Irlande – le ring of Kerry côté terre : le Killarney National Park

Le sud du sud de l’Irlande, c’est bel et bien terminé ! Je prends un peu plus la route du nord, toujours en suivant la Wild Atlantic Way. Je traverse ainsi Glengarrif une nouvelle fois, savourant sa météo si particulière avant de couper à travers terres jusque Kenmare.

Le Rally of the Lakes ayant encore court, je dois prendre mon temps afin d’être sûr de pouvoir emprunter la route qui m’intéresse, vers le nord et la N71, avant de bifurquer à l’ouest dans le parc national de Killarney. L’objectif : Molls Gap. Ce fameux col abrite des routes magnifiques que je tiens à emprunter et bonne nouvelle, la montée est dégagée…

De l’autre côté du col, c’est également dégagé ! Les voitures de courses ont filé vers Killarney et d’autres spéciales plus au nord, laissant la route disponible pour les machines à déplacer des quidams. La vue depuis le col est ébouriffante, autant que le vent qui tambourine sur les portières de la voiture de location.

Après un beau bout de descente, on arrive à un petit parking. On croit alors qu’il s’agit du fameux Ladies View où la reine Victoria s’arrêta un jour et stupéfiée par la vue, fit venir l’ensemble des dames de sa suite afin qu’elles en profitent. Quelle gente dame, n’est-ce pas ? En fait, il n’en est rien, on est juste au dessus de l’Upper Lake et les loughs de Killarney se laissent deviner au loin. Plus bas, après cette vue, Ladies View. Eh bien ma foi, je crois que je préférais la précédente !

On atteint ensuite les bords de l’Upper Lake, l’occasion de nombreux arrêts pour prendre la température de l’eau et faire quelques photos. Il n’y aurait pas ce vent à décorner les cocus, on pourrait rester là un temps certain ou un certain temps à simplement contempler.

Killarney. La ville en soi n’a pas grand intérêt, surtout qu’elle bruit en ce jour de visite de l’activité du rallye. Nombreuses voitures préparées, beaucoup de monde, vraiment beaucoup d’échappements libérés et ainsi de suite. Bon, tout le monde roule poliment, on est en Irlande, après tout.

Direction une zone un peu plus calme, l’un des points d’intérêts des alentours du côté terre du Ring of Kerry : le château de Ross. Ce gros donjon trône sur le lough Leane depuis le XVème siècle et fut déchue par Cromwell qui l’attaqua par le lac. La garnison se rendit sans combattre, car une prophétie disait que le château tomberait si une attaque venait de l’eau. Jolie petite promenade en tout cas, pas forcément de nécessité de visiter.

Je me rends ensuite du côté de Muckross. Source et entrée du Killarney National Park, la Muckross House, ses dépendances, son incroyable jardin à l’anglaise et les ruines de son abbaye sont une merveille courue par beaucoup de monde mais assurément délicieuse.

Il faut bien voir que c’est grâce au développement de cette belle maison et à la visite de la reine Victoria dans ses murs que le tourisme est en quelque sorte né dans la région, pile à la bonne époque et avec cette volonté de venir se mettre au vert.

L’esprit perdure aujourd’hui avec pour commencer une très belle balade à faire autour du Muckross Lake, en partant du manoir, à travers le jardin anglais et ses splendides azalées et rhododendrons. Je ne m’en remets pas, de ce jardin.

On s’enfonce ensuite à travers champs pour rejoindre la Torc Waterfall, une jolie chute d’eau de 18 mètres. Le tour du lac se poursuit ensuite jusqu’à un petit salon de thé où il fait bon prendre un café et se restaurer avant d’entamer la suite de la balade, en sautant au dessus d’un petit pont où les eaux du Muckross Lake et du Lough Leane se croisent.

Balade apaisante, reposante et charmante avant ou après la visite des splendides intérieurs de la Muckross House, malheureusement interdits de photos ! Une visite à ne pas manquer, en tout cas, tant la maison est belle, bien décorée et dans son jus, riche d’une histoire mouvementée ayant présidé à la création du parc national.

Dernière visite avant de filer, la journée touche à sa fin et la pluie, restée cachée tout au long de la journée, semble vouloir pointer le bout de ses gouttes ! Je découvre pour finir la Muckross Abbey, brûlée par Cromwell en 1652, toujours imposante, massive même et aux murs magnifiques. Le cimetière de cette retraite franciscaine est romantique à souhait, tout comme le cloître où un gigantesque arbre a pris ses aises.

Je file, j’ai encore un bout de route et des courses à faire avant d’arriver dans mon logement des jours à venir, d’allumer le feu, d’ouvrir une des multiples bières/stouts délicieuses et locales et de repenser à cette première journée sur le Ring of Kerry, une journée bien au delà de mes espérances à dire vrai, que ce soit en terme de paysages ou de richesse architecturale.

Où dormir dans le Ring of Kerry :

J’ai loué une petite maison croquignolette à deux du Caragh Lake, isolée et calme, avec son poêle et plein de bois pour se réchauffer en fin de journée ! Lit parfait, cuisine super équipée et eau brûlante, c’était parfait et c’était aussi un très bon point de départ pour faire le tour du ring dans le sens opposé aux cars de touristes, ainsi que pour rayonner sur Dingle. Parfait et c’est là.

La carte de cette journée de roadtrip :

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.