Qooq – l’assistant culinaire bientôt dans votre cuisine

Mardi dernier, j’étais convié par l’équipe de Unowhy dans leurs locaux de la Garenne Colombes pour découvrir leur nouveau bébé : Qooq.
Qooq… Kézako ? C’est en fait un assistant culinaire emballé dans une splendide coquille à base de dalle tactile kitchenproof… Les équipes de conception sont parties du principe qu’il fallait grouper tous les contenus culinaires dans un seul et même objet : recettes, conseils, techniques, contenu intéractif, aide au choix, etc. : tout doit être accessible facilement et rapidement. De plus, quitte à faire cela, autant le rendre personnalisable, intéractif et intelligent. Sacrée feuille de route !
Alors, mardi soir, les quelques blogueurs présents pour la soirée se sont pris au jeu de la préparation culinaire en compagnie de quelques uns des 35 chefs qui ont participé à la création de la bête et à son remplissage gustatif. Une petite heure de cuisine à base de tagafraises, de tartes fines chèvre-chocolat, de poires dorées à la surprise mielée et autres douceurs préparées avec amour par des blogueurs en tabliers, attentifs et courageux ! Le temps de terminer le dressage, on nous a regroupés autour d’une télévision pour une présentation de l’interface de Qooq et de son contenu.
Et là, stupéfaction dans les rangs ! Ils ont pensé à tout. Pas moyen de les prendre en défaut ! Questions anticipées, réponse à tout avec des détails, évolutions à venir… il y a deux années de travail derrière le produit, deux années en sous-marin entre experts high-tech, communication, contenu media afin de livrer le produit le plus abouti possible dès le lancement. Il manque encore quelques petites choses comme la synchronisation de la liste de courses avec une appli iPhone ou encore un navigateur web simplifié mais tout ça est dans les cartons nous dit-on et arrivera très vite.
Quoiqu’il en soit, la bête est déjà sacrément aboutie. Quelques bugs restent présents sur l’interface mais ce sont des exemplaires de pré-production, alors tout va bien. Reste que la dalle est parfaitement réactive, même avec les doigts pleins de farine ou même bien humectés ! Car oui, Qooq est vraiment kitchenproof et n’aura pas peur de se faire renverser divers ingrédients sur la dalle… mais bon si on peut s’en passer, ça reste bien évidemment mieux. (et il est bien sûr interdit de tenter de la cuire, ça ne marche pas dans l’eau ^^)
Pour ce qui est du contenu, le Qooq est livré avec environ 500 recettes et 10 vidéos explicatives mais le reste du contenu est en fait débloquable via un abonnement facturé 12,95€/mois. Au total, ce sont pas moins de 2000 recettes et 500 vidéos associées, magazines culinaires, secrets de chefs, guides techniques et autres qui deviennent accessibles au travers de la connexion WiFi intégrée à l’appareil. Ainsi, ce doivent être environ 50 recettes qui doivent être rajoutées chaque mois, un guide culinaire et oenologique et un magazine exclusif qui viennent dynamiser le contenu au travers de cet abonnement.
A côté de ça, Qooq intègre aussi la radio, la météo, un cadre photos, une gestion de menus à la semaine, un utilitaire de liste de courses, etc. Mais surtout Qooq s’adapte à ses utilisateurs au travers de profils dédiés. Pour chaque recette réalisée, on peut dire « j’aime », « je n’aime pas » ou simplement signaler qu’on est allergique à tel ou tel aliment : les recettes proposées seront alors adaptées aux goûts de chacun et plus on l’utilise, plus il apprend et donc plus la suggestion est affinée.
Ecran réactif, beau design, contenu très riche et intéractif, lecteur SD/SDHC, produit kitchenproof… l’ensemble est séduisant et seul le prix peut faire pâlir avec 349€ annoncés pour l’achat et les 12,95€ d’abonnement mensuel, sans engagement bien sûr et que je ne saurais que conseiller au vu du contenu ainsi débloqué. Ce n’est pas donné mais je reste terriblement emballé. C’est assurément un achat familial « facile », un achat de couple « facile » aussi mais peut être un peu plus dur à justifier en tant que célibataire.
Il n’empêche que je suis enthousiaste parce que Qooq s’intègre parfaitement dans mon idée de la cuisine moderne, qu’elle soit citadine ou non. Combinée à mon expérience à l’Atelier des Chefs, cette découverte de Qooq m’a encore une fois confirmé mon amour pour la bonne cuisine et surtout m’a fourni un élément important : le produit qui peut m’aider à concrétiser cette volonté sans prendre de cours particuliers, une sorte de guide ultime pour développer mes talents culinaires.
Je crois entendre un « il s’emballe le petit là… » … Oui, oui et oui ! Je suis emballé, vraiment. Le produit est complet, accessible, beau, résistant, son seul défaut étant un prix qui peut faire un peu peur à certains… mais je crois que chacun est reparti séduit et surtout ébouriffé par la qualité de reflexion autour de ce produit. A peine sorti et déjà plutôt mature après deux années de gestation, cela mérite un chapeau bas pour la start-up innovante et dynamique qu’est Unowhy. Donc voilà : bravo.
Bref. Je finis de payer mes impôts et je m’en précommande un. Retour d’expérience dans quelques temps donc… mais je sais d’ores et déjà que certains vont se régaler à la maison !

