Nissan GT-R « Track Pack » – WAAANT THAT GODZILLA !

Il y a des communiqués de presse qu’on ouvre avec la bave aux lèvres, en trépignant tel un enfant devant le sapin de Noël. Celui de Nissan au sujet de la version « Track Pack » de la GT-R en fait partie. Depuis que j’ai posé mes fesses dans les baquets de la GT-R, certes de manière très rapide, je ne rêve que d’une chose : la conduire sur circuit, sur route ouverte, partout en fait. Je la veux. C’est Godzilla, bordel !

Au programme de cette version, un petit paquet de modifications qui rendent la voiture encore plus exclusive, encore plus optimisée pour manger du bitume et des vibreurs. Petite inventaire à la Prévert :

  • la suppression des places arrière pour gagner du poids… j’aurais bien aimé connaître le gain réel d’ailleurs,
  • des roues de 20″ allégées… pour gagner sur les masses non suspendues, c’est toujours bien,
  • une sellerie cuir et tissu antidérapant… pour optimiser encore le maintien des baquets,
  • une lame de spoiler en carbone ajourée sur la face avant, sûrement liée au système de freinage,
  • des réglages modifiés du côté des suspensions et aussi du côté du freinage avec un système de refroidissement spécifique… histoire de tenir le choc sur circuit, bien que la GT-R 2012 n’ait déjà pas à pâlir sur ce terrain,

Et puis c’est toujours 550ch et moins de 3 secondes au 0-100 km/h : autrement dit c’est un monstre qui atomise avec régularité la concurrence. Godzilla, bordel, vous dis-je.

Dis, Nissan, on se fait une petite journée sur circuit avec cours de pilotages, essais « libres » avec un pilote sympa et puis quelques baptêmes pour se mettre un sourire jusqu’aux oreilles pendant plusieurs heures ? Hein ? Dis ?

Tags de cet article
, ,