Baptême …

Au début du mois avait lieu le baptême de mon neveu et accessoirement mon accession officielle au titre de parrain du bambin. Vous connaissez tous mon aversion pour les cérémonies religieuses de quelque confession qu’elles soient … Je n’ai cette fois eu pas d’autre choix que d’y participer, activement qui plus est
: lecture de texte, écouter les sermons, faire des promesses et dire “je crois” et enfin tenir un cierge.
Autant de choses profondément passionnantes et excitantes pour quelqu’un comme moi et clairement pas du tout en rapport avec mes pensées de l’instant : je considère plus mon neveu/filleul comme une personne en devenir que comme un membre de la communauté chrétienne. Il ne faudra pas compter sur moi pour l’emmener au catéchisme, je laisse ce soin à ses parents !
La chose que je retiens de tout ça, c’est que j’ai réussi à être sage de bout en bout, à part quelques grimaces avec ma nièce adorée et adorable ! Nièce qui avait l’air de se faire profondément chier et on la comprendra. Mon frère et ma belle-soeur ont de l’humour, mais si je m’étais laissé aller à une frivolité, je pense que je me serai gentiment fait écorcher … par ma mère.
Car oui, elle était de mauvaise humeur, du genre violent qui déforme les traits … Vous savez, la méchanceté qui s’inscrit parfois sur certains visages au travers de certaines rides bien définies … Voilà : ma mère, rongée, névrosée, en perte totale de pouvoir sur l’intégralité de la fratrie. Mon frère a en effet quasiment coupé les ponts avec elle au sortir du baptême … Ambiance !
Pour éviter toutes ces tensions familiales, la solution est simple : la PHOTO ! Ce baptême constituait un très bon test avant le mariage de ma cousine qui interviendra à la fin juin et dont je suis le photographe semi-officiel.
Et dire que j’ai failli être LE photographe. Moi, le débutant. Merci maman, une fois de plus, qui s’était permis de répondre POUR MOI à ma cousine : “oui oui il fera tes photos” … T’es gentille maman mais conne mais je ne me vois pas trop faire des photos de mariage et encore moins de ma cousine !!! Je ne suis pas prêt, pas assez pro, pas assez inspiré, pas assez à l’aise, bref, pas prêt. Ah mais quelle imbécile, je vous jure !
Bref, trêve de fiel, voici quelques photos du set de photos potables réalisées en cette belle journée du mois de mai (je peux vous filer un pass pour voir l’intégralité sur FlickR, je sais c’est merveilleux).
Voilà. Prochaine chronique familiale : comment je coupe progressivement les ponts avec ma chère mère … ça va être violent au final.