Meeting d’Athlétisme Areva – et une expérience de plus, une !

Dans le registre « expériences vécues grâce au blog », je peux désormais rajouter le fait d’avoir assisté à un meeting d’athlétisme juste au niveau de la ligne d’arrivée !

Vendredi dernier, c’était le Meeting d’Athlétisme Areva au Stade de France et j’y étais donc convié en plus de vous avoir fait gagner quelques places (d’ailleurs j’espère que tout s’est bien passé pour les gagnants !). Première étape : franchir les grilles avec mon reflex et là j’ai eu droit de laisser tout mon matos à la consigne. Il faudra qu’un jour la sécurité du Stade de France soit unanime, logique et intelligente. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Pourquoi ? Parce qu’elle autorise les bridges et compacts (même les experts) et qu’à mon humble avis elle va aussi autoriser les micro 4/3 à objectifs interchangeables… mais pas les reflex. Raison invoquée : objectifs interchangeables (genre on va jeter un caillou à 800€ sur la gueule d’Usain Bolt hein…), matos « pro » (euh, boulet, t’as regardé la focale du mien ? 100mm … en bas les « pros », ils ont des 800mm…) et je ne sais quoi d’autre. Bref : c’est con, très con et complètement con. Surtout quand après t’être vu refuser l’entrée par une armada de gorilles qui sait juste distinguer un reflex d’un autre type d’appareil photo, tu croises des gars avec des reflex en bandoulière et tout sauf un manteau ou un badge de journaliste sur le dos. Ils sont juste simplement passés par la porte X et non par la porte U (comme l’un des mes gagnants par exemple !). Pas de bol dis donc. Alors, messieurs du Stade de France, soit vous uniformisez vos règles en matière de matos photo, soit vous continuez à passer pour de sombres amateurs doublés d’abrutis. Pour l’instant, en ce qui me concerne, vous êtes dans la seconde catégorie.

Mais bref, passons au sport et mettons ce coup de gueule de côté ! Parce que du sport, il y en a eu pléthore… avec du javelot (87,50m atteints hier soir… honnête !), du disque, du poids, de saut en longueur, du triple-saut, et bien sûr du saut à la perche avec les 5m91 de Romain Lavillenie, impressionnant.

Et puis il y avait aussi le saut en hauteur femmes, avec mon amoureuse du jour (et depuis quelques temps d’ailleurs) : Blanka Vlasic. Ahhhh, Blanka… Pfiou. D’ailleurs, elle a gagné avec un saut à 2m02 je crois, pas loin des 2m08 de son record personnel, à 1cm du record mondial.

Et puis bien sûr autour de la piste, ça a été festival avec un stade plutôt motivé et bruyant quand il le fallait, acclamant les athlètes à leur demande ou naturellement. Bien sûr, la perche et le saut en hauteur ont rencontré un franc succès, tout comme le triple saut, toujours aussi impressionnant mais les épreuves « reines », ce sont les courses. 100m haies, 400m, 800m, 3000m, etc.

Toujours impressionnant là-aussi mais tout le monde attendait l’épreuve absolue, les dieux du stade : les géants du 100m avec Asafa Powell et Usain Bolt, accompagnés de Christophe Lemaître, premier athlète d’origine caucasienne à courir sous les 10… Au final, ce 100m a vu un triplé jamaïcain, Bolt déroulant tranquillement en 9.84, loin de ses 9.58 de fusée ! Qu’importe, c’est hallucinant à voir.

[youtube niahBhH0Iz4]

Voilà, voir un meeting d’athlétisme avec de grosses grosses stars internationales : check. Et c’était fort bon. What’s next ?

7 Commentaires

  • Ping : Viinz
  • J’adore les contrôles d’entrée dans les stades/salles de spectacle. Quand j’étais gamin, en allant voir le tef jouer avec mon père, il est passé à la fouille en levant les bras (logique pour se faire fouiller) en tenant une canette en verre à la main. Allez-y monsieur, bon match…

    « premier athlète d’origine caucasienne » c’est encore plus con que « premier athlète blanc ». Blanc, voilà, on sait plus ou moins ce que c’est, au détail près des métissages. Mais caucasien, ça reprend une approximation anthropologiste relativement foireuse pour dire hypocritement blanc sans vraiment le dire. Pourquoi pas aussi « premier athlète qui ne soit ni africain ni descendant d’esclave africain » ?

  • J’adore ton politiquement correct « d’origine caucasienne »
    t’as le droit de dire blanc ou de race blanche, voire de race supériieure$

    mdr!

  • Ping : Viinz
  • J’ai connu le meme souci au stade de France pour France Lituanie. Je ne suis pas passé avec mon 24-70 L f/2.8 là où d’autres étaient rentrés avec leur 55-200 des familles…
    L’an dernier, sur le meme meeting que toi, j’ai pu rentrer avec tout le matériel que je voulais, et notamment mon 70-200, tout en étant dans les 3 premiers rangs au niveau de la ligne d’arrivée je crois me souvenir.
    Retente l’an prochain 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.