AMG Live – Essais de la gamme Mercedes AMG au CERAM

Il y a déjà quelques semaines, j’ai eu la chance de pouvoir participer aux AMG Live, évènement d’ordinaire réservé aux clients et prospects de la marque durant les beaux jours, énorme programme sillonnant la France. Un créneau nous a été exceptionnellement réservé lors du passage de la gamme au CERAM, occasion plutôt unique de prendre en mains tout ou partie de la pléthorique gamme AMG. Briefés avec humour et passion par Yves Bey Rozet, un mec adorable que j’ai lu pendant des années dans les colonnes de Sport Auto (et que j’étais donc tout particulièrement ravi de rencontrer pour refaire le monde automobile), nous étions prêts à rentrer dans l’univers du préparateur devenu partie intégrante de la marque il y a déjà bien longtemps. AMG. Je ne vais pas revenir sur l’histoire de ses initiales, de la folie de Spa, des années passées à développer des machines de folie dans un garage avant d’occuper désormais une ville entière, je vais me contenter de prendre ce qui m’a été donné le temps d’un après-midi intense.

essais_amg_live_ceram_mercedes_31 essais_amg_live_ceram_mercedes_70

Commençons dont par celle que vous apercevez sur l’image de droite, à savoir la dernière née de la gamme : la A 45 AMG 4Matic. 2.0L turbo, 360 chevaux (et donc un rendement de 180 poneys litre, excusez du peu), une transmission intégrale et une ferme intention de venir marcher sur les platebandes des copines allemandes… Après avoir essayé la version A 250 pack AMG, j’attendais beaucoup de cette version autrement plus sportive et exclusive et j’avoue ne pas avoir été déçu pendant le galop d’essai qui me fut offert. Trois ateliers pour commencer : freinage d’urgence, slalom et freinage en appui puis enfin une accélération full throttle sur la zone arrosée de l’aire place du CERAM, avant d’enchaîner sur un petit tour du routier du site, connu pour son étroitesse et sa technicité. Soit. Pas évident pour une première prise en main !

essais_amg_live_ceram_mercedes_26 essais_amg_live_ceram_mercedes_40 essais_amg_live_ceram_mercedes_42 essais_amg_live_ceram_mercedes_67

essais_amg_live_ceram_mercedes_45 essais_amg_live_ceram_mercedes_48 essais_amg_live_ceram_mercedes_50 essais_amg_live_ceram_mercedes_53

De cet essai rapide, je garde plusieurs sensations : un châssis efficace et un train arrière ma foi plutôt joueur quand on le déséquilibre, une traction incroyable sur le détrempé et une bonne directivité / stabilité malgré des freins et pneus passablement fatigués. A 45 AMG est au rendez-vous des sensations, là où ne l’était pas vraiment la A 250. Ouf, c’est bien une AMG, avec la sonorité qui va bien à l’intérieur comme à l’extérieur !

essais_amg_live_ceram_mercedes_77

Clairement, cet essai m’a donné envie d’en voir plus et d’en vivre plus ! J’attends donc avec impatience l’opportunité de prendre plus longuement en main cette voiture superlative sur ce segment.

En marge de ces premiers ateliers, l’aire plane n’était pas exempte d’activité puisque Yannick Dalmas (faut-il le présenter ?) était présent lui aussi, au volant d’un CLS 63 AMG 4Matic Shooting Brake d’un beau gris, enquillant les rotations sur l’anneau pour notre plus grand bonheur. Que dire si ce n’est qu’il est détendu, prévenant et incroyablement détendu (oui, je le répète) alors que nous roulions à 250 km/h au ras du rail. Je ne me souviens pas avoir été aussi impassible alors que j’étais à son poste, à 240 km/h, il y a une petite année. Pilote, pas pilote, ça doit être quelque chose de ce style. Reste que ce CLS 63 AMG Shooting Brake est fidèle à sa réputation : c’est un dragster confortable avec la mise en vitesse qui va bien. La force tranquille.

essais_amg_live_ceram_mercedes_2 essais_amg_live_ceram_mercedes_9

essais_amg_live_ceram_mercedes_72

Continuons du côté des baptêmes avec une voiture dont je ne suis pas vraiment client mais dont j’admire l’existence : le G 63 AMG. Ce monstre de plusieurs tonnes (c’est un peu comme l’âge, on évite de donner le vrai) grimpe aux arbres, ou plutôt à la structure offrant des angles jusqu’à 45°, avec la tranquillité d’un éléphant. Appuyez sur les gaz sur le plat, c’est une toute autre histoire. Objet de démesure, folie de constructeur, pourvu que ce genre d’engins, totalement inutiles si l’on prend un regard objectif, continuent d’exister !

essais_amg_live_ceram_mercedes_73 essais_amg_live_ceram_mercedes_84 essais_amg_live_ceram_mercedes_85 essais_amg_live_ceram_mercedes_6

