Tu ne marcheras jamais seul – Giacometti et Nedjari

 J'ai reçu il y a quelques semaines un livre nommé "Tu ne marcheras jamais seul", du nom de l'hymne célèbre d'un club non moins célèbre ! Ecrit par Eric Giacometti et Karim Nedjari, c'est en fait un thriller dans le monde du football, inspiré par des faits "réels" ou du moins supposés, à savoir la corruption, les matchs arrangés, le dopage… et un complot bien plus souterrain qui va se révéler peu à peu.
 
La quatrième annonce la couleur : 
Paris, 2009 : un fonds d’investissement international s’apprête à racheter le Stade de France pour lancer un nouveau club parisien. Lors de la conférence de presse annonçant l’événement, Pierre Santangeli, jeune journaliste sportif, remarque des agents de joueurs à la réputation douteuse…
De son côté, Ève Delesterre, ex de la Brigade financière embauchée par un cabinet de renseignements économiques, s’intéresse de près à ce mystérieux fonds d’investissement qui étend son emprise au monde entier…
 
Bilan : plutôt positif ! J'étais assez intrigué de voir ce que ça allait donner de mêler le monde du foot et un thriller "classique" et le mariage est assez réussi. La qualité d'écriture est quant à elle correcte, efficace dirons-nous mais sans dépasser ce stade mais je n'attendais pas non plus à lire du Bradbury en lisant ce type de bouquin !
Certaines ficelles de l'intrigue sont plutôt faciles, certains leviers de narration aussi et surtout on tombe parfois dans une surenchère de violence qui ne sert pas vraiment le récit tandis que d'autres sont parfaitement utiles pour comprendre la psychologie du "Buteur". A côté de ces quelques défauts, l'intrigue reste parfaitement ficelée, le portrait pourri du foot européen est parfait tandis qu'on circule dans ses arcanes, sacrée plongée dans les caves d'un milieu pas forcément aussi reluisant que celui qu'on suit à la télévision. Un bon thriller donc, assez bien équilibré mais dont on ne ressortira pas forcément enrichi, simplement perturbé par certaines implications possibles.
 
Alors, à lire ou pas ? Plutôt à lire, surtout si l'on aime le foot, ou si l'on est curieux de ce mélange improbable qui finalement fonctionne et que l'on veut se détendre. Sinon, passez votre chemin.
 

2 Commentaires

  • Perso lecture agréable jusqu’à la révélation finale, clairement pas crédible et qui donne un goût amer une fois la dernière ligne avalée.

    Ce n’est pas de la grande littérature mais ça se lit très bien, surtout si on aime le foot évidemment.

  • Attention, « You’ll never walk alone » n’est pas à la base un hymne footballistique mais une chanson repris par le kop de Liverpool…

    Et il n’y a pas qu’à Anfield qu’on peut l’entendre… Elle est également chantée par Celtic Park….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *