L’archipel de Koh Lipe – une certaine vision du paradis thaï

En moyenne saison, se promener d’île en île peut relever de la gageure et j’ai failli m’en rendre compte en faisant le transfert Koh Lanta / Koh Lipe… Là où d’ordinaire il y a plusieurs liaisons directes par jour en bateau, il a fallu cette fois-ci emprunter trois moyens de transport différents ! Minibus de Koh Lanta à Trang (interminable), taxi improbable de Trang à Pak Bara et enfin speed boat de Pak Bara à Koh Lipe ! Sacré cheminement avec le risque de ne pas réussir à tout faire tenir dans une journée mais les organisateurs du transit avaient l’air sûrs de leur coup et ils avaient bien raison. Ouf.

Une fois débarqués via une sorte de mini taxi des mers sur l’une des trois plages de Koh Lipe, le constat est un peu amer. Ce bout de plage est un dépotoir, il n’existe pas d’autre mot pour ça. Sunrise beach, c’est son nom, se découpe en réalité en trois portions. L’une, au sud, est propre et agréable, de même que celle du nord… mais le centre de la plage sur lequel débouche le village principal de l’île est un ramassis d’immondices, même en moyenne saison. Je n’ose imaginer l’état des lieux en haute saison… Le tourisme quasiment de masse en train de se développer sur Lipe produit des dégâts considérables, comme peut d’ailleurs en témoigner l’énorme décharge située au centre de l’île, pile à côté des routes menant d’une plage à l’autre. Il serait temps que la Thaïlande mette en place un système de traitement et d’évacuation des déchets de l’île avant qu’il ne soit définitivement trop tard…

Passé ce premier constat pas vraiment flatteur, on se dirige vers Sunset beach, portant donc le nom du soleil couchant, à raison… Voilà un peu de douceur après cette arrivée un brin violente dans ce qui doit être le paradis de la fin des vacances… ! Retour également le lendemain matin à Sunset beach pour un mélange de farniente, de plongée sur le récif ceinturant l’île. Sunset beach est très calme, seulement sillonnée de quelques chiens un peu curieux et surtout impudiques. Vu leur ferveur et leur rythme de reproduction, il va falloir là-aussi songer à réguler la population de ces bestioles !

thailande_koh_lipe_24

Ce fut d’ailleurs l’occasion de tester la GoPro 3 en mode sous marin et je dois dire que je ne suis pas mécontent du résultat ni de mes rencontres sous-marines, même si Lipe n’a rien à voir avec les îles Perhentian en terme de richesse, tant au niveau de la faune que du massif corallien.

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO

La journée s’achève sur la plage qui nous étaient présentée comme la moins agréable : Pattaya Beach, là où la concentration d’hôtels est la plus importante. Pourtant, en cette moyenne saison où les touristes sont essentiellement asiatiques, la plage est quasiment déserte pendant la journée, ne se réveillant qu’à la golden hour. C’est à se demander où sont les gens le reste de la journée… Hôtel ? Piscine ? Dormir ? Je ne sais pas. Nous n’avons simplement pas vraiment la même façon de voyager et j’ai quant à moi passé l’essentiel de mes journées dans l’eau, à la recherche de serpents de mer, de tortues, de requins, de poissons, de corail et ainsi de suite !

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO

Raté pour la plupart des grosses bestioles, ce qui me fit regretter encore plus de n’avoir pas acheté la GoPro avant le départ en Malaisie l’an passé, sans même parler de la Nouvelle-Calédonie ! Qu’importe, j’y retournerai et je compte bien avoir d’autres occasions de remettre ces petites merveilles sous l’eau dans les années à venir… et je ne fus pas déçu tout de même lors d’une alternance journée de farniente / journée d’excursion ! Direction pour cette fois et sans orage de mousson à la fin l’archipel de Lipe : Koh Rawi, Koh Tong, Koh Hin Sorn, Koh Pung et autres noms évocateurs étaient au programme de la journée !

Après une longue trotte en bateau, on arrive en effet aux alentours de Koh Hin Sorn et de son fameux rocher (au dessus). Il y a également là une belle zone de plongée dotée de coraux multicolores. Pas de quoi vous retourner définitivement la rétine mais un bel endroit malgré tout !

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO

L’étape suivante nous emmène déjeuner sur la côte de Koh Rawi dans un endroit qui, ma foi, ressemble fort au paradis. Jugez plutôt.

L’étape suivante est Koh Pung avec quelques jolis fonds mais surtout un singe qui nous surveille, tranquillement, hésitant même à un moment à monter sur le bateau. Pas sûr qu’il aurait apprécié et nous non plus !

Enfin, ultime étape à l’origine pas vraiment prévue dans l’excursion, le long-tail boat s’arrête sur le chemin du retour à Koh Hing Ngam, célèbre pour sa plage de grands galets noirs. Il est théoriquement interdit d’y débarquer ou de trimbaler lesdits rochers… mais l’intérêt à mes yeux réside plutôt sous l’eau avec un remarquable tapis de coraux.

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO

Retour à Lipe, cette fois-ci en faisant le tour de l’île, du côté de la portion nord de Sunrise beach, l’occasion de voir à défaut d’y être allé que cette langue de sable a également tout du paradis, n’en déplaise au dépotoir qui lui sert de point médian. Il est temps de retourner à Pattaya beach pour une ultime plongée, tardive, dans l’espoir infime d’apercevoir un requin à pointes noires, comme sur les Perhentian. Mais non, raté une fois de plus.

Le dernier matin, il faut bien dire au revoir à Koh Lipe. Je ne pense pas revenir ici un jour, au contraire des îles Perhentian qui m’ont clairement et durablement marqué… Dernier bout d’île, léger coup au cœur en se disant que ça y est, les vacances se terminent. Le ciel de mousson a du m’entendre et le vol à petit prix qui nous ramenait de Trang à Bangkok fut un régal pour les yeux.

thailande_koh_lipe_82

Reviendrai-je en Thaïlande ? Assurément oui. Les îles du golfe de Thaïlande me font de l’œil, tout comme le Nord et le grand Est du pays…

2 Commentaires

  • Ça donne vraiment envie Vincent ! ça fait toujours un pincement au cœur de voir des bouts de paradis sur terre ravagés par ce tourisme de masse, et c'est certain que ça ne va pas aller en s'arrangeant 🙁
    Tu parles pas de ce que t'as mangé !

  • Cela faisait très longtemps que je ne m’étais pas aventuré à explorer ton blog et une fois de plus, je ne suis pas déçu par ces impressions de voyage, avec en plus des photos superbes.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.