Barcelone – tout ce que touche Gaudi n’est pas or (ni Jean Nouvel d’ailleurs)

Fin juin, je suis parti quelques jours à Barcelone, non pas à l’occasion de Sonar mais simplement pour le plaisir quand bien même le festival se tenait au même moment. Barcelone… cette ville ne m’a jamais attiré parce que j’ai toujours eu une vision très babeloche de la ville, très roots et basée exclusivement sur de la consommation d’alcool, de stupéfiants divers et variés, de fêtards jeunes, un peu bourrins et pas forcément très intelligents et cultivés. Et le film l’Auberge Espagnole, certes un peu plus beau que ma vision, ne m’avait jamais vraiment convaincu. Il faut dire que je n’aime pas les colocations… Bref : je partais avec un enthousiasme très relatif dans cette ville ! Et j’espérais bien que ma vision serait déçue et bouleversée.

Barcelone est la ville de Gaudi et son empreinte est un peu partout ! J’aimerais que ce ne soit pas le cas tant tout ce qu’a fait Gaudi est assailli de touristes en tous genres et qu’on a l’impression que chacun de ces monuments est classé à l’Unesco… Si l’on excepte la Sagrada Familia, dantesque, je n’ai pas du tout accroché à l’univers de l’artiste, que ce soit au Parc Güell où toute la ville s’était donné rendez-vous, me donnant un sentiment d’agoraphobie quasi instantané, ou bien dans les bâtiments qu’il a conçus.

Mais comme je le disais, la Sagrada Familia est une pure merveille, un assaut à l’oeil aux dimensions difficilement concevables, une ode au gigantisme. Et dire qu’elle n’est pas achevée, loin de là ! Drôle de sensation que de pénétrer dans une église en cours de construction. Des poutrelles se baladent ça et là, des étincelles jaillissent des hauteurs, parfois un nuage de poussière se promène… on vit le délire de Gaudi en vrai, l’endroit est vivant, on a la sensation d’être dans sa tête et c’est plutôt plaisant !

Et de là haut, la vue est simplement splendide.

Bref, tout ce que touche Gaudi n’est pas or… mais il vaut bien avouer que la Sagrada Familia est effarante et impressionnante. Que dire en revanche de cette tour complètement phallique et sans grand intérêt qui trône au nord du quartier olympique… Pas grand chose. Si ce n’est qu’elle est paumée au milieu de nulle-part, qu’elle a été réalisée par Jean Nouvel et que certes, c’est plutôt joli mais on se demande bien ce qu’elle fout là.

Tags de cet article
,