Un peu de laque ?

Vous deviez vous demander pourquoi vous n'aviez plus d'articles sur des films … C'est bien simple : pas eu le temps d'aller au ciné ! (à moins que ce ne soit l'envie)
 
Problème résolu, puisque vendredi soir, pour patienter avant la fin de nos ventes Ebay, nous sommes allés voir HairSpray LA comédie musicale qui fait un tabac énorme ! Et franchement, c'est mérité !
 
 
C'est un réel plaisir de suivre les tribulations de cette Amérique des 60s, avec des personnages tous plus déjantés les uns que les autres : la petite un peu boulotte, héroïne du film, un John Travolta grimé en maman qui taille du 60 (taille US ^^), Christopher Walken en père désopilant et Michèle Pfeiffer en salope finie …
C'est sans compter sur les "seconds" rôles : Amber la pouf, la famille "negro" complètement adorable, Queen Latifah et sa voix d'or, etc.
 
En gros, pendant tout le film, c'est débauche de dB, de strass, de kitsch, de clichés, de petits mots en français glissés dans les chansons (oui, le film est à voir ABSOLUMENT en VO, sinon ça doit perdre toute sa saveur !) … et on en redemande ! Ce n'est pas dur, il est strictement impossible de ne PAS bouger son corps durant le film. Impossible on vous dit !
Les pieds trépignent, l'index bat le rythme, la tête oscille en cadence, on a envie de se lever pour se jeter dans les tumultueuses chorégraphies et rejoindre la joyeuse bande de déjantés !
 
Bon, outre ce côté musical franchement réussi, le film aborde des thêmes très classiques : l'amour, les relations enfant-parents (côté positif chez Travolta-Walken et négatif pour la mère de Penny … une catho névrotique, joussive !), mais aussi des thêmes beaucoup plus graves et qui montrent bien l'état de la société américaine au début des années 60 : séparation des blancs et noirs, ghettos, "Negro Day" … et le début de la lame de fond qui retournera l'Amérique à l'orée des 70s : le melting pot black&white !
Le film n'est donc pas qu'un prétexte à danser, chanter, et bouger son body … il dépeint vraiment la société US et ses travers. Normal nous direz-vous vu que le film ne part pas de rien, c'est en quelque sorte un "remake" !
 
En ce qui concerne la musique, elle est tellement entraînante qu'on a aussitôt téléchargé acheté le CD de la BO ! D'ailleurs, on en profite pour faire un peu de pub : ce cher Spass à Hong Kong abandonnera peut être son gel pour …
 
 {mp3}hairspray{/mp3}

 

Voilà, filez vite dans votre cinéma pour vous faire décoiffer par cette comédie adorable, mais n'oubliez pas de mettre un peu de laque … HairSpray bien sûr (imaginez-nous en train de faire un sourire ultra-bright et ça sera parfait !) 

2 Commentaires

  • Spass? c’est le nouveau nom de notre Julien exilé à Hong Kong??? Il a fait un blog? Parce que je voudrais bien savoir si le riz a le même chez lui… :grin

  • Ouais c’est son pseudo ! Et oui il est en train de mettre en place son blog …

    On fera un petit article là dessus 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.