Review Gaming – Uncharted 2 Among Thieves

Il y a un truc qui m’a quasiment fait regretter de partir en vacances : Uncharted 2. Je vous dis presque, parce que très honnêtement, une fois les fesses posées dans l’avion, je n’ai plus du tout pensé à Drake, à Marco Polo et à tout ce petit monde qui s’entrechoque dans le second volet des aventures du beau gosse à la bravoure aussi développée que la bouletitude.
Commencé le samedi juste avant de partir et terminé au sortir de l’avion, à savoir tous les soirs de cette semaine et accessoirement les matins très tôt quand mon corps s’obstinait à me réveiller avant le réveil (c’est con le décalage horaire sérieux), je vous écris ces quelques mots qui vont être simplement enthousiastes, extatiques et à la limite de l’orgasme : Uncharted 2 est une tuerie absolue d’un point de vue vidéoludique. Oui. Voilà. J’ai pris un pied de malade, encore plus qu’avec le premier opus.
Points négatifs :
  • l’IA qui est parfois quelque peu couillonne et qui m’a semblé moins “dure” à battre que dans le 1… Il faut que je recommence le jeu en “difficile” pour confirmer ça, mais certaines actions/comportements m’ont semblé trop répétitifs,
  • la durée de vie, encore et toujours trop courte même si elle a progressé depuis le 1 et que le mode online promet de longues nuits blanches (pas pour moi, vous savez que je ne joue pas online),
  • la relative “facilité” du jeu même si l’on meurt souvent hein !
  • quelques bugs graphiques absolument indignes du jeu ! Exemple : la sorte de Yeti (y a des gens qui arrivent sur ce blog en cherchant “tuer le Yeti dans Uncharted 2”, merci pour le spoil) qui se retrouve bloquée au dessus de Drake ! Ou bien Drake qui reste bloqué dans le décor… J’en ai eu une bonne dizaine des comme ça, et je vous avoue que ça faisait bien longtemps que je n’avais pas vu ça. Une petite mise à jour à prévoir ?
Points positifs :
  • les textures, les lumières, le graphisme de manière générale… Superbe. Tout simplement superbe même si le jeu utilise le même moteur que le premier opus, tout a été retravaillé, optimisé, léché, on évolue dans un film (ou presque),
  • le scénario et le charisme des différents personnages, toujours aussi prenant, surprenant et fournissant des séances de gameplay absolument dantesques (le train qui roule, la course poursuite de camion en camion… etc !),
  • les énigmes qui m’ont semblé un peu plus présentes et prenantes, bon point !
  • le gameplay encore amélioré avec notamment le rajout d’un effet de profondeur de champ à la visée terriblement réaliste et captivant, on se prend à jouer un peu avec, juste pour le plaisir de voir la profondeur de champ s’ajuster…
  • le gunfight, toujours aussi efficace, combiné à des phases d’infiltration qui permettent de switcher selon ses envies entre le mode “ouaiiiiis, bourriiiiin !!!” et la Snake-attitude “crac, ta nuque”, les deux étant tout aussi jouissifs au final !
 `
Vous l’aurez compris, au même titre qu’Uncharted 1, devenu un must-have culte de la console de Sony, ce deuxième volume, Among Thieves est d’ores et déjà LE jeu à avoir, LE cadeau à offrir à Nowel, LE jeu qui captivera aussi votre copine et vous permettra de jouer décemment sans souffrir de ses récriminations (ou l’inverse si vous êtes une dame et lisez ce texte).
Bref, tout cela vaut bien que vous courriez très vite dans votre crèmerie pour l’acheter ! Moi, je termine un autre jeu et je remets la galette dans la console. C’est LE jeu, je vous dis.