Jeu de Paume : Richard Avedon : à voir ABSOLUMENT !

Semaine dernière, les z’amis de Lense proposent d’aller faire un petit tour à la rétrospective de Richard Avedon au Jeu de Paume. Aussitôt proposé, aussitôt réservé !
Rendez-vous était donc donné à 19h aux Tuileries … Arrivée en avance comme d’habitude et repérage de la formation d’un petit groupe : ce jeune homme serait-il Le Crapo ? On hésite … on observe jusqu’à ce que finalement arrive Lâm, seule tête connue à ce moment là ! Nous serons ensuite rejoints par une foule de gens connus ou inconnus, cela faisait longtemps qu’on ne les avait vus !
L’occasion est belle : la rétrospective d’un géant de la photographie ! D’ailleurs, la foule ne s’y est pas trompée, on annonce plus d’une heure de queue pour avoir la chance d’observer l’exposition. Fort heureusement : il fait beau …
Les iPhone sont de sortie, les vannes aussi, le papotage photo de même, avec même un soupçon de cuisine ! Bref, le temps passe plutôt vite, tant et si bien qu’à 20h15, nous voilà rentrés ! Dispersion du groupe, c’est parti pour 45 minutes de rush pour couvrir la surface du Jeu de Paume. Dur, il faudra revenir pour prendre son temps.
Je vais être honnête, j’ai salivé pendant toute l’exposition. Fabuleux. Des montages parfaits, des tirages photo d’une qualité phénoménale (normal, reproduction directe depuis les négatifs …), une lumière idéale … et puis les photos font le reste ! Lumière, cadrage, pose, regards, perspectives, profondeur de champ, tout est maîtrisé à la perfection.
On voit aussi l’évolution dans le temps, depuis les premières photos « commandées » à la naissance progressive de son choix artistique majeur : le fond blanc. Fond blanc qui peut déranger (et a dérangé mes deux accompagnatrices d’ailleurs) car il extrait le sujet de son environnement pour n’en garder que la substantifique moëlle : l’être humain, les « continents » de son visage comme l’indique Avedon au travers des citations qui parsèment les murs et nous éclairent sur sa perception.
Crédits photos : Richard Avedon
L’exposition dure jusqu’au 27 septembre (mon anniversaire, soit dit en passant) … Je compte bien y retourner, peut être plusieurs fois … Après tout, j’ai moins de 26 ans, c’est gratuit … je ne vais donc pas me priver pour admirer ces merveilles. En tout cas, merci à la team Lense de nous avoir proposé la sortie ! On remet ça quand ?

4 Commentaires

  • Meme si c’est vrai que je n’approuve pas forcément son choix du fond blanc, je compte également y retourner (tiens une matinée de septembre, quand je serai en vacances) pour revoir tranquillement toutes les photos, mieux les comprendre, prendre le temps de lire les commentaires… Mais en fait j’aurai bien besoin d’avoir soit le bouquin avec moi, soit un guide pour mieux apprécier son oeuvre.
    Cependant je suis tout de meme d’accord que certains clichés sont splendides et la qualité de l’exposition également

  • J’ai vu un reportage photo sur lui dans réponse photos, envie d’aller le voir.
    Quand au plans Lens, le dernier à Bastille, j’ai reconnu personne, donc maintenant je me méfie, quand on donne rendez vous à beaucoup de gens on essaye d’être à l’heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.