Sinon, ça vous dit d’être utiles ?

Petit billet pour vous parler d’une initiative sympathique et intéressante à laquelle je souhaiterais vous convier en ma compagnie…

Cela s’appelle Actenses, c’est une association qui parraine des lycéens, créée il y a 4 ans environ et qui est désormais supportée par Martin Hirsch et donc le Haut Commissariat aux solidarités actives. Le but : parrainer (en tant qu’actif) un lycéen au travers de 3 demi-journées par an, entre la seconde et la terminale. Peu de choses donc en terme de « temps » mais qui peuvent aider à guider la personne à une période critique de la vie de tout un chacun en lui parlant de ses choix, de sa vie d’actif et autres petites choses de notre quotidien de travailleur ! Sans oublier de parler des différents métiers et de la réalité de ces métiers car vous savez comme moi qu’on a parfois de petites surprises une fois dans le milieu du travail…

Alors, voilà, j’ai rendez-vous avec eux mercredi 3 mars prochain à 19h. Est-ce que ça vous dit de venir ? Si oui, vous me laissez un commentaire et on s’organise ! Autant vous dire que je prendrais assez mal de me retrouver un billet avec « 0 commentaires » marqué à côté.

20 Commentaires

  • Ping : Viinz
  • Utile ? Pas sûr.

    Je m’explique. Si je compare le regard que j’ai sur la vie à l’heure actuelle, par rapport à celui que j’avais quand j’étais au lycée, je me dis que la meilleure chose à faire est de ne pas aller dire aux lycéens ce que j’en pense. A moins de leur mentir, mais je ne tiens pas à reproduire avec d’autres ce que j’ai plus ou moins subit (même si cela m’a motivé, mais la déception a été très grande).

  • cooool ! Bon moi aussi j’en suis et je précise que ceux qui ne seraient pas dispos le 3/03 peuvent prendre contact plus tard avec l’asso (puisque c’est aussi mon cas)

  • J’ai effectuer un parrainage de ce genre pendant mon IUT. 3 jours répartis sur l’année de terminale pour des lycéens intéressés par le même cursus que moi.

    Je pense que ca leur à été utile et leur à permit de mieux s’orienter pour leurs études supérieures.

    Je ne suis pas sur Paris donc impossible pour moi de participer, en revanche tu as mon mail et tu peux le diffuser (raisonnablement) si certains cherchent des informations sur les IUT informatiques et les SSII

  • Je trouve l’initiative intéressante, mais suis pas tellement dispo ces temps ci :/ à voir pour septembre peut-être… tu me raconteras comment ça se passe

  • Je peux dire du mal ?
    Martin Hirsh est une personne éminemment sympathique MAIS les cursus d’orientation ne sont toujours pas expliqué aux élèves clairement, les conseillers d’orientation n’ont toujours pas accès à des données essentielles telles que le ratio nombre d’étudiant dans la filière sur nombre de débouchés de la filière et perspectives à court et moyen terme (une filière qui continue a trouver des débouchés mais dont on sait que dans 3 ou 4 ans le marché sera saturé p.ex.), la construction d’un choix de futur cursus étudiant tout au long du lycée n’est toujours pas organisé. Je ne remet pas en question le rôle d’associations de ce genre, au contraire, mais je trouve méprisables les parrainages par des officiels qui faillissent gravement à leur mission d’information. C’est gentil de dire « voilà mon métier c’est ça, et j’ai fait tel parcours pour y parvenir », mais l’élève en face ne sait pas que tel autre parcours plus adapté à sa situation est aussi possible, où que telle filière qui est aussi dans ses capacités est la voie royale pour le même résultat, et ça c’est le rôle de l’Education Nationale, et ce rôle n’est pas supporté par un haut commissaire. On a tendance à mettre la charrue avant les bœufs, et une fois la charrue en place dire finalement, vous pouvez très bien vous passer de bœufs.

  • @Bôôh : Je suis assez d’accord avec toi concernant le problème de l’orientation. En plus des informations qu’ils n’ont pas, la plupart des conseillers d’orientation que j’ai consultés n’ont rien fait de plus que me lire à autre vois une doc en libre service sans y ajouter de compléments d’informations pertinents.

