Une journée à Kuala Lumpur – la « vraie » ville

Départ de Singapour… Initialement, j’avais prévu de partir en train et de longer plus ou moins la côte, faire une escale à Malacca et ensuite tracer sur Kuala Lumpur, ou KL (prononcer kay elle pour un effet hype garanti) comme on dit. Il a bien fallu se rendre à l’évidence : deux semaines, c’est bien trop court pour tout faire. Du coup, un petit coup d’AirAsia et un survol de la baie de Singapour et une heure de vol plus tard, me voilà à l’aéroport de KL !

Et là, première vraie « claque » du voyage ! La chaleur est la même, l’humidité est en revanche plus présente la nuit, la foule est cosmopolite et il y a du bruit, des odeurs, une sensation de dépaysement vraiment présente cette fois. Là, c’est clair, je me sens perdu, je vogue au milieu des gens pour trouver un taxi pour le centre et l’hôtel réservé la veille. La file de taxis est interminable, comme à Singapour. Direction le centre donc avec un chauffeur bien étrange écoutant un prêche coranique en fond sonore… dépaysement total en roulant à tombeau ouvert sur l’autoroute de 40 km séparant les terminaux du cœur de la capitale.

Arrivée sur place… on aperçoit subrepticement la KL Tower. 400 mètres et des brouettes de hauteur, rien que ça. L’hôtel est en plein centre des quartiers de vie de la ville, en bordure des quartiers indiens et musulmans. Deuxième dose de dépaysement… Ici, il y a de la vie, des gens, des odeurs et une nuit dans un hôtel frigorifique ! Pas de dosage de la clim’ ici, tu passes de 37°c dehors à 18°c dedans. Choc thermique garanti et nez qui coule assuré.

La journée du lendemain sera riche : visite des quartiers autour de l’hôtel, montée en haut de la KL Tower, balade dans le quartier d’affaires, grande mosquée centrale et une bouffe dans un Burger King, le premier de ma vie (ouais, le premier, à 26 ans…). Je commence la revue de détails par les rues de Chinatown et un déjeuner dans une gargote douteuse mais dont les plats sont savoureux… Clairement, on est « ailleurs », à des milliers de kilomètres de la vie de Singapour, lisse et policée. Quel pied ! Et puis aussi ce petit thé des Cameron Highlands au Old China Café…

Balade dans les rues de KL donc… Contraste. La mosquée traditionnelle et ancienne en plein centre, bordée d’immeubles gigantesques. Des bâtiments vieux de 300 ans comme un ancien palais ou bien la vieille gare Old Heritage Station. Quelques canaux dégueulasses trainassent entre les buildings en construction. Dans tous les cas, ça bruit, ça bouge, un mur d’eau se déplace à la vitesse du vent vers moi… Suggestion du moment : se planquer. Vite. Parce que quand ça sauce, à KL, ça sauce, rinçage type machine à laver assuré en 2 minutes chrono. Le taxi salvateur a des airs de messie dans ces cas là…

Fin de la balade dans les quartiers vivants de la ville. Je suis dans un taxi, j’indique la destination… « Petronas Towers »… et le programme de la suite s’encadre dans la fenêtre.

Et laissez moi vous dire que quand on voit ça pour la première fois, on est bien content d’être assis…

Tags de cet article
,

6 Commentaires

  • Ping : Viinz
  • Yo Vinz,

    Ayant habite 2 ans a KL, je te pose la question ultime. As tu fini la soiree dans Heritage Row (ou au Zouk alternativement), pour enfin avaler les salvation Satay a 5h du matin a Jalan Alor? En tout cas je suis jaloux. Moi voulir retourne. PS: l’opera et le Golf sont une tuerie aussi

  • Ping : Viinz
  • Ca me rappelle que j’ai un pote qui est là bas depuis bientôt 2 mois en stage….logé dans un appart immense au 35ème étage, avec vue sur les Petronas ! Scouat en vue ?

    Enjoy Viinz!

  • Bob > Ahhhh, question ultime ouais !!! Et la réponse est « non », je n’ai pas eu autant de temps que toi !
    Et je n’ai pas vu le golf, ni l’opéra d’ailleurs…
    Merde. Faut que j’y retourne 😀

    Nikon France > Oui c’est juste hallucinant de voir ces tiges monter au dessus de la ville.

    Jonas > Go go go !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *