Salon de Genève – Et les autres ?

Comme je vous le disais, je suis vraiment passé en coup de vent sur le salon, aussi vais-je clore cette série d’articles sur Genève par un petit tour d’horizon des autres constructeurs aperçus lors de l’évènement. On commence par Volvo qui a présenté (enfin !) celle qui succède à la C30 : la V40. La marque signe une jolie petite compacte « premium », dotée d’une face avant volontaire sans être révolutionnaire et d’une poupe nettement plus clivante. L’ensemble a de la gueule, reste à voir maintenant ce que cela vaudra sur la route, notamment dans sa version T5…

Toujours en Suède, Koenigsegg présentait son Agera R, un monument automobile censée aller chasser sur les terres de Bugatti. Voilà typiquement le genre d’artisanat d’exception qui me fera toujours rêver.

Abandonnons les contrées nordiques pour celles insulaires du Royaume-Uni. Chez Lotus tout d’abord avec les nouvelles Elise et Exige, chez Morgan ensuite avec une version électrique (!) et enfin chez Range Rover pour débattre de la beauté et de la pertinence d’un Evoque cabriolet. En ce qui me concerne, c’est net : c’est moche et inutile.

D’ailleurs, en parlant de mauvais goût : Bentley. La robe or de la nouvelle Continental était bling au possible et le concept EXP-9F se passe de tout commentaire tellement il est une insulte au design et à l’esprit de la marque.

Heureusement, pour se rincer les yeux, on pouvait toujours se rendre chez Aston Martin pour pleurer de chaudes larmes devant la sublime V12 Zagato ou une toute aussi belle Vantage S.

Enfin, l’Allemagne apportait elle-aussi son lot de bonheur avec chez Audi l’A1 Quattro, objet hautement désirable. Tout comme les dernières productions de Gumpert.

Chez Porsche, j’ai craqué pour le nouveau Boxster : une vraie réussite… Avec ce nouveau modèle, le Boxster semble s’extraire de la case où tout le monde l’avait mis, celle de la Porsche du pauvre.

Mais le constructeur allemand qui m’aura le plus séduit et ravi, c’est Mercedes. En fait, c’est bien simple, cela faisait longtemps qu’une voiture de la marque ne m’avait pas fait plaisir aux yeux, SLS mis à part. La nouvelle Classe A, c’est le retour à mes yeux à un design nettement plus sexy, affirmé sans tomber dans les travers de tous les autres modèles… Autrement dit, elle a sérieusement de la gueule et elle risque bien de manger une belle partie de la concurrence. Quand on pense à ce qu’était l’ancienne Classe A… on ne peut que dire bravo.

Il y avait donc du beau monde à Genève cette année, comme tous les ans finalement. Vivement 2013.

1 Commentaire

  • La classe A n’a plus grand chose à voir en termes de concept puisqu’elle gagne plus de 40cm !
    C’est bien beau le design, mais d’aucuns préfèrent trouver facilement une place dans les agglomérations surpeuplées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.