Une journée d’essais Nissan – Le Juke-R à la fête

Après avoir abordé le reste de la gamme de véhicules sportifs de Nissan, rapide focus avant l’essai sur le Juke-R tournant sur l’autodrome de Dubaï, ou plutôt « les » Juke-R puisque les deux seuls exemplaires au monde étaient présents ce jour là. Là-aussi, j’ai du ravaler une certaine frustration de ne pas pouvoir le conduire alors que tous les autres le faisaient mais j’en ai du coup profiter pour le regarder évoluer face à ses concurrentes sur la piste. Bien évidemment, le 370z est lâché et le Juke-R n’est pas bien loin derrière la GT-R ! Impressionnant car le masses des véhicules et leur centre de gravité ne sont pas du tout les mêmes.

Alors bien sûr, le Juke-R fait nettement plus travailler les pneus et cela s’entend mais il est bien loin d’être à la peine, il ne faut pas oublier que ce qui le lie à la piste, ce sont justement les trains roulants de la GT-R et son moulin. Les performances communiquées par Nissan sont d’ailleurs assez éloquentes : 0 à 100 en 3.7s, 257 km/h en vitesse de pointe, digne des 588Nm de couple et des 485 chevaux. Pas mal pour une machine construite en 22 semaines non ?Sur la piste, cela se voit, la vitesse de passage de la GT-R dans la ligne droite n’est pas beaucoup plus élevée que celle du Juke-R mais leur sonorité est en revanche bien différente. Je ne sais pas ce que Nissan a fait au niveau de la ligne d’échappement mais j’aime bien ce son propre au Juke.

La journée tire à sa fin, la golden hour pointe le bout de son soleil sur la tour dominant la piste et sur la robe noire mate du Juke-R toujours en pleine forme tandis que les tours s’enchaînent encore et encore. Mince, je ne m’en lasse pas.

Il était plus que temps de les laisser se reposer avant un ultime run de nuit et la journée à Marina…

Tags de cet article
, ,