Pays Basque – entre Soule et Vallée d’Aspe

Un jour de mauvais temps à Larrau, l’idée nous est venue d’aller jeter un œil à un coin encore plus reculé, coincé dans une autre vallée accessible autrefois (il y bien peu de temps en réalité !) par une route unique ! Ladite route existe encore et continue sur un col mais malgré cette « ouverture », en arrivant dans la vallée de Sainte-Engrâce, on sait désormais mettre un image sur le mot isolement. La vallée est de toute beauté et les menus villages s’enchaînent sur les versants, chaque ferme étant visible l’une de l’autre afin d’assurer la sécurité et la transmission des messages d’alerte. On débouche finalement au cœur de la vallée, à Sainte-Engrâce. Sa fameuse église romane du XIème siècle trône en son centre, cernée par les monts environnants. Lumières incroyables et ambiance de bout du monde.

vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_2 vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_3 vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_6 vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_7

vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_11

vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_13 vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_14 vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_18 vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_21

vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_24 vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_22 vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_19 vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_28

vacances_pays_basque_soule_sainte_engrace_31

On fait demi-tour, l’esprit un peu ailleurs. Direction la Vallée d’Aspe. On quitte par conséquent le pays Basque pour rejoindre le Béarn ! Depuis Tardets, on rejoint ainsi Aramits, puis Arette et Lourdios-Ichère avant, enfin de retomber dans vallée du côté de Sarrance. Il faisait beau, il fait désormais très moche et la vue est bouchée. On a perdu une dizaine de degrés et on flirte donc avec la limite de l’adhérence mais qu’importe, on s’enfonce plus avant vers l’Espagne, guère lointaine.

On fait bien puisque le ciel se lève au fil des kilomètres parcourus dans la vallée. Première escale à Osse-en-Aspe, petit village accroché à flanc de falaise. Les ruelles et maisons sont parfaitement entretenues, l’ours s’affiche par endroits et on est désormais sûrs et certains d’avoir changé de coin ! L’architecture n’est plus la même, les accents perçus ici et là non plus, les couleurs ont changé également. C’est beau, différemment, mais c’est beau !

vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_6 vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_8 vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_11 vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_14

vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_12 vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_15 vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_16 vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_20

On continue un peu plus loin. Lescun. Son cirque. Sa route incroyable qui grimpe, grimpe, grimpe, avant d’atteindre ce qui, comme Sainte-Engrâce, est un incroyable bout du monde ! Il fait froid, il n’y a pas grand monde, on a envie de se blottir dans un fauteuil, un plaid sur soi jusqu’au menton, un feu de cheminée et la baie vitrée qui donne sur ça :

vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_49

Toujours plus bas dans la vallée se trouve le fort du Portalet. C’est lui qui servit de défense au col du Somport et accueillit pendant un temps les prisonniers du régime de Vichy, avant de recevoir – ironie du sort – le maréchal Pétain lui-même ! Si le fort n’était pas ouvert au moment de ma visite, il n’en demeurait pas moins visible du chemin de la Mâture, une randonnée géniale à flanc de falaise, taillée par l’homme il y a quelques siècles. Ce chemin servait en réalité à la descente des mats que les béarnais allaient tailler dans les hauteurs, là où les arbres poussent droit et haut. La balade peut s’avérer éprouvante pour qui souffre de vertige, elle est impressionnante pour tous et on peine à imaginer tous travailleurs qui descendaient, les troncs sur les épaules. A faire absolument, même si je ne garantis rien pour la partie la plus haute, ayant du faire demi-tour à un moment !

vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_32

vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_36

vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_41

Ultime étape avant de retourner dans nos pénates basques : le passage de la frontière espagnole ! Pour acheter du tabac ou autre ? Que nenni. Simplement pour voir la gare quasiment abandonnée de Canfranc, l’une des plus grandes gares de la région avant qu’un déraillement de train en 1970 détruise un pont du côté de Lescun et condamne peu à peu les liaisons restantes. Fait amusant, la convention franco-espagnole qui régissait le trafic entre les deux pays via cette gare est toujours en vigueur, quand bien même plus aucun train ne circule sous le tunnel du Somport…

vacances_pays_basque_bearn_vallee_aspe_46

Deux belles escales que Sainte-Engrâce et la vallée d’Aspe, cette dernière m’ayant fortement donné envie de découvrir le reste du Béarn ! Entre Pays Basque et Béarn, il faudra bien choisir lors de prochaines vacances.

Tags de cet article
, ,