4 Commentaires

  • Ouais, comme on disait, cuisiner c’est bien !

    Pour la bête, je la verrais plutôt avec des mises à jour à l’unité pour quelques centimes en fonction du besoin du moment (suggestions, liens par mots-clés dans les recettes, moteur de recherche). Parce-qu’au bout de quelques mois, les 50 maj/mois vont paraître un peu artificielles à l’utilisateur qui n’a exploité que 3% du contenu et le voit augmenter plus vite qu’il ne peut l’absorber. Et puis ce système d’abonnement me fait franchement penser aux collections atlas, un modèle très daté et inadapté.

    Autre point, on peut intégrer nos recettes, modifier les existantes et les commenter ?

    Enfin, plutôt qu’un j’aime/j’aime pas, j’aurais plutôt vu une notation 0-5.

    Ah, et ça cherche les recettes à partir d’une liste d’ingrédients présents/absents ?

    Rho, et puis des fiches « matériel » (comment affuter son couteau, quel ustensile pour quelle utilisation, etc.) ce serait bien aussi.

    350¤ c’est cher mais si la durée de vie et les contenus sont à la hauteur ça se justifie facilement. Et quand on voit le pognon que certains mettent dans une machine à café cloonesque dont les 15 bars ont pour seule utilité de faire mousser artificiellement une mouture très bas de gamme vendue plus cher au kg que le meilleur torréfacteur du coin…

    Par contre, un vrai cours de cuisine ça reste autre chose en termes de réactivité, de correction, de stimulation de la créativité… ne t’emballe pas trop quand-même !

  • Tu te doutes bien que si tu en commandes un il faudra obligatoirement que tu me fasse à manger au moins 1 fois. ^^

  • Et si je ne trouve pas l’info chez QOOQ je peux surfer pour la trouver sur le net? Ou il me faut un autre Ordi?
    La fonction Fullscreen fonctionne t elle? L’interface n’est pas trop lente?
    En béta alors que le lancement était annoncé pour la fin septembre?

  • @stephane Pour le moment le wifi de la tablette est réservé uniquement aux mises à jours du QOOQ et à l’accès aux nouvelles recettes.
    Techniquement il est possible de surfer sur internet, mais l’utilisateur ne pourra utiliser cette option que dans une prochaine version.
    Il n’y a pas de fonction fullscreen puisque la vidéo est accompagnée d’explications « pas à pas » sur la recette.
    La commercialisation du QOOQ est prévue fin octobre.
    Et non, l’interface n’est pas trop lente 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *