Pays Basque – côté océan entre Abbadia et Bayonne

Dernières étapes au Pays Basque pendant ces vacances de Noël. Il fallait bien évidemment aller voir l’océan, sentir les embruns des tempêtes du golfe de Gascogne et profiter d’un climat autrement plus clément que celui des contreforts des Pyrénées. C’est en faisant ce constat que la décision fut prise de faire le grand bout de route entre Larrau et le château observatoire d’Abbadia, en passant par Espelette. Ce village, dont le nom résonne certainement bien dans vos mémoires gustatives, est l’archétype du village basque du Labourd, doublé des pittoresques piments séchant sur les murs et aux fenêtres ! Escale obligée s’il en est, la ville a son charme et mérite qu’on s’y arrête pour s’y balader et découvrir ses quelques ruelles et sa magnifique église.

vacances_pays_basque_labourd_espelette_5

vacances_pays_basque_labourd_espelette_1 vacances_pays_basque_labourd_espelette_3 vacances_pays_basque_labourd_espelette_2 vacances_pays_basque_labourd_espelette_11

vacances_pays_basque_labourd_espelette_8 vacances_pays_basque_labourd_espelette_9 vacances_pays_basque_labourd_espelette_12 vacances_pays_basque_labourd_espelette_14

vacances_pays_basque_labourd_espelette_16 vacances_pays_basque_labourd_espelette_17 vacances_pays_basque_labourd_espelette_18 vacances_pays_basque_labourd_espelette_19

L’étape suivante, réellement océanique cette fois, c’est donc le Château Observatoire d’Abbadia, situé à quelques encablures d’Hendaye. Je ne vais pas vous sermonner sur l’histoire du lieu et vous laisse la découvrir sur le site du château ou plus simplement en vous rendant sur place car, si la visite n’était à l’origine pas au programme, il m’apparaît comme absolument indispensable désormais que vous vous y rendiez ! Si je n’ai pas eu l’autorisation de prendre des photos de l’intérieur, sachez qu’il est incroyable ! Ancien poste d’observatoire, lunette géante percée à travers murs, chambres et salons d’origines et d’inspirations très variées, c’est une fantaisie doublée de culture scientifique et culturelle que voilà. Si la décoration pourra paraître chargée au regard des standards modernes, elle n’en est pas moins intéressante tant elle est riche de détails et témoigne de l’intérêt du fondateur pour les autres cultures, les autres religions et l’esprit scientifique de manière générale. Bluffant à de maints égards. Il ne faut par ailleurs pas oublier d’aller faire un tour dans le domaine qui jouxte le château, accessible via un parking différent. L’endroit est paisible, offre un splendide point de vue sur l’observatoire mais également sur les côtes environnantes !

vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_23

vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_1 vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_2 vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_9 vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_11

vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_13 vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_16 vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_14 vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_15

vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_28

vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_25 vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_26 vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_30 vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_33

vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_32

Ma route remonte ensuite vers Saint-Jean-de-Luz, étape là-aussi indispensable et inratable de la région. On note par ailleurs la splendide cote qui précède la ville :

vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_36 vacances_pays_basque_labourd_domaine_abbadia_35

J’avoue que j’avais beaucoup d’à-priori concernant la ville et force m’a été de constater qu’à cette période de l’année, un 28 décembre exactement, c’est un régal de déambuler dans ses rues, à la fois agitées par rapport à Larrau, tout en restant paisibles. Je ne sais pas si j’aurais en revanche la force de me confronter à la foule de l’été. Même si pour un gâteau basque à la configure de cerises noires de Pariès, je serais bien fichu de le faire. D’ailleurs, j’ai envie de gâteau basque. Hum.

vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_2 vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_4

vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_6 vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_8 vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_19 vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_9

vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_11 vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_12

vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_14 vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_15 vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_18 vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_17

vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_23 vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_24 vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_19 vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_21

vacances_pays_basque_labourd_saint_jean_luz_22

Ultime étape au pays Basque, le dernier jour à dire vrai : Bayonne. Là-aussi, je ne connaissais absolument pas, j’étais un total néophyte de la région, je le redis ! J’ai beaucoup aimé Bayonne : ses quartiers, ses murs d’enceinte, son abbaye et son cloître sublimes, les plages enfin qui l’entourent et les embruns qui venaient me lécher le visage. On a vu pire pour un 31 décembre et pour clore une année qui fut un cru exceptionnel.

vacances_pays_basque_labourd_bayonne_3 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_9 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_10 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_13

vacances_pays_basque_labourd_bayonne_16 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_18 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_17 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_14

vacances_pays_basque_labourd_bayonne_4 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_5

vacances_pays_basque_labourd_bayonne_20 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_22 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_46 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_19

vacances_pays_basque_labourd_bayonne_23 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_27 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_29 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_30

vacances_pays_basque_labourd_bayonne_36

vacances_pays_basque_labourd_bayonne_37 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_40 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_33 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_41

vacances_pays_basque_labourd_bayonne_43 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_42 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_45 vacances_pays_basque_labourd_bayonne_47

vacances_pays_basque_labourd_bayonne_52vacances_pays_basque_labourd_bayonne_49

C’était bien, le Pays Basque. On y retourne quand ?

2 Commentaires

    • Je ne cesse à dire vrai de repenser à cette balade hivernale et je me dis que de nouvelles venues en Pays Basque vont être nécessaires ! 🙂 (merci pour les photos !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *