Weekend à Istanbul, mon citybreak !

Le citybreak, c'est cette tendance qu'ont les jeunes actifs que nous sommes à partir dans une ville importante pas trop loin de chez nous, le temps d'un weekend… Profiter de la ville, s'en imprégner, se vider le crâne, découvrir de nouvelles personnes, se faire un plaisir à moindre coût, changer le quotidien… C'était Porto le weekend dernier, ce sera surement Rome ou Budapest cet hiver, et j'aimerais bien que ce soit Istanbul aussi, une ville qui me fait rêver, parce que la ville semble sublîme et qu'elle possède une richesse culturelle énorme… N'est pas Byzance ou Constantinople qui veut !
En fait, il existe un site qui regroupe une communauté de citybreakers, cela s'appelle addictrip et on m'a proposé d'écrire un article pour partager ma road-map à Istanbul, dans l'espoir de peut être aller y faire un tour avec la personne de mon choix. Autant essayer hein, cela ne me coûte rien et j'aimerais vraiment bien me faire plaisir le temps d'un weekend dans une ville qui me fait envie.
 
Alors, si j'allais à Istanbul, que ferai-je… ?  Déjà j'éviterais le quartier "luxe"… et je me choisirais tout de même un hôtel classieux. Après tout, c'est pour un weekend en amoureux que j'envisage ce citybreak, alors autant se faire plaisir et choisir un cadre propre au romantisme. Mon choix d'hôtel : le A'jia Hotel Istanbul… Un splendide 5 étoiles doté d'une vue proprement ahurissante sur le détroit du Bosphore. Regardez les photos sur le lien ci-dessus, c'est à tomber. Surtout qu'il y a un service de navettes en bateau assuré par l'hôtel pour rejoindre l'autre rive du détroit et ainsi aller visiter le reste de la ville. J'adore… vraiment j'adore !!! Même si la facture est un peu salée, mais cela n'est pas important au final quand on est amoureux.
Après, reste à choisir les restaurants… Et là j'aurais tendance à traîner dans le quartier historique, Sultanahmet, avec surement le Rami pour une soirée classieuse. Le prix n'est pas donné là non plus, mais je vois bien ça pour le samedi soir, un "beau" restaurant avec une vue splendide sur la mosquée bleue…  Et pour le vendredi soir, plutôt le Zenka Bistro, moins cher et bien situé dans l'un des quartiers "actifs" de la ville. Et puis aller faire un tour dans le quartier grec et juif de la ville… Il y a l'Asitane qui semble fort sympathique ! Voilà pour les restaurants… je pense qu'il y a de quoi faire ! Après, libre à nous aussi de chercher la perle rare qui nous plaît et de la partager avec les autres citybreakeurs sur le site…
 
Restent les visites et les flâneries dans la ville et pour ça aussi il y a une liste de choses à voir, à faire, à Istanbul. La Mosquée Bleue bien sûr, le Grand Bazar, les bains turcs, le palais de Topkapi, le hammam Cemberlitas… autant de choses à voir absolument dans le quartier historique de la ville qui porte en lui toute l'histoire de la ville et son passé grandiose. Si avec ça, on n'a pas mal aux pieds le soir en rentrant à l'hôtel… Remarquez j'ai l'habitude après avoir crapahuté 4 jours durant dans la splendide cité de Porto.
Voilà. Planning prêt. Il n'y a plus qu'à y aller… et profiter, suivre les pas de mes parents qui m'ont raconté cette ville, des étoiles dans les yeux… 
 

7 Commentaires

  • Pour la simple et bonne raison que ce n’en est pas un…

    La mention {Sponso} apparaît quand je suis payé pour écrire. Ce n’est pas le cas ici.

  • C’était un article sponsorisé par le Ministère du Tourisme Turc…. » 😀

    avec tous ces billets sponso Vinz, tu dois rouler sur l’or mon salaud !!!

  • Cool, je connaissais pas ce site. Istanbul, c’est clair que ça doit être vraiment canon, petite ballade sur le Bosphore au clair de lune, flânerie dans le grand bazar …
    Et en plus, nos amis turcs sont de gros fanas de foot, ils sont capables d’en improviser dans absolument n’importe quel endroit, ça devrait plaire à certains 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.