Lanfeust des Etoiles – Empire USA : la fin

Je me rends compte que je lis de moins en moins de BDs. Et pour cause : beaucoup de sorties, mais aussi beaucoup de formatage "Soleil". Pour lire à nouveau une belle quantité de BDs et y prendre plaisir comme j'ai pu avoir plaisir à le faire, il va me falloir chercher un peu et peut être me retourner sur certains classiques puisque je commence à en avoir marre des Lanfeust, Opale, Scorpion & cie. Bref, humeur un peu maussade en ce qui concerne la BD …
 
 Toutefois, j'ai donc lu le dernier tome de Lanfeust des Etoiles avec une attente très importante : comment allait-on conclure ce cycle qui était déjà bien parti en couillasse et n'aurait peut être jamais du exister ? 
La réponse tient dans la question : on n'a pas vraiment conclut le cycle ahah ! Enfin si, le méchant est mort, le fils est revenu dans le droit chemin, les parents sont amoureux mais se séparent pour retourner à leurs destinées propres … Wouhou ! Chacun des personnages a trouvé sa place mais on ne peut s'empêcher à la lecture des dernières pages de penser qu'Arleston va sûrement trouver le moyen de nous placer une nouvelle intrigue où le fils essaiera de tuer le père, ou bien viendra le chercher quand il sera vieux, sa mère morte etc. 
Bref : je sens la merdasse venir. Et je sens que je ne pourrai pas m'empêcher d'acheter, parce qu'au fond, j'adore Lanfeust pour ses premiers tomes et c'est toujours un peu un plaisir de le retrouver. Même mal.
 
 J'ai aussi reçu les deux derniers tomes d'Empire – USA, la fin du premier cycle. Eyh oui, il y en aura un autre ! Sachez toutefois qu'en deux tomes, l'auteur nous retourne la tête comme il l'avait déjà fait dans les précédents : retournements de situation, morts soudaines et subites, complots de plus en plus imbriqués … chacun essaie de jouer son jeu et les fils se dénouent peu à peu. 
On arrive bien entendu à obtenir une réponse sur le complot global et tout semble être terminé ! Mais il n'en est bien sûr rien et on est sûr de retrouver tous nos protagonistes dans une deuxième "saison".
Bref, Empire USA s'impose pour moi comme une sorte d'évolution de la BD avec un raisonnement en "saisons", comme les séries US finalement, avec un rythme de parution élevé … C'est plutôt bien réalisé, plutôt bien dessiné, mais je m'intérroge malgré tout sur la finalité de cette politique : s'agit-il de vendre en masse la BD ? lui donner un nouveau souffle ? trouver un nouveau modèle de vente ? Les lecteurs préfèrent-ils attendre une bonne année avant la parution de leur nouveau tome ou bien être sollicités tous les mois pendant une courte période pour avoir un complot et son dénouement ?
L'avenir nour le dira, je ne sais pas en tout cas si je serai au rendez-vous de la deuxième saison …
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.