Allez, passons aux choses « sérieuses » si je puis dire puisque le reste de la gamme AMG attend patiemment d’être mené tambour battant sur le routier du CERAM ! Enfin, tambour battant, toutes proportions gardées puisque comme je l’indiquais précédemment, ce circuit ne tolère vraiment aucune erreur. L’herbe, les rails et les arbres sont à quelques mètres seulement, voire moins. Il est donc strictement hors de question d’oublier la petite marge que l’on garde sous les gaz en général, il est même plutôt question d’en prendre un peu plus. Soit. Je ne suis pas fou et je n’ai pas envie de fâcher nos instructeurs, adorables soit dit en passant. Au menu donc, la gamme. Je ne pourrai l’essayer intégralement, faute de temps ! Tristesse infinie mais ce n’est là aussi je l’espère que partie remise. SLK 55 AMG, E 63 AMG, SL 63 AMG, CLS 63 SB AMG, SLS AMG GT et SLS AMG Roadster, j’en oublie une je crois, sûrement la C 63 AMG. Quand j’y pense, je crois que je m’entends encore ronronner tel un gros chat devant un tel étalage de puissance et de luxe. Mii <3

essais_amg_live_ceram_mercedes_90 essais_amg_live_ceram_mercedes_96

J’aurai au final pris en main trois voitures : CLS 63 AMG Shooting Brake, SL 63 AMG et enfin, SLS AMG GT… Un sommet ! Des sommets à dire vrai. 585, 525 et 591 chevaux sur une piste large comme une départementale, 250 km/h en pointe sur l’espèce de ligne droite, il faut s’accrocher et rester concentré quand bien même elles se conduisent toutes sans grande difficulté avec le mode Sport activé, boîte et ESP. Il y a bien sûr encore plus sportif mais ce réglage, réalisé par mes instructeurs au fil des virages, était bien suffisant sur une telle piste, inconnue de mes yeux avant ce jour.

essais_amg_live_ceram_mercedes_94 essais_amg_live_ceram_mercedes_88

Le CLS, avec sa transmission 4Matic, est un modèle de puissance maîtrisée. Les « trop » de chevaux et de couple passent sans problème au sol, la voiture s’inscrit bien dans les courbes malgré sa masse conséquente, les freins font leur office pour peu qu’on ne soit pas non plus un gros sauvage, le tout dans un mélange de confort et de sportivité, la sonorité étant assez « gommée » en comparaison du SL par exemple. C’est, bluffant. Ébouriffant même. Sous ses dehors de break de chasse familial, cette machine est faite pour envoyer du lourd, et pourtant là aussi je ne suis pas vraiment client de ce genre de bêtes.

Du côté du SL, beaucoup d’amusement et des sensations un peu plus franches, tant pour le son que pour le reste ! C’est finalement la voiture au volant de laquelle je me suis le plus amusé sur ce circuit, mais c’était aussi la dernière que j’essayais et la piste m’était donc plus familière, tout comme la gestion de ce genre de voiture sur un tel circuit. Moins d’appréhension, moins d’inconnues dans les courbes et une voiture un peu plus communicative, un régal ! Vivement une prochaine prise en main !

essais_amg_live_ceram_mercedes_14 essais_amg_live_ceram_mercedes_34

Enfin, SLS AMG GT. La première que j’ai du et pu prendre en main sur le circuit. Je vous avoue que j’aurais préféré clore la session avec elle car ces 591 chevaux constituent la plus haute puissance jamais relâchée sous mon pied droit. Soit. Allons-y ! Les portes en papillon me font de l’œil, tellement. Cette voiture a une gueule folle, son V8 une sonorité si jouissive… Rah.

essais_amg_live_ceram_mercedes_89

essais_amg_live_ceram_mercedes_7 essais_amg_live_ceram_mercedes_33

Que dire de plus que cette vidéo ? Le nez est interminable, la voiture se place ma foi plutôt bien malgré son poids, la poussée est franche et la sonorité, diabolique. Les vitesses passent comme des grandes, les freins mordent et pourtant on serre les fesses, instructeur comme conducteur. C’est ma première fois au volant de cette voiture folle, ma première fois sur ce circuit. Excitation et frustration à la fois, j’en veux plus, j’en veux plus, j’en veux plus ! Il y a des voitures qui vous donnent envie de les avoir plus souvent, plus fort et SLS en fait définitivement partie, aux côtés de quelques autres monstres que j’ai conduits depuis quelques années. Un vrai caractère, voilà ce que cette voiture a.

essais_amg_live_ceram_mercedes_98 essais_amg_live_ceram_mercedes_99 essais_amg_live_ceram_mercedes_100 essais_amg_live_ceram_mercedes_103

essais_amg_live_ceram_mercedes_120 essais_amg_live_ceram_mercedes_113 essais_amg_live_ceram_mercedes_110 essais_amg_live_ceram_mercedes_112

Une chose est sûre, j’ai passé un moment unique lors de ces AMG Live et je dois donc un énorme merci à Mercedes et à l’Ecurie de m’avoir offert cette opportunité unique de conduite en une seule et unique fois autant de folies automobiles.

Tags de cet article
, ,

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.