Un nouveau bébé…

Pour continuer dans la veine de l’article de ce matin, on va continuer à parler audio… Depuis que je les ai achetées et bien que j’aie changé d’ampli, je me suis toujours senti un peu frustré par mes enceintes. Non pas qu’elles soient mauvaises, loin de là, mais il manquait quelque chose. Et pour cause, la gamme de fréquences qu’elles couvrent va de 55Hz à 22kHz… autrement dit, les deux HP de 17 cm ne sont pas vraiment capables de sortir des basses fréquences et ce serait ma foi bien miraculeux d’arriver à couvrir avec une seule enceinte une gamme allant de 20-30Hz à 22kHz ! Ou alors j’imagine qu’il faut y mettre un prix qui n’est pas du tout dans mon budget.

Du coup, sur les conseils du frangin, toujours au fait de ce qui se fait en terme de HiFi et HomeCinema, je me suis penché sur la possibilité d’acheter un caisson de basse… Après benchmark et discussions avec un collègue acousticien, le choix a convergé vers un modèle : le Mosscade Titan 7.5. Le pépère gère des fréquences allant de 30 à 180Hz, ses deux HP (un actif, un passif) de 26 cm sont donc exclusivement dédiés à la production de basses fréquences, idéal pour tuer les voisins vous l’aurez compris !

L’avantage du caisson à deux HP actif/passif permet de limiter considérablement l’encombrement du caisson, ce qui lui donne de jolies mensurations de 31*31*35, pile poil pour se nicher derrière mon meuble télé, dans une petite niche qui abritait jusqu’à présent la caisse de bouteilles de vin remplie de jeux PS3 !

Enfin bref, au delà des mensurations et après le branchement / réglage de l’ampli et des petits potentiomètres du derrière (30% de ce qu’il sait faire, phase inchangée et fréquence de coupure calée à 90-100Hz environ), le gain en terme d’écoute est stupéfiant. Je retrouve exactement ce qu’il me manquait pour certaines musiques, l’électro notamment, mais aussi pour le reste où le son a gagné en définition. Les colonnes se retrouvent quelque peu soulagées de leur travail aigus/mediums/basse pour exclusivement donner le maximum de leur potentiel dans les aigus/mediums tandis que le caisson se charge de donner un peu d’ampleur au volume sonore sans toutefois être trop présent et gâcher l’écoute.

Seul petit point négatif : les pieds du caisson, de petits plots en caoutchouc… Alors certes ils amortissent bien le transfert solidien des basses fréquences mais montrent leurs limites dès qu’on augmente un peu la charge… Des pointes, avec une surface de contact au sol nettement plus limitée, auraient peut-être été plus adaptées ?

J’ai passé le weekend à peaufiner mon réglage et mes différentes configurations, bien aidé en cela par la petite appli OnkoTron qui permet de gérer le niveau du caisson sans toucher au potentiomètre… Films, CDs, Spotify, TV, tout y est passé et je suis définitivement ravi de cette acquisition ! Autrement dit, si vous aussi vous avez une pièce de taille raisonnable et une paire d’enceintes dont la fréquence basse est un peu « légère », vous devriez songer à jeter un oeil à ce caisson et à ses frères !

3 Commentaires

  • Ping : Viinz
  • Pense à des pads d’isolation pour découpler les enceintes de leur support physique. Tu en trouveras dans toutes les bonnes boutiques de sono sur Paris.
    Ca évitera les vibrations et les résonnance 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.