    En revanche je pense que ce type de parrainage peut être utile, car même si l’on a pas fait le meilleur cursus pour arriver la où on en est, nous avons l’éxpérience de nos collégues également.
    On peut facilement comparer pour trouver celui qui a pris le meilleur chemin pour arriver à son but, et conseiller un lycéen ensuite, pas forcément sur la même base que son cursus perso.

  • Je suis d’accord avec toi, d’ailleurs je précisais bien que je n’avais rien à reprocher à l’association, que c’était le parrainage gouvernemental (enfin du haut commissariat blablabla pour être précis) qui m’énervait. D’autant plus que les associations en général se prennent une claque de plus en plus forte chaque année au niveau des subventions depuis 2007 : désengagement quasi-total de l’Etat et Collectivités qui sont contraintes de resserrer toutes les vis car subissant aussi ce désengagement.

  • (erratum..) : Sauf pour leur montrer ce qu’il faut pas faire… 😛 (ahh non! Ca les découragerait;-))
    Mais il y a une telle marge entre la réalité et ce que l’on nous dit au lycée (mais c’est pire à la fac) qu’avoir un avis de professionnel est à mon avis bien plus profitable! 🙂

  • Je serai des vôtres le 3 mars! En effet il ne s’agit pas de les degouter ou de les influencer mais juste de leur donner des pistes….
    Très belle initiative! D’ailleurs je pense faire un post d’ici la fin de semaine!

  • Poum poum poum ! Désolé du retard ! Je vous envoie un mail ce soir avec toutes les infos pour mercredi !!!

  • Hello a tous. Je fais partie des fondateurs d’actenses. Notre action n’a pas pour vocation d’éliminer ou de supplanter le rôle de l’education nationale. Notre action est supervisée par les lycées qui doivent signer une charte pour mettre en place le parrainage au sein de leur établissement. Ceci est donc fait en partenariat avec les profs et les proviseurs. Ceci ne pourrait se faire sans eux. Notre rôle est aussi de pouvoir accompagner au mieux avec le regard des profs qui connaissent les capacités de leurs élèves. Cependant je me permets d’ajouter (et je parle en mon nom propre) que j’ai souvent été choquée de voir dans des lycées dits difficile que l’on n’avait jamais présenté d’autres filières que bts et encore. Nous ne sommes pas des magiciens et notre action est très encadrée, nous essayons avant tout de comprendre ce qui motive, anime ces gamins en ayant pleinement conscience qu’on voit le monde avec u
    autre œil a cet âge. Moi même je voulais être expert comptable a 17 ans pour finir consultante marketing. Cela dit c’était assez visible quand j’avais 17 ans que jetais bonne en eco, que j’aimais les chiffres et que jadorais analyser, décortiquer, faire parler un graph etc… L’idée est justement d’éviter que le lycéen s’enferme dans une voie de garage et ait un Max d’options compte tenu du fait qu’il saura sûrement ce qu’il veut que dans 5 ans.
    Merci a tous ceux qui sont intéresses, ceux qui ne sont pas tout a fait d’accord, je suis totalement disposée a en discuter!

  • Bonjour Celina et merci pour ces précisions. Pour une fois qu’on apprend des choses chez Vincent (oui Vincent je t’aime).

    Pour ma part je n’ai pas prétendu (les autres commentaires non-plus d’ailleurs il me semble) que vous vouliez éliminer ou supplanter l’Education Nationale, j’ai bien précisé que je n’avais pas de problème avec votre démarche. Ce qui m’ennuie, je le répète, c’est la façon de faire de l’Etat sur la question, avec un parrainage qui ne lui coûte rien et qui lui permet de faire de l’affichage (c’est le parrainage qui est de l’affichage, pas votre action) au lieu de s’attaquer à ses manquements.
    D’ailleurs votre action et votre commentaire me font penser que vous partagez ma position sur la faillite du système, quand vous dites « j’ai souvent été choquée de voir dans des lycées dits difficile que l’on n’avait jamais présenté d’autres filières que bts et encore ».
    Bon courage à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *