Le Guide du Routard lance ses applications iPhone

J’ai reçu avant-hier une des applications du Guide du Routard pour iPhone, celle de la ville d’Amsterdam… Le but ? Tester et découvrir le portage des fameux guides sur iPhone (enfin !). Et pourquoi Amsterdam ? Tout simplement parce que lors du lancement des applications (le 16/07 pour la plupart, bientôt pour les autres), celle-ci sera gratuite et ce jusqu’au 23 juillet. Ainsi, les villes de Paris, Barcelone (mince, j’en reviens, j’aurais bien testé là-bas !), Rome, Berlin, Venise, Marrakech, Bruxelles, Londres et New York seront accessibles au prix de 4,99€, soit un prix tout à fait abordable, environ moitié moins cher qu’un guide papier, au vu du contenu que j’ai pu découvrir dans l’appli d’Amsterdam.

Les applications sont toutes conçues de la même manière : elles embarquent en fait les données du Guide du Routard papier : une cartographie complète incluant les points d’intérêt sur laquelle on peut zoomer au doigt, un onglet « transports » et un onglet « pratique » regroupant toutes les informations que l’on trouve d’ordinaire au début des guides du Routard. Autrement dit : c’est très complet.

On retrouve aussi une partie « Mon Voyage » avec les favoris et les prises de notes (que l’on peut agrémenter de photos et envoyer par mail) et enfin un dernier onglet faisant le lien avec les autres applications. L’application nous géolocalise aussi sans utiliser de connexion data (cf. la petite vidéo ci-dessous), très pratique ensuite de repérer les différentes adresses à côté de nous, que ce soit shopping, logements, bars, restos ou lieux d’intérêt culturel. Libre à vous ensuite de les ajouter en favoris pour les retrouver plus facilement.

Pour avoir écumé le guide du Routard de Barcelone en version papier, en me paumant parfois dans les pages, dans les quartiers, dans les noms de restaurants, etc. je vois très bien l’intérêt de cette application pour quelqu’un comme moi ! Déjà, pas besoin de se trimbaler un gros pavé en papier dans le sac photo, déjà bien assez lourd comme ça. Et ensuite, la géolocalisation (ou à défaut le mode recherche, bien foutu), couplée à la richesse des informations des guides du Routard, donne un combo assez ultime pour découvrir une ville.

[vimeo 13295026]

Bilan : je suis ravi, mais alors complètement ravi de voir le Routard arriver sur iPhone car pour dire vrai, cela me désespérait un peu de voir d’autres concurrents s’y mettre alors que le Routard, acteur majeur, n’y était pas encore.

Sachant que j’ai pas mal de weekends dans des capitales à venir, que ce soit un potentiel retour à Barcelone, une visite à Londres, Berlin, Venise et Rome, la découverte que je ferai un jour ou l’autre de New York, j’ai vraiment hâte de tester tout ça et d’abandonner peu à peu les guides papier pour les villes que je visite. Et j’attends avec une impatience démesurée les guides « pays »… en espérant qu’ils arrivent bel et bien !

15 Commentaires

  • Ping : Viinz
  • Ping : Romain
  • Ping : Pingoo
  • Ping : Anne C.
  • Ping : WooHyang YANG
  • Ping : Denis Fruneau
  • Un article qui donnerait presque envi de quitter le support papier dis moi 😉
    Maintenant, la seule contrainte, c’est que tu as plus de chances de te faire gauler ton iPhone que ton guide papier … et dans un pareil cas, t’as bien l’air con 😉

  • + : possibilité (existante ou potentielle) de stocker beaucoup plus d’infos (notamment sur les bars et restaus qui sont quand-même très limités sur les versions papier), de cumuler les avis communautaires, etc.

    – : vol, batterie, autres systèmes d’exploitation, « vous êtes français ? je m’en suis douté en voyant votre routard…. »

    ? : on peut ajouter et mettre en avant des points d’intérêt (préparation de voyage)

    HS : tu conseillerais quelle période de l’année pour Budapest ?

  • Ivanoff > On me dit dans l’oreillette que ce n’est pas prévu à court terme mais que ça pourrait évoluer 😉 (ce qui serait logique si l’on suit les chiffres d’évolution du nombre de clients sous Androïd)

    titlap > Carrément !!! Bon, après, charge à toi de faire gaffe à ton téléphone et à tes affaires de manière générale. Comme je le disais, le guide est très souvent dans mon sac photo, l’iPhone aussi… = toute ma vie !

    Bôôh > Oui il est tout à fait possible de prendre des notes sur tel ou tel endroit à partir de la fiche du lieu concerné. Ce sera ensuite affiché dans « Mon voyage » dans le petit onglet « Notes ». Par contre si tu désinstalles l’appli, tu perds tout, d’où l’envoi par mail.
    Par contre, par de partage communautaire… mais c’est une belle idée (mais ça implique un travail de modération énorme, comme sur un forum).
    Cf. ma réponse ci-dessus pour les autres OS. Et le phénomène « vous êtes français » est aussi valable en version papier. Je n’aime pas sortir mon guide à l’étrange, l’impression d’être fiché. Là avec le téléphone, c’est moins sensible.
    Et pour Budapest, l’été, il fait trop chaud. L’hiver, beaucoup trop froid. Donc mai-juin ou fin août-début septembre. Comme dans à peu près tous les pays européens à climat continental en fait 😛

  • Ping : Ju
  • Ping : Damien Roué

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *