Sri Lanka – les ruines et temples de Mihintale

La visite des ruines de la capitale Anuradhapura est une évidence, je pense que c’était plutôt clair dans mon précédent article. Avant de repartir bien vite vers les autres grands sites du triangle culturel du Sri Lanka, j’ai un conseil pour vous : visitez Mihintale ! Ces ruines et temples, situés à quelques encâblures de la capitale, sont de toute beauté et sont également un lieu hautement symbolique de l’implantation du bouddhisme dans l’île.

Je disais donc hier que l’on pouvait facilement passer deux jours à Anuradhapura mais qu’une seule journée était suffisante pour en saisir la substantifique moelle. Le lendemain matin, fort de ce constat et rassasié par les stupas millénaires, j’ai donc pris un tuk-tuk à défaut de prendre un bus (la flemme pour cette fois) pour couvrir les 16 km jusqu’à l’antique cité de Mihintale. En parlant de prix des tuk-tuk, sachez que la “base” de calcul pour les touristes est de 50 roupies au km : 32 km ici, comptez donc sur 1400-1600 roupies.

Le site est piéton et situé en haut d’une colline massive, trônant au milieu de la plaine tropicale. Les visiteurs sont donc invités à traverser une petite zone commerçante avant d’arriver au pied du site. Les escaliers, majestueux, annoncent la couleur et donnent déjà au lieu un caractère particulier. Arrivé au premier plateau, une bifurcation à droite est à prévoir. Au sommet d’un escalier très raide, abîmé et squatté par les singes, on débouche sur une première colline sur laquelle se dévoilent les restes magnifiques d’un stupa. L’endroit n’est pas exploité, quelque peu sauvage et abritant également une ancienne grotte qu’utilisaient les sri lankais de l’époque. Ambiance quelque peu… Indiana Jones quand on débouche en haut des escaliers !

sri-lanka-mihintale-2

sri-lanka-mihintale-7

Je redescends ensuite de ce sommet impromptu pour rejoindre le chemin d’ascension finale vers les monuments principaux de Mihintale. Dans cette portion basse, on trouve à quelques pas de l’autre parking du site quelques éléments architecturaux intéressants, notamment ce bassin magnifique au bas duquel se trouve une sculpture de lion dressé et rugissant. La forme est lissée par les siècles mais les pattes sont toujours là et l’eau ne demande qu’à jaillir de la gueule érodée. Splendide.

sri-lanka-mihintale-21

Un peu plus haut, on découvre les restes des bâtiments monastiques. Le contour d’un grand réfectoire est encore visible mais surtout, il y a un énorme bateau de riz au fond ! Cette gigantesque construction pouvait accueillir près de 4000 bols de riz. Autre témoin remarquable de Mihintale : les tables de loi encore érigées et lisibles qui décrivaient et régissaient la vie commune, du mariage aux taxes et en passant par l’hygiène personnelle !

Dernière étape de cette visite de Mihintale : l’ensemble sommital. On y trouve, pieds nus – attention aux merdes des très nombreux singes ! – un premier temple à colonnes qui abrita paraît-il la rencontre entre Devanampiya Tissa, le roi sri lankais et Mahinda, émissaire indien qui convertit le roi au bouddhisme et força ainsi son adoption au Sri Lanka. Le lieu est donc d’une réelle importance pour les bouddhistes du pays qui y viennent en pèlerinage. A noter aussi, une escalade d’un rocher, donnant une vue fantastique sur le gigantesque stupa blanc et la statue de Bouddha qui lui fait face. Au loin : Anuradhapura. De l’autre côté, une vue sublime sur la plaine tropicale.

sri-lanka-mihintale-34

sri-lanka-mihintale-46

sri-lanka-mihintale-51

J’espère vous avoir convaincus de passer un peu moins de temps à Anuradhapura, ou bien d’allonger d’une petite matinée votre présence dans la région avant de filer vers d’autres horizons. L’ensemble monastique de Mihintale mérite très largement le détour pour son site remarquable, son histoire hautement symbolique et les vues incroyables qu’il procure sur la région centrale du Sri Lanka.

Prochaine étape : Polonnaruwa !

Comment se rendre à Mihintale ?

Deux options si vous n’êtes pas véhiculé(e)s : le bus ou le tuk-tuk. Pour le premier, il y en a de nombreux partant du centre d’Anuradhapura. Ce ne sera pas bien long ni bien cher, avec une fréquence d’un bus toutes les vingt ou trente minutes si je me souviens bien ! L’autre solution consiste à trouver un tuk-tuk qui vous attendra sur place pour faire rapidement l’aller-retour. Compter 1400-1600 roupies pour les 32 km A/R. C’est sûrement la meilleure option si l’on souhaite ensuite quitter “rapidement” la zone d’Anuradhapura, ce qui était mon cas puisque j’avais un bus à prendre pour Polonnaruwa.

Où manger et boire un verre à Mihintale ?

Pas vraiment d’informations ici. Le centre, côté gare ferroviaire, dispose de quelques adresses. Il y a aussi la possibilité de trouver de quoi grignoter (boissons, fruits, street food) dans les baraquements en bas du site qui distribuent offrandes et autres aux sri lankais en pèlerinage.

Combien de temps rester à Mihintale ?

Une demie-journée suffit à visiter le site, pas besoin de passer plus de temps sur zone, la ville étant à quelques kilomètres d’Anuradhapura.