Test express – Philips Fidelio M1

Après le L1, plus orienté “haut de gamme”, Philips a sorti son petit frère, plus nomade, plus accessible mais toujours avec la volonté de proposer du (très ?) bon son : on dit bonjour au M1…

Facturé pas loin de 200€, soit pas loin d’une centaine d’euro moins cher que son grand frère, le M1 n’en oublie pas pour autant une excellente finition et un bel aspect des matériaux dans le même esprit que le L1. Alors, certes, on n’est pas vraiment dans le même monde mais de l’ouverture de la boîte à la première pose sur le crâne, on se dit qu’on a affaire à un produit de qualité, solide, léger et de belle facture de l’arceau jusqu’au câble.

Du bel ouvrage, comme on dit et c’est toujours aussi plaisant.

Si le L1 enveloppait totalement les oreilles, le M1 se pose quant à lui sur elles. Il reste à l’usage assez léger mais m’a parfois un peu serré, rendant le port combiné de mes lunettes et du casque un peu pénible. Cela reste toutefois similaire aux autres casques nomades déjà testés = c’est bien mieux sans lunettes ! La sensation de chaleur reste elle aussi dans le domaine du tolérable tandis que le câble ne cherche pas à s’entortiller partout. Il m’a semblé en revanche un poil court par moments ; il faut dire que je suis habitué à mon câble spiralé de 3 mètres ! Quoiqu’il en soit, mention bien pour le câble et mention très bien pour la télécommande et le micro parfaitement compatibles de l’iPhone. Le bilan est pour le moment plutôt flatteur avec un bon mélange finition / aspect / prix / praticité / confort… mais qu’en est-il du son ?

Si la L1 m’avait vraiment scotché en terme de précision et de pureté du son, le M1 n’est pas à son niveau et c’est dommage car il aurait pu devenir à mes yeux un nouveau casque de référence aux côtés du HD25. L’isolation du L1 était catastrophique en milieux bruyants, celle du M1 est au top ! Le son du L1 était au top, celui du M1 n’est pas catastrophique, loin de là, mais m’a souvent frustré. Manque de précision, manque de “coffre” au niveau des basses et des mediums… Disons que le M1 manque de tonus même quand on le pousse en volume. Cette relative neutralité / planéité du son est d’autant plus frustrante qu’une fois le casque posé sur les oreilles, on est dans son monde, très bien coupé des sollicitations extérieures non désirées.

Bilan finalement mitigé sur ce nouveau modèle Fidelio. Philips nous livre de très bons produits mais il leur manque à chaque fois un petit quelque chose pour en faire la référence. L’isolation pour le L1, un son de très bon niveau pour le M1. Finalement, il me faudrait un subtil mélange des deux, facturé 230€ et offrant le meilleur des deux modèles pour me satisfaire et me faire abandonner mon casque au design certes démodé mais toujours référent dans son domaine.