Quantum of Solace – Un James Bond sans James Bond !

 Vendredi 31, évènement : la sortie d'un nouveau James Bond. Evènement planétaire auquel nous sommes habitués maintenant et que nous attendions avec impatience, la série ayant donné naissance à quelques jolies perles cinématographiques !
Le dernier, Casino Royale, avait renoué avec une part plus violente, animale, sombre de l'espion … qui n'était en fait pas pour me déplaire, j'en avais soupé de certains épisodes clairement mous et complètement focalisés sur les gadgets plus improbables !
 
Sauf que pour cet opus, Quantum of Solace, c'est trop … Vraiment. Je ne sais que dire si ce n'est qu'on en prend plein la gueule du début à la fin du film ! On passe de cascade en cascade, de violence en violence … Nulle grâce dans ce film, de la simple efficacité, tant d'un point de vue scénario (bien ficelé, rondement mené) que d'un point de vue image (parfait … vraiment rien à dire !).
 
On a donc un corps de film 'de base' qui tente de s'adapter à un mythe … James Bond. Le couplage avait pris à mes yeux dans Casino Royale, c'est nettement moins le cas dans Quantum of Solace avec son final chiatique ! Et ce malgré quelques coups d'éclats comme l'éternel charisme de M ou bien la belle présence d'Olga Kurylenko, une James Bond Girl intelligente et sensible à la fois, ça change ! (même si cela se ressent déjà bien depuis quelques épisodes, tout bien réfléchi)
 
Bref … je suis déçu, je ne trouve que peu de mots pour le dire ! C'était un bon moment de cinéma d'action, un bon moment de spectacle … mais ce n'était pas vraiment un James Bond.
 

5 Commentaires

  • Je ne serai pas aussi catégorique que toi : le duo Casino Royale – Quantum of Solace (car c’est à voir comme un tout) est plus proche du personnage de Ian Flemming que nombre d’autres opus, même parmi les meilleurs. Casino Royale était un très bon cru, cette suite est un peu inégale mais je trouve Craig plus au point. Déjà on ne voit pas ses pectoraux de pentathlète russe. Je suis plus déçu par M. Amalric, notamment lors du combat dans l’hôtel : ses cris façon Martina Hingis sont assez ignobles 😀 Quand à
    O. Kurylenko &
    G. Arterton (juste Fields, ou Strawberry Fields d’après le générique), c’est autre chose que S. Marceau & D. Richards…

  • C’est la première impression que j’ai eu en sortant. Puis j’ai réfléchi.
    Le duo Casino Royale-Quantum of Solace est un duo très différent des 007 classiques car il correspond au James Bond « jeune », à l’explication de son personnage.
    Point de gadget au départ dans la carrière de l’agent, de l’efficacité et de la violence liée à une soif de vengeance insatiable.
    Les deux opus nous expliquent ce que va devenir Bond, comment il s’est construit.
    La preuve ultime: dans Quantum, il boit son premier Martini « typique » James Bond sans savoir ce que c’est et on a même la recette exacte et précise!!

    Donc même si je ne trouve pas Daniel Craig crédible dans le rôle de l’agent 007 (aucune classe, du muscle brut, un comble pour un agent secret brittanique!!), je trouve intéressant le parti pris de nous expliquer la construction psychologique de notre cher 007.

    AMHA hein, toujours.

  • Whaou la belle analyse contextuelle des derniers opus. Et oui, ce n’est pas pour rien si ensuite il a un coeur de pierre caché derrière ses gadgets.
    Par contre pour les muscles de Craig, il ne faut pas oublier qu’à l’époque Moore (pas le plus balèze pourtant) a réussi à lutter à armes égales avec Jaws

  • @ Mamzelle : heu, en me relisant, mon whaou parait plus ironique qu’exclamatif, mais ce n’est pas le cas !

  • Bonsoir, on est effet loin des James Bond avec Sean Connery ou Pierce Brosnan. Quantum of solace a un rythme trop rapide, on oublie le pourquoi du comment, je ne suis pas sûre d’avoir tout compris. C’est un film d’action, point mais pas forcément recommandable. Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.