Aino et Satio, by Sony Ericsson

Jeudi dernier, après avoir présenté à la presse le matin même son programme GreenHeart (autour des C901 et Naite), Sony Ericsson invitait quelques blogueurs à une présentation similaire avec notamment la possibilité de prendre en main la future gamme de téléphones de la marque. Au menu donc : le W995, Yari, Aino et Satio. 
Après une rapide présentation des orientations de la marque (cf. la vidéo chez m'sieur Teulliac) par le DG France de Sony Ericsson, nous avons donc eu le droit de nous balader dans le showroom monté pour l'occasion et profiter des diverses démonstrations et possibilités de tests.
 
 Pour ma part, je me suis essentiellement concentré sur l'Aino et le Satio, le Yari plus orienté "motion-gaming" et le W995, mobile Walkman avec une offre VOD étant moins mon type de mobiles… Première démonstration avec une fonctionnalité bien particulière de l'Aino : la compatibilité DLNA. Autrement dit, le téléphone est capable de détecter ou d'être détecté par les devices DLNA. 
Exemple 1 : les derniers écrans Bravia que l'on peut relier en Ethernet à sa truc-box. On connecte le téléphone au WiFi de cette truc-box, le téléphone est alors capable de détecter l'écran et d'envoyer, sans fil, les différents médias qu'il contient ! Streaming en direct, sans fil, depuis le téléphone… Sympathique ! et effet "wow" garanti.
Exemple 2 : on peut faire tout pareil avec la PS3 qui va détecter le téléphone et donc accéder à son contenu… mais encore plus fort (oui, je suis enthousiaste, pour de vrai) : on peut utiliser l'Aino en tant que contrôleur de la PS3 ! Tout comme la PSP, l'Aino autorise cette manoeuvre et permet donc de streamer le contenu de la PS3 sur l'Aino : photos, vidéos (on a eu droit à un épisode de Grey's Anatomy tiens) et musique à terme, les firmwares respectifs de la PS3 et de l'Aino étant encore en développement. Et voilà ce que ça donne : 
 
{flickr4j_photo id=’3596409024′ size=’3′}
 
Bon, quant aux téléphones et à mon ressenti après cette rapide prise en main, voilà ce que je peux dire :
  • l'Aino m'a paru être un bon téléphone semi-tactile, avec une somme de fonctions assez impressionnante, le tout regroupé autour de l'interface de Sony, toujours plus matûre avec cette média-bar que l'on retrouve sur tous les équipements de la marque. Ce qui m'a clairement bluffé, vous l'aurez compris, c'est cette intéraction DLNA qui peut à mon sens bouleverser la manière dont nous faisons intéragir nos différents équipements, autour d'un protocole "quasi libre". Sentiment très positif donc même si mon avis s'arrête là, l'Aino n'étant pas vraiment le type de mobile correspondant à mon utilisation.
  • le Satio est en revanche le type de mobiles qui me siérait parfaitement : 100% tactile, mobile "tout en un", grosse partie media. Sony Ericsson avait pour l'instant raté le coche du 100% tactile mais je crois qu'ils tiennent là une revanche possible. Le téléphone, encore à l'état de prototype, était plutôt réactif, au niveau de l'écran comme au niveau de l'OS (Symbian), je ne m'attendais tout simplement pas à un tel niveau pour un proto et cela laisse augurer d'un très bon téléphone pour sa sortie en octobre. Si l'on rajoute à cela la media-bar, l'adoption du format microSD, l'APN 12Mpix, la prise en charge Google Maps / YouTube / etc., on obtient un mobile complet. Ne manque plus que la prise en charge DLNA, comme sur l'Aino pour en faire une petite tuerie.
{flickr4j_set id=’72157619253328660′}
 
Pour conclure sur le Satio, il me tarde d'en obtenir une version définitive en test mais Sony Ericsson lance déjà un joli pavé dans la mare du tactile pour bien montrer qu'il faudra compter sur eux pour cette fin d'exercice et en attendant une année 2010 riche de nouveautés, avec surement quelques Androïd et dérivés dans le lot… 
 

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.