James Dyson Award 2009, flash-mob PBLV et concert au Baiser Salé

Après la revue de détails d’un CD, voici un aperçu quelque peu plus général de quelques activités réalisées ces derniers temps …
  •  On commence par le lancement du James Dyson Award 2009. J’ai été invité avec A. à participer à la soirée de présentation et de lancement de l’opération, en compagnie d’autres blogueurs, journalistes et surtout étudiants en design. L’occasion de retrouver une ancienne collègue qui avait aussi fait le déplacement pour découvrir l’univers Dyson !
    Vous le savez, j’avais eu l’occasion de découvrir la marque et surtout d’acheter un appareil il y a quelques temps et en tant qu’ingénieur, je suis un fervent défenseur et promoteur de ces produits.
    Bon, après, il restera toujours quelques pubards et marketeux parmi mes « amis » pour se moquer de cet enthousiasme, je les invite à faire quelques études en ingénierie et en mécanique des fluides avant de parler de ce dont ils ne savent rien. (voilà, je viens de faire l’ingé prétentieux, désolé, mais ça fait du bien parfois).
     Mais bref, en plus de sortir des produits, James Dyson a aussi lancé une fondation et un concours annuel nommé le James Dyson Award. Le but : récompenser un projet novateur qui peut changer le quotidien de ses utilisateurs au travers d’un prix de £10.000 et surtout d’une reconnaissance très forte dans le milieu. Les candidats qui passent les premières étapes de sélection sont eux aussi remarqués et de nombreux produits peuvent ainsi rentrer en production grâce à ce concours. Les seules conditions pour participer : être étudiant ou jeune diplômé (- de 3 ans) en design industriel … et être dans l’un des 21 pays concernés par le concours … Si vous êtes intéressés, c’est LA que ça se passe.
    Bon, je ne vais pas vous dire que j’aime le concept, car vous le savez déjà : j’aime la philosophie Dyson et pour avoir discuté avec quelques interlocuteurs de la marque (ingés, comm’, direction, etc.), on sent une vraie ferveur qui n’est pas sans rappeler une autre marque un peu plus fruitée.
    Ah oui, j’oubliais, si vous voulez tester mon Dyson sur 1kg de farine, vous venez à l’appart, qu’on rigole.
  • La suite, c’était jeudi dernier, le midi, par un froid de canard, sur le Champ de Mars (ou le Plateau Joffre, pour faire plus précis) et c’était en fait une flash-mob pour le tournage d’un épisode de Plus Belle la Vie. Nul besoin de vous présenter la série, je crois, tant elle est connue maintenant ! Ce que je peux vous dire, c’est que ce sera diffusé le 23 mars prochain et qu’il y aura beaucoup de monde devant la caméra en train de s’embrasser. A noter le gros avantage d’une foule : on n’a pas froid au corps, mais le sol est toujours aussi froid. Dans tous les cas, merci à Passage Piéton pour l’organisation et l’expérience, j’ai hâte de voir le résultat maintenant !
  •  Et enfin, grâce à notre petite carte UGC, nous avons eu l’occasion avec A. de découvrir le Baiser Salé, un bar – jazz club en plein quartier des Halles. Le concert en question : Mario Canonge et Michel Zenino qui nous ont interprêté quelques classiques du jazz, l’un au piano, l’autre à la contrebasse, entrecoupés de parties d’impros excellentes et tout particulièrement celles à la basse. Les places sont entre 10 et 15€ en fonction du concert du jour, avec un petit cocktail pour accompagner ça, disons 20€ pour passer un début de soirée tout à fait agréable, en musique et dans un cadre intimiste mais qui gagnerait beaucoup à avoir des sièges confortables ! A découvrir, si vous aimez le jazz, cela va de soi !

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.