Une journée sans Eurosport

Ya des jours comme ça, où on maudit la Terre entière … et puis finalement on finit par maudire une simple chaîne de TV. Mais pas n’importe quelle chaîne, juste l’une des deux plus pourries à l’heure actuelle : TF1 !
Pourquoi tant de haine ? Pour 2 raisons.
  1. La première, très simple : hier avait lieu le GP d’Espagne Moto … et on a eu droit à une course phénoménale entre un génie, Rossi, et une valeur très montante, Casey Stoner, impressionnant son monde au guidon de sa Ducat’ ! J’ai beau avoir regardé quelques vidéos de redif sur Youtube, il n’en reste pas moins que je suis frustré de ne pas pouvoir suivre ces bastons phénoménales sur ma TV.
  2. La seconde, encore plus simple : hier soir avait lieu le GP du Canada de Formule1 (cf. article sur le crash de Kubica). Ce GP a été DEMENTIEL, avec des cartons, des dépassements, des exclusions, un crash énorme mais finalement sans gravité et finalement la victoire de la nouvelle étoile de la F1, étoile “noire” qui plus est puisqu’il s’agit là de la première victoire de Lewis Hamilton (oui je sais Alice, il est beau, mais il a dit que sa pôle position, c’était “mieux que le sexe”, alors bon, t’as aucune chance) !
{mosimage}Vous l’aurez compris. Hier j’ai été privé de ma pitance télévisuelle habituelle. Il faut que vous compreniez bien quelque chose pour mieux situer tout ça : je ne regarde PAS la télévision à l’exception de quelques émissions très choisies, je CHIE sur la télé poubelle et télé réalité qu’on nous sert et ressert depuis maintenant 6 ou 7 ans (Loft de meeeeeeeeeeeeerde !).
Je me contente d’un docu animalier, d’un épisode de Kaamelott, d’une rediff de Friends, d’un film ET de certains GP de Formule 1 !!!
Mais voilà, hier soir, c’étaient les législatives … donc la F1 : au revoir ! Bah oui bien entendu, il vaut mieux déblatérer sur un résultat totalement attendu, sans intérêt aucun, plutôt que de regarder quelque chose de vraiment spectaculaire, technologique et où les gens ont un vrai talent … qui ne consiste pas à écraser l’autre de la semelle de sa talonnette pour monter à l’échelon suivant.
Bilan : ma décision est prise. Une fois arrivé sur Paris, je prends une offre câblée ou un truc du genre, et je me paye Eurosport …
Je ne veux plus vivre encore une fois une journée comme hier, sans Eurosport.