En balade à Caunes-Minervois et dans sa région

A l’occasion des libations nationales, je suis parti en balade non pas en région parisienne ou en Normandie comme d’habitude mais dans le sud. Le sud, son soleil, ses cigales, ses cyprès, son petit vin et ses abricots. Le sud en question, c’est le Languedoc-Roussillon, le village de Caunes-Minervois et ses alentours. Je ne connaissais que peu la région, je l’ai découverte un peu plus le temps de ce weekend prolongé malheureusement entamé par de trop nombreuses heures de voiture. Mais il est des paysages qui ont cette propriété unique et salvatrice qui consiste à annihiler d’un coup d’un seul la fatigue de la route pour la transformer en un radieux sourire de contentement.

Le village de Caunes-Minervois n’est d’ailleurs pas en reste puisqu’il présente, au delà de cette vue sur les Corbières, de charmantes places et ruelles aux yeux de ses visiteurs. La traversée du vieux pont est en ce sens symbolique puisque l’on quitte la ville “nouvelle” (façon de parler) pour pénétrer dans un dédale de vieilles pierres agrémentées de fontaines et platanes centenaires.

Pour découvrir d’autres merveilles, il suffit d’arpenter les collines avoisinantes en suivant les flèches. Ici, une carrière de marbre rose (extrêmement connu), là une vieille chapelle, celle de Notre-Dame Du Cros. Après cette courte balade de deux kilomètres à travers champs ou montage, le vieil édifice et son cadre se dévoilent enfin au marcheur, quand bien même il ne serait pas en pèlerinage,  Notre-Dame du Cros étant la destination de certains.

Dans un cadre de falaises et de verdure, la façade cache en fait un intérieur de pierres antédiluviennes. Cette chapelle possède un véritable charme, renforcé par son presbytère, toujours habité et répondant plutôt bien à la définition du Paradis avec le ruisseau et les quelques vieilles maisons en contrebas.

Enfin, dernière escapade dans l’arrière pays, en voiture cette fois-ci et au bout d’une petite route exceptionnelle à parcourir (bien qu’il m’aurait fallu autre chose comme voiture…) : Citou (et ses délicieux oignons doux) et L’Espinassière, dominée par son vieux château fort en ruine.

Pas de doute, l’Aude est une région remarquablement belle et le prochain billet devrait vous le confirmer. Quant à moi, il me prend de rêver d’un petit pied à terre par là-bas, paumé au milieu des fruitiers, de quelques bouquets de lavandes, envoûté par le chant pénétrant des cigales et la douceur de mon verre de rosé.