d'acteur n'était finalement pas merveilleux.
 
Bon, et le respect du livre alors ? Aux chiottes, tout simplement. Je l'ai certes lu en VO à sa sortie, ça remonte un peu mais il y a certaines choses qui ne s'oublient pas dans les 4 derniers tomes de la saga, certains éléments absolument grandioses au niveau émotionnel qui ont été sabrés au profit des amourettes à neuneu et de l'ajout de scènes inutiles et surtout inexistantes dans l'oeuvre de J.K. Rowling. A la limite, l'ajout ne me pose pas de problème si le coeur du livre est respecté ! Mais là… c'est misérable.
 
La fin du film est aussi bancale et baclée qu'elle est grandiose dans le livre. De la grotte au Horcrux absolument ridicule (qu'est ce que c'est que ce plan depuis le fond du lac hein ? un coup de téléphone magistral ! Cuaron, abruti !) à la scène finale de l'assassinat (cette chute stylisée à la noix…), on navigue dans le naze sans émotion aucune si ce n'est celle de la tristesse de ne rien ressentir en voyant ces images. Déçu, je suis… terriblement déçu !
 
La dernière scène est à la hauteur du reste du film : bâclée. On y voit nos trois héros en lieu et place d'une scène qui m'avait arraché un litre de larmes, l'enterrement… Mais où diable est donc passé l'enterrement ? On me signale que ce sera l'ouverture du premier film dédié au septième et dernier tome de Harry Potter… Ok. Hum. Respect du livre ? Nan, rien, on oublie.
 
Bref, ça part en eau de boudin, la saga Harry Potter. Le Prisionnier d'Azkaban restera définitivement le meilleur des films, la meilleure ambiance… mais j'irai voir les films du 7, forcément. Et je pleurerai un bon coup. Vivement l'adaptation du Trône de Fer par HBO tiens, ça va me changer.
 

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.