Test express – Iomega ix2-200 et IomegaTV

J’avais testé il y a deux ans le ix2-200 dans sa première version. A l’époque, le produit m’avait globalement séduit mais certains points négatifs ont fait que depuis, je me suis toujours équipé ailleurs. Parmi les commentateurs, nombreux ont été ceux qui ont pointé le bruit fait les disques durs, chose à laquelle je n’avais pas été sensible alors. Deux ans plus tard, j’ai récupéré pendant quelques semaines l’ix2-200 dans sa dernière version avant une refonte prévue dans peu de temps si je ne m’abuse. Le produit reste toujours aussi séduisant dans son boîtier métallisé…

Du côté des fonctionnalités, j’ai retrouvé le côté complet du produit qui m’avait séduit mais je me suis aussi attaché à voir les points négatifs avaient été corrigés. Verdict : il est toujours impossible de programmer le démarrage et la mise en veille de l’appareil. C’est un point rédhibitoire en ce qui me concerne.

Du côté de l’interface, les choses ont en revanche bien évolué puisqu’il n’est plus nécessaire d’installer l’horrible soft de l’époque et que le contrôle de l’appareil se fait via une interface web. Les multiples fonctionnalités sont regroupées par catégories mais aussi accessibles d’un coup d’un seul via le choix “Toutes les fonctions”, idéal pour s’y perdre tant il y en a ! Le découpage est en tout cas logique et on navigue rapidement et efficacement dans chacun des menus. J’ai aussi bien apprécié la fonction de copie de dossiers, me permettant notamment de faire un backup de toutes mes photos situées sur un autre NAS.

J’ai aussi donc prêté une attention tout particulière au bruit et j’ai du me rendre à l’évidence : l’ix2-200 est très bruyant. Dès que les disques sont en fonctionnement, ils grattent et font vibrer le châssis du NAS, quel que soit le support placé en dessous de ses pieds. Je ne sais à vrai dire pas comment j’ai fait il y a deux ans pour rater ça. En tout cas, ce bruit était tel que j’ai plusieurs fois débranché la bête pour pouvoir regarder tranquillement la télévision. Aussi simple que ça.

Le bilan, c’est que l’ix2-200 est un bon produit, nettement amélioré en terme d’interface et de fonctionnalités mais il lui manque encore cette solution d’arrêt/démarrage planifié qui semble pourtant être une évidence… Et il faut pouvoir le stocker loin de soi pour ne pas souffrir du bruit.

Autre produit Iomega maintenant, la IomegaTV dans sa version avec disque dur de 2To et conçue en partenariat avec Boxee. J’avais des produits “TV” une assez mauvaise image, convaincu en cela par plusieurs tests et notamment celui du ScreenPlay Director HD et son interface terriblement lente à la détente. La IomegaTV se veut différente et surtout performante, aussi ai-je lâché mon AppleTV pour découvrir ce produit.

J’ai bien aimé le design de ce produit, qu’il soit positionné en station verticale sur son pied ou bien à l’horizontale, sous la télé ou dans un des rangements du meuble. Le noir laqué est beau, brillant… mais c’est donc un aimant à poussière absolument dramatique. Il est en fait quasiment impossible de garder le produit en bel état. Ce qui est bien, c’est que le plumage est tout à fait en rapport avec le ramage car l’interface est très agréable à utiliser, bien servie par une télécommande originale : d’un côté un pavé numérique et des touches basiques, de l’autre un clavier complet que l’on active / désactive avec un bouton afin d’éviter d’appuyer sur les boutons des deux côtés de la télécommande. Bien pensée.

Pour parler de réglages aussi, je n’ai pas trop compris le choix de Iomega d’offrir un paramétrage aussi bien du côté de l’interface Boxee que via une interface web… surtout que les paramètres ne sont pas les mêmes et qu’il faut donc bien penser à aller visiter les deux !

Le reste de l’interface dont vous avez un aperçu pour la partie Paramètres ci-dessus est simple, efficace et pratique. On y trouve une partie Amis liée à son compte Boxee et une partie “Voir plus tard” bien pratique. Les Séries et Films correspondent aux fichiers stockés localement sur la IomegaTV et les services de VOD.

Enfin, les parties “Apps” et “Fichiers” sont celles que j’ai le plus utilisées. Les applications disponibles sont ma foi plutôt nombreuses et couvrent une bonne part des usages de consommateur de TV connectée. On retrouve l’essentiel des plateformes vidéo, photo et actualités. L’offre peut-être considérée comme complète et surtout on peut espérer qu’elle va aller en s’étoffant au fur et à mesure, je pense notamment à Spotify. Enfin, la partie fichiers permet d’aller fureter dans ses stockages réseau, à commencer par les NAS que l’on détecte facilement et qu’on ajoute donc sans difficulté à ses favoris. Cela manque tout de même un peu de praticité étant donné qu’il n’est pas forcément possible de faire disparaître les dossiers “de base” de la IomegaTV. Dommage.

L’aperçu global que vous pouvez avoir au travers de cet essai “express” est plutôt flatteur. Je n’ai à vrai dire trouvé que peu de défauts à cette IomegaTV et m’en suis séparé avec une larme à l’œil tant son usage est complet et globalement bien foutu. La comparaison avec les produits existants est d’ailleurs plutôt édifiante mais il manque une fonctionnalité essentielle par rapport à mon utilisation “maison” : AirPlay. Je ne peux pour le moment pas me séparer de mon AppleTV tant qu’AirPlay ne sera pas intégré à la IomegaTV car je l’utilise quotidiennement, que ce soit pour streamer ma musique, mes photos et mes vidéos en provenance de mes différents appareils Apple. Si cette fonctionnalité était intégrée (et c’est sûrement faisable ?), la IomegaTV proposerait une alternative certes vraiment plus chère mais aussi nettement plus complète que l’AppleTV dont l’utilisation est strictement Apple-centrée… à moins de vouloir jouer du jailbreak.

Proposée entre 299 (sans dd) et 399€ (avec un 2To), la IomegaTV est tout simplement un excellent produit… Il lui manque simplement quelques fonctionnalités et un peu maturité pour la rendre 100% désirable à mes yeux.