Idaho – Thousand Springs et Craters of the Moon NM

Cette nouvelle journée en Idaho a achevé de me convaincre de la richesse de cet état en terme de variété de paysages, d’activités et d’espaces assez incroyables à visiter ! A dire vrai, je ne m’attendais pas du tout à passer autour de temps autour de Twin Falls et des Thousand Springs de la Snake River. En réalité, j’aurais même pu y passer encore un peu plus de temps…

Cela commence au petit matin à quelques pas de la ville de Twin Falls avec le Shoshone Falls State Park. La zone est scénique au possible avec le gigantesque canyon creusé par la Snake River et les non moins impressionnantes chutes Shoshone, hautes de 65m et partiellement refaçonnées par l’Homme qui y a intégré un barrage pour capter la puissance de cette rivière clé pour la région.

Cela continue ensuite un peu plus à l’ouest, au Visitor Center de Twin Falls. Il y a là le Perrine Bridge, franchissant le canyon à plus de 148 mètres de haut et ayant la plus longue portée de l’Ouest américain. Un beau morceau duquel les base jumpers se jettent avec bonheur ! Impressionnant à voir.

Je continue ma route jusqu’au petit parc de Niagara Springs mais n’y pénètre finalement pas, me contentant d’observer quelques unes des multiples sources qui débouchent des flancs du canyon pour se jeter dans la Snake River. Je m’arrête en revanche un peu plus loin au Box Canyon.

Il y a ici une jolie promenade à faire, avec globalement “personne” (j’ai croisé 6 personnes en tout et pour tout) sur le chemin. On longe d’abord le canyon à proprement parler, joli comme tout ; avant d’y descendre pour longer les flots tumultueux, découvrir quelques piscines naturelles (plouf, oui oui, elle était très très fraîche !) et filer jusqu’à l’embouchure sur la Snake River. S’il y a une balade à faire, c’est celle-ci !

Il est désormais temps d’abandonner les environs de Twin Falls pour remonter vers le nord de l’état de l’Idaho. Direction Craters of the Moon ! Voici un nom alléchant pour un National Monument, on peut en convenir. Je prends d’abord la route 46 puis rejoins la route 26 qui file au nord-est. Les nuées s’amoncèlent sur les montagnes Boulder et Sawtooth qui sont censées m’accueillir ce soir-là. La visite des Craters of the Moon semble un peu compromise, à dire vrai, tant l’orage semble impressionnant !

Quand j’approche de la zone protégée des Crater of the Moon, la température touche le 0°C, l’ambiance est humide et glaciale et il y a un vent à décorner les cocus ! Le paysage volcanique est superbe, désolé et coloré à la fois, une sorte de lande volcanique où la nature tenterait de reprendre ses droits après avoir été rasée par l’énergie brute des volcans.

C’est sous un ciel chargé et dans une ambiance hivernale que j’entame en tout cas mon tour du National Monument, la route scénique à souhait serpentant entre ces “Craters of the Moon” ! Le nom est parfaitement trouvé tandis que l’on dépasse le North Crater puis le Paisley Cone. Je m’arrête au parking de l’Inferno Cone pour y grimper.

Le vent est glacial et la voiture m’indique désormais 3°C. Le volcan culmine à 1884 mètres d’altitude. Ceci explique cela mais la grimpette vaut le détour pour le panorama à quasiment 360° qu’elle offre, avec son arbre solitaire au sommet, un vrai survivant, celui-là !

Je redescends à la voiture et file au parking suivant pour une nouvelle balade autour des multiples cônes volcaniques ayant surgi des flots de laves. Le Snow Cone et les Spatter Cones valent le détour à cout sûr mais on peut aussi remonter rapidement vers les Big Craters sur le trail principal du North Crater. Est-ce que cela vaut le coup ? Oui, oui et oui ! Là, c’est vraiment Craters of the Moon !

Je file ensuite vers l’extrémité sud du National Monument, où l’on peut trouver un autre volcan, le Broken Top. Il y a là également des grottes à découvrir mais le temps à filer et je décide donc de sacrifier celles-ci au profit d’une autre zone du parc, plus à l’est.

Cette zone regroupe une belle quantité de grottes et tunnels de lave dans lesquels il est autorisé de pénétrer, sous réserve que le visitor center vous y ait autorisé. En effet, le Craters of the Moon NM abrite des colonies de chauve-souris très sensibles et l’introduction de certaines bactéries peuvent leur être fatales. Il ne faut pas avoir visité d’autres grottes pour être autorisé sur place, tout bon pour moi puisque je n’aime en général pas trop être sous terre…

Me voici en tout cas à marcher au milieu d’un immense champ de lave, là-aussi quasiment en solitaire puisque la journée touche à sa fin et que le soleil a par ailleurs l’air de vouloir refaire une apparition. Je découvre d’abord Drewdrop Cave, une drôle de caverne à semi-effondrée, avant de filer vers le superbe Indian Tunnel, un tunnel de lave partiellement effondré par endroits, long de plusieurs centaines de mètres dans lequel on progresse jusqu’à la sortie par un petit trou de souris !

Il reste ensuite à marcher encore et encore, en dépassant la Boy Scout Cave dans laquelle ma claustrophobie ne me fera pas pénétrer ; puis la Beauty Cave, avec une saloperie de tag que des gougnafiers ont fait quelques semaines auparavant et tout au fond, de superbes et délicats cristaux prenant la lumière. Une “beauté” abîmée par les imbéciles. Comme souvent.

Fin de la promenade à Craters of the Moon, qui a tenu toutes ses promesses en sus de tous les beaux paysages découverts dans la matinée ! Maintenant, demi-tour jusqu’à Carey et direction Hailey pour la nuit, au nord-ouest, au pied des superbes montagnes de l’Idaho : Boulder et Sawtooth Mountains. Tout un programme pour les jours à venir.

La carte de cette journée de roadtrip en Idaho :