Porteurs d’Ames

Je continue à vous faire connaître les productions de Pierre Bordage avec sa dernière merveille, parue en 05/2007. Comme vous pouvez le voir, je suis terriblement à la bourre dans mon "compte-rendu" de mes lectures, mais plantage du site oblige, j'ai été obligé de lire sans vous en faire part.
Si tant est que vous vous intéressiez à ce que je peux être amené à lire, n'est ce pas ?
 
Mais bref, dans l'attente de réactions, voici un rapide synopsis d'un livre que j'ai dévoré, comme toujours avec cet auteur. Le livre, structuré de la même manière que la plupart de ses livres (des destins croisés que l'on suit séparément, jusqu'à une rencontre finale dans les tous derniers chapitres), se situe dans un Paris très proche de nous, dans quelques décennies. Un peu d'anticipation donc de ce que peut devenir la tendance morbide des sociétés à se communautariser, de ce que peut devenir un régime de plus en plus sécuritaire et autoritaire, et enfin de ce que peut devenir une société qui ne tait plus son racisme et sa volonté de "foutre dehors" ceux qu'elle estime ne pas être en droit d'être sur son territoire.
On suit donc trois personnages et leurs affiliés : un flic pas loin de la retraite qui tombe sur une affaire dépassant tout ce qu'il avait pu observer et qui, plutôt que de se coucher devant sa hiérarchie, décide d'ouvrir un peu plus le dossier et de creuser. Qu'y découvrira-t-il ? … on a ici le point de vue du mec "moyen" de cette société, une sorte de classe moyenne.
Le second protagoniste : un jeune homme privilégié, élève d'une des plus grandes écoles de Paris, fils d'une grande fortune française et qui veut intégrer la société "secrète" de l'école : les Titans. Qui sont-ils ? Quel est leur secret ? et surtout que faut-il faire pour en faire partie ? … Une belle parabole sur la déchéance des élites et la descente aux enfers du jeune homme, mais …
On arrive à la troisième personnalité, une jeune immigrée africaine, sans papiers, qui est arrivée à s'échapper de la pièce où elle était offerte depuis 10 ans aux désirs de ceux qu'on peut difficilement appeler des êtes humains. Et qui doit survivre tant bien que mal.
 
Quels sont les liens entre eux 3 ? Je vous invite à lire ce roman populaire pour le découvrir. Il faut s'attendre, comme d'habitude avec Bordage, à une alternance entre horreur pure et états de grâce. Ou comment arriver à comprendre qu'est ce qui fait que nous sommes humains, des porteurs d'âmes donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *