Panasonic Evoia / Evolta – 24h au Mans sans changer de piles !

Mercredi dernier, j’étais sur le circuit du Mans pour assister au départ du robot Evoia de Panasonic en présence de toute l’équipe Panasonic et notamment de son créateur, Tomotaka Takahashi. Le challenge ? Rouler 24h avec seulement deux piles Evoia AA. Oui, tout à fait, 24h sans changer de piles, sur un circuit officiel, le Bugatti (4.185 km) et en présence d’un représentant du Guiness Book Record pour officialiser le record (sans oublier mon appareil photo).
[youtube DTUDEOOnLb0]
10h. Départ. Tout le monde est concentré, les flashes crépitent de partout, la star de 20 cm de haut démarre, seulement guidée par le capteur infrarouge de la petite voiture qui le précède. Car pour le reste, il est autonome et va donc se balader ainsi à la vitesse de 1 km/h pendant toute la durée du challenge.
11h. Petit souci technique, le robot peine dans la montée de la chicane Dunlop, l’un des points critiques du circuit pour cette petite machine. L’équipe Panasonic décide donc d’arrêter le robot pour le régler et relancer le challenge.
11h15. C’est reparti… et pour de bon cette fois puisque le robot Evoia ira au bout. 24h, 23.726 km parcourus, un peu de moins de 6 tours donc… Après un premier challenge l’an dernier, l’ascencion du Grand Canyon, voici un nouveau défi réussi pour Evoia et pour le créateur du personnage, Tomotaka Takahashi. Ce japonais de 34 ans, fondateur de Robo Garage, modeste, souriant, disponible, drôle, est en fait l’un des génies actuels de la robotique. Depuis moins de 10 ans, il collectionne les prix et les succès avec ses créations. Ce robot, Evoia, a demandé six mois de travail à lui et à son équipe… Il travaille actuellement sur un nouveau projet, on sent qu’il foisonne d’idées et surtout il nous a expliqué qu’il se considérait avant tout comme un créateur, un artiste presque…
Cela se voit. La passion, le souci du détail, le sourire parfois béat de celui qui réalise un rêve et pense déjà au suivant. Popular Science ne s’y trompe pas en voyant en lui l’une des 33 personnes qui vont avoir une influence grandissante sur le monde dans les décennies à venir. Impressionnant, tout simplement.
Sacrée expérience, sacré challenge et drôle d’ambiance sur le circuit du Mans… Merci à Panasonic de nous avoir conviés à ce challenge et encore bravo pour cette splendide réussite.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *