Une journée à Vienne…

En marge de notre séjour à Budapest, Aurélia et moi sommes allés faire un tour à Vienne, le temps d’une journée et d’un aller-retour de quelques heures (un peu trop, vive le TGV !) entre les deux capitales. Train fort confortable en tout cas, direction la cité impériale, berceau historique des Habsbourg pendant des siècles.

Et l’héritage est là. Architectural, culturel, c’est pesant, lourd. Et propre. Il m’aura fallu marcher 6 ou 7 heures pour enfin tomber dans une rue ayant une odeur, nauséabonde certes, mais une odeur. Pour le reste, Vienne ne sent rien. Elle ne dégage rien non plus si ce n’est l’impression qu’on se balade dans un musée complètement figé, simplement parsemé à outrance de boutiques de luxe !

Je ne sais pas trop ce que je dois vous dire de plus ? Si ce n’est que les cafés viennois existent bel et bien et qu’ils sont un havre fort sympathique dans cette ville qui m’aura tout sauf séduit si l’on excepte ces endroits historiques et uniques, me rappelant les très vieilles brasseries qui parsèment Paris. Ce fut un passage bien court me direz-vous pour prendre le pouls d’une cité pluri-centenaire au passé si riche. Mais tout de même, tout est trop propre et précis ici, où est la vie, où le foisonnement, la créativité ? Surement pas dans ces façades imposantes. Ou tout du moins, « plus » dans ces façades !

Quelques belles images retirées de cette journée tout de même passée dans les rues, de point en point. Mais pas d’ambiance. Pas d’âme. Trop de luxe, trop de propre. Alors, Vienne pour un weekend ? Non, merci, on a bien fait de choisir Budapest… même si cette petite balance posée au ras du palais m’a fait sourire, joli clin d’oeil à l’obsession névrosée de Cissi pour son poids.

La question qui se pose désormais, c’est : reviendrai-je à Vienne pour apprendre à l’aimer ? Certainement pas dans l’immédiat, mais ce désamour me laisse malgré tout perplexe.

Tags de cet article
, , , ,

8 Commentaires

  • Ping : Viinz
  • j’ai fait la même chose il y a 2 ans et je suis arrivé à la même conclusion

    mon conseil : 1j pour Vienne et au moins 5 jours pour Dubapest 😉

  • C’est marrant cette ville m’a toujours attirée mais c’est un peu le genre de destination assez proche où tu te dis « j’ai bien le temps d’y aller » et au final, tu n’y vas jamais ! Bientôt, peut-être (mais vraiment cette fois-ci !)

  • Je retourne à Vienne pour la deuxième fois dans 15 jours. Et j’ai été charmé par la ville la première fois en plein mois de Février sous la neige ! Les grands parcs/palais rempli de neige c’était magnifique ! Le temps s’est arrêté dans le centre ville, les vieux dans le bus courtois, les jeunes pleins de vie dans les nombreux cafés où l’on passe des heures, avec des livres, des cd, des patisseries. L’odeur des vieux cafés ! La cinémathèque ! L’opéra central de la ville, où l’accès n’est pas réservé à l’élite ou aux initiés ! Les personnes qui dansent sur le danube bleu le jour de l’an, tout le monde sort des bars pour danser la valse avec des inconnus dans la rue ! Reste le Danube qui ne m’avait pas charmé mais à ce qu’il parait la ville se transforme au printemps, les gens se baignent dans le danube, les berges sont pleins de joie… Reste que c’est la ville de Swarzy, de Haneke et qu’elle n’est pas commode à appréhender.

  • Pour y avoir habité 6 mois, je peux comprendre que les touristes de passage soient perplexes. Le centre historique laisse cette impression de « là tout n’est qu’ordre et beauté », mais de la vie, de la créativité et des odeurs on en trouve sur le marché Naschmarkt près du Donau Canal, dans les cafés viennois, et à chaque fête dans la ville (Pâques, Festival etc.) etc.
    Un conseil : retourne y un été, quand les biergarten auront envahi la ville, que les fleurs auront poussé dans les parcs et qu’il fera bon se promener sur la Donau Insel.

  • Pij > A priori, Vienne la première fois, soit on adore, soit on déteste… mais il semble que l’on puisse finir par l’aimer. Du coup je vais y retourner un jour… mais pas tout de suite, trop de villes à visiter d’abord !

    Alice > Va à Budapest d’abord 😉

    Zutique > Voilà, tout ce que tu écris me donne envie d’y être… les cafés, l’opéra, etc… mais reste tout de même ce côté luxueux et froid qui me coupe toute émotion.

    Cha > Je note le conseil « été » 🙂

  • @Viinz : perso je ne l’ai vue qu’à partir d’avril/mai et ton constat m’étonne. D’accord la Hofburg est aseptisée, normal c’est un musée ouvert, mais y’a d’autres coins beaucoup plus vivant dans la ville. Je ne suis pas assez qualifié pour faire guide touristique (surtout que je n’y ai pas mis les pieds depuis quelques années) mais si dans l’ensemble les Viennois sont de gens très sérieux, il y’a tout de même de la vie dans cette ville 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.