Sorrento et sa péninsule – entre Capri et Vésuve

Que dire de Sorrento si ce n’est que cette ville ne présente pas un grand intérêt si ce n’est sa vue sur le golfe de Naples et son joli petit cloître attenant à la terrasse offrant ladite vue ? Pas grand chose de plus, allez, disons que le petit port de pêche lové au pied de la falaise la plus à l’ouest mérite aussi le détour. Pour le reste, passez votre chemin ou prenez le bateau pour Capri !

Le reste de la péninsule mérite en revanche qu’on en fasse le tour et qu’on s’arrête à quelques points particuliers. Cela commence par la cime du Deserto, à Sant’Agata sui due Golfi. Ici trône un ancien monastère fermé au public et en réfaction depuis bien longtemps. Petit train touristique laissé là, bâtiments austères et massifs mais surtout vue panoramique et ventée sur le Vesuvio dominant Naples et sa baie. De l’autre côté, Capri et un bout du golfe de Salerno. A couper le souffle (et le corps, de froid). Attention toutefois aux horaires, quelques peu variables…

italia_sorrento_decembre_26

italia_sorrento_decembre_24

Dans un autre registre, Marina di Puolo vaut qu’on s’y arrête rapidement tandis que de l’autre côté de la péninsule, la petite ville de Marina del Cantone offre une halte bienvenue sur sa plage de galets peuplée de chats curieux et chapardeurs. A l’abri du vent, on oublie tout et les galets ricochent tant bien que mal sur les flots. Mon bras s’en souvient encore !

Cette journée sur la péninsule avait quoiqu’il en soit comme phare l’île, toute proche de Capri… Il ne restait plus qu’à prendre le bateau pour enfin poser mes pieds sur ce si fameux bout de terre cerné de mer.

italia_sorrento_decembre_29

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.