Peugeot EX1 – plus qu’un concept-car

Hier soir, après deux journées de test sur l’anneau de Montlhéry, c’était la présentation « officielle » de la Peugeot EX1 dans l’espace de la marque sur les Champs-Elysées… Etaient bien sûr présents les grands du groupe, à commencer par Vincent Rambaud, Xavier Peugeot, Jean-Pierre Ploué et aussi Gilles Vidal, sans oublier Nicolas Vanier, « parrain » de la voiture et aussi pilote dans le cadre des records établis par le petit monstre électrique.

Au delà du discours des têtes de pont du groupe, Nicolas Vanier était ému et fier de faire partie de cette aventure électrique basée sur le plaisir et la performance. Il était aussi convaincu qu’avec l’EX1, Peugeot pose des jalons supplémentaire dans l’évolution vers le tout-électrique : silence, propreté, efficacité et sécurité. Autant de crédos auxquels il adhère et dont il tente de véhiculer les valeurs au travers de son travail que tout le monde connait… Un partenariat qui peut donc paraître étrange au premier abord et qui une fois mis en lumière prend tout son sens.

A côté de cela, l’EX1 est une sacrée gageure d’ingénieur car autant il est « simple » de faire un concept-car qui va rester au chaud sur un plateau de salon ou rouler à 40 km/h sur un billard hyper contrôlé, autant créer un concept-car roulant sur un anneau comme celui de Montlhéry (bosselé, avec des trous, etc.) à plus de 200 km/h, cela se mérite ! Chapeau bas à l’ingénierie Peugeot sur ce coup là.

Une fois la belle couverture enlevée, la bête apparaît. L’EX1, « EX » pour exigence, c’est une petite barquette deux places au design résolument futuriste et profilé, un doux mélange d’automobile, de char à voile pour le poste de commande et d’aéronautique dans lequel le conducteur et son passager sont allongés au ras du sol, propulsés en 4 roues motrices par deux moteurs développant l’équivalent de 340ch. Quand on sait que la petite bête triangulaire ne pèse que 750kg à vide et 1000kg avec les batteries, on voit que le rapport poids-puissance, valeur phare de l’automobile, est plutôt agréable ! Et les performances s’en ressentent puisque l’EX1 a battu 6 records mondiaux dans sa catégorie, dont un 1000m D.A. en 28″16 secondes. J’aurais bien voulu être à bord et je ne parle même pas du 0 à 100 km/h annoncé en 3″58 (4″4 mesurés à Montlhéry je crois, ça reste énorme pour ce type de véhicule) et des 6″6 nécessaires pour atteindre sa vitesse maximale, 260 km/h.

Bref, l’EX1 est une prouesse technique, une splendide percée pour ce qui est de l’efficacité du véhicule électrique (450km d’autonomie annoncés) et elle préfigure donc ce qu’il est possible de faire avec des batteries… Après, n’espérons pas la voir dans la rue, ce n’est bien évidemment pas prévu (quoique… ce serait une belle idée que de faire une série limitée de ce bolide)… Du coup, je vais continuer à rêver en regardant cette structure allégée, cette carrosserie fusionnée avec le châssis telle un exosquelette de carbone et pour ça, rien ne vaut les photos du constructeur, splendides !

Et celles prises à l’aéroport espagnol de Lleida Alguaire… (le genre de spot parfait pour faire des photos…)

Et pour finir, la vidéo de « promo » tournée à l’occasion de cette moisson de records !

Bilan ? Une prouesse technique, une splendide réalisation stylistique en plein dans la veine des nouveaux codes de la marque au Lion et beaucoup de belles choses à venir avec Peugeot, du moins je l’espère. Vivement le Mondial !

Tags de cet article