Monstres en orbite – Jack Vance

Jack Vance est un créateur d’univers. Difficile de le définir autrement tant son imagination prolifique nous entraîne de voyage en voyage, toujours plus loin et de manière toujours plus différente. C’est encore le cas dans ce recueil de trois nouvelles qu’est Monstres en orbite.

Tout commence par une première nouvelle appelée Telek et on sent que cela va parler de télékinésie. Bien vu… tout se passe encore sur Terre mais la grande convention de la télékinésie a finalement accouché d’un grand nombre d’individus dotés de pouvoirs délirants ! Originalement agréables et de nature humaine, ce petit groupe d’individus s’est finalement détourné du bien commun pour chercher l’enrichissement personnel et le pouvoir absolu. Mais la résistance existe bel et bien… Cette nouvelle est donc une petite fable sur l’oppression, la différence et les solutions à trouver face à des bouleversements radicaux dans l’existence d’un peuple.

La seconde nouvelle, le syndrome de l’homme augmenté, est une plongée dans une Afrique en plein boom, prise d’assaut par les trois blocs traditionnels : les USA, la Russie et la Chine. Le monde s’est donc sub-divisé en blocs de puissance quasi égale, nord, sud, est et ouest ! Amusante perspective. Enfin, amusante… Toujours est-il que le bloc sud reste à construire, à achever et si l’ouest et le nord semblent s’en détacher et n’y avoir qu’une influence convenable, sans vocation à contrôle, le bloc de l’est veut quant à lui y trouver une telle d’exil et d’émigration parfaite ! Sacrés chinois !

Bienvenue dans la peau de Keith, homme augmenté, modifié, grimé en chef tribal africain, embarquement direction l’Afrique et sa cité principale, sorte de ville Lumière de ce continent en plein développement pour participer aux discussions qui vont changer le monde. Bien sûr, pour cela, il lui faudra prendre la place dudit chef tribal, quoiqu’il en coûte, et contrôler la situation, quoiqu’il en coûte ! Nouvelle jouissive sur l’espionnage et les conflits d’influence entre nations, on y découvre une Afrique au centre de toutes les attentions, bien décidée à vivre son identité et son indépendance. Plaisant.

Et enfin, le petit chef d’oeuvre de folie qu’est Monstres en orbite ! Mais qui sont ces monstres ? Je vous laisse le découvrir mais j’ai rarement autant ri en lisant une nouvelle ! On y suit Jean Parlier, une jeunette de 17 ans, sans parents, sans logis, simple aventurière dans un univers que l’homme maîtrise sans trop de souci, où le transport se fait en aéronef personnel, où aller de planète en planète ne coûte pas si cher que ça… Celle-ci va donc chercher à s’enrichir mais aussi partir en quête de son identité. Je ne peux en dire plus ici, ce serait vous en dire beaucoup trop et vous gâcher le plaisir d’une lecture rafraichissante et revigorante, de celles qui vous collent un éclat de rire à la découverte des dernières phrases et un sourire à chacune des saillies des personnages. Du pur divertissement dans un univers juste ce qu’il faut de fou, c’est du bonheur en livre.

2 Commentaires

  • Ping : Viinz
  • Un auteur de génie, il est vrai. J’ai lu et relu La trilogie de Lyonesse toujours avec cette admiration pour sa capacité à intégrer le fantastique dans la vie quotidienne, et le rendre encore plus merveilleux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *