Dans les coulisses du Peugeot 208 Motion & Emotion Show de Rio

Il y a deux semaines, à quelques jours seulement de la réalisation d’un évènement unique célébrant le lancement de la très prochaine Peugeot 208, je me suis rendu à Londres pour découvrir les coulisses, les têtes pensantes et les équipes de réalisation du spectacle qui allait animer Rio de Janeiro le 8 décembre dernier. Eurostar, discussions avec l’équipe communication de Peugeot, partage d’impressions sur 208 et sur les autres projets à venir, Londres est déjà là.

Direction l’agence BD Network, à deux pas de Brick Lane et Shoreditch. Ce sont eux qui sont derrière  l’évènement, qui en ont géré la création et le lancement, bien installés dans une ancienne fabrique de thé au charme démesuré. Ambiance start-up, grands open-spaces ouverts peuplés de créatifs et autres talents nécessaires au bon fonctionnement d’une agence, le tout avec un parfum de positivisme. On est loin de l’ambiance de certaines agences de pub françaises. BD et Peugeot, c’est en fait une longue histoire de collaboration qui trouve ici une concrétisation différente des actions déjà entreprises en commun.

La star de l’évènement, quand bien même on ne la voit pas, c’est 208. Ce modèle, c’est le nouveau phare de Peugeot après le lancement de 508, son objectif est clair : effacer 207, faire revivre le succès 206 et remettre en place l’esprit de la 205. Rien que ça. Un vrai sommet d’automobile populaire, une tâche ardue lancée avec comme ligne directrice un mélange de « re-Generation » et  de « Let Your Body Drive » : un retour aux sources, à des valeurs plus saines et à un parti pris plus affirmé en terme de design, de comportement et de vie à bord. Une « vraie » Peugeot donc, loin de la génération précédente (207, 308, 407), complètement ratée à mes yeux.

508 est lancée avec succès, 208 arrive et la remplaçante de 308 est dans les cartons, Peugeot va dans le bon sens et veut redorer son image. Soit. Tout ça est passé par une campagne de communication globale, par un site magnifique, par l’ouverture d’une plateforme conversationnelle ouverte pendant 10j et destinée à être rouverte en janvier prochain avant la première mondiale en mars prochain. Mars et Genève, c’est loin, alors il faut maintenir l’attention… et voici donc l’évènement de Rio ! Rio, le Brésil, un pays où les gens ont un rapport au corps différent de l’Europe, un marché extrêmement porteur aussi, l’endroit idéal selon Peugeot, couplé à un retournement de tendance sociétal où le corps a une importance de plus en plus importante (pas si récent que ça le retournement mais soit…).

Peugeot a donc choisi le building Cinelandia et sa façade caractéristique pour créer une expérience unique : coupler une projection 3D sur le building avec une interaction « live » via Kinect de Microsoft. Le show passe ainsi du virtuel au réel puis mêle les deux… Je ne me rendais pas vraiment compte de ce que cela pouvait représenter. Puis j’ai testé la chose chez Projection Advertising. Planté devant un écran montrant une simulation de tunnel défilant à haute vitesse, j’ai bougé mes bras et incliné mon corps de manière à orienter le tunnel, le faire plonger, remonter, aller à droite ou à gauche. J’ai ensuite fait tourner des chiffres de manière à afficher un 208 à l’écran, j’ai ouvert le building en deux… Ok. Pour résumer, on a donc : un building complètement mappé qui peut pivoter sur lui-même et s’effondrer devant les yeux des spectateurs, une interaction en direct avec Kinect et l’homme qui le dirige et qui plus est des ventilateurs pulsent de l’air et de la vapeur sur la foule en fonction des actions du show, voilà pour une 4ème dimension donc, le toucher en plus du regard et et de l’ouïe. Je crois que j’aurais bien voulu habiter à Rio le 8 décembre dernier ! A défaut, voici quelques slides représentant la manière dont le show a été pensé et conçu par les différentes équipes en charge du projet.

Et puis (EDIT // c’était le teaser avant), enfin, la vidéo de l’évènement qui s’est convenablement déroulé à Rio !

L’évènement est osé et graphiquement réussi, autant que 208 à mon sens. J’étais très dubitatif quand je l’ai découverte la première fois, jusqu’à ce que je la croise en vrai. De ce que j’en ai vu, le constat est clair : elle est belle, aussi bien en trois qu’en cinq portes, ce qui est déjà un exploit en soi. La ligne est dynamique, la calandre a de la gueule sans avoir l’air ahurie comme celle de la 207, le profil est racé et les roues choisies ont définitivement de la gueule.

A l’intérieur, vitres fermées, je n’ai pas encore pu toucher les matières mais il est clair que le niveau de finition sur les véhicules croisés a très nettement augmenté ! Belles matières, belles textures, bon agencement des pièces à priori et le poste de conduite m’attire avec sa petite jante et son instrumentation juste au-dessus. C’est peut-être encore l’effet nouveauté mais il me tarde de la conduire. Il faut que je me débrouille pour en kidnapper une…

Tags de cet article
,

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *