Salle Pleyel – concert anniversaire de Christophe Eschenbach

Samedi, après une matinée passée à faire des cartons, des sacs et autres activités propres à un déménagement (non, pas le mien, ne rêvez pas je garde mon appart), j’étais invité par Aurélia à la Salle Pleyel. Un cadeau, comme ça, en espérant me faire plaisir. Et ma foi, quelle réussite ! Première fois que je mettais les pieds dans cette salle refaite entièrement à neuf et réouverte en 2006 si je ne m’abuse. Une salle réputée pour son acoustique parfaite et qui, il y a très longtemps a aussi accueilli ma mère sur ses planches. Amusant donc de s’y trouver en l’imaginant, même pas 20 ans, en train de danser.

Pas de danse cette fois-ci mais le concert anniversaire des 70 ans de Christophe Eschenbach qui interprétait pour l’occasion en compagnie de l’Orchestre de Paris deux concerti pour piano de Mozart, les n°12 et n°23, deux pièces splendides que je découvrais pour la première fois dans un tel cadre. Et de nous gratifier d’un troisième concerto en guise de rappel après les applaudissements du public et un « joyeux anniversaire » lancé au violon par l’Orchestre et les personnes assises aux places orchestre !

Forcément beaucoup d’émotion dans la salle, beaucoup d’attention de la part d’un public de tous âges qui se retrouve autour de valeurs phares : le silence, le respect et l’éducation… J’aimerais tellement qu’il en soit ainsi partout… Et de l’émotion, j’en ai ressenti, sans aucun doute. Beaucoup de frissons, quelques larmes, le son qui coule dans les veines et fait vibrer le cœur, une acoustique véritablement parfaite avec un son clair et précis, une balance innée entre les divers instruments. Splendide.

L’interprétation et la direction de Christophe Eschenbach y sont aussi pour quelque chose. 70 ans et une classe, un maintien, un toucher parfait et un équilibrage parfait des musiciens entourant son grand piano, il à ce titre parfaitement accompagné par l’Orchestre de Paris et notamment un premier basson magnifique dans les deux derniers concerti.

Un spectacle magnifique, magique par moments, qui m’a laissé tout pantelant à la sortie de la salle Pleyel, encore sous le coup de la musique. Décidément, le « classique » reste la musique de l’âme, la reine de toutes les harmonies.

12 Commentaires

  • Ping : Viinz
  • Un instant de grâce !
    Dommage tu n’insistes pas sur l’offre de l’orchestre national de Paris avec ses places à 10 euros notamment aux jeunes de moins de 28ans, aux étudiants, aux RMistes, aux demandeurs d’emploi et aux personnes âgées de plus de 65 ans) qui permet à tous de découvrir et d’apprécier un concert philharmonique avec une accoutisque parfaite dans un endroit magnifique.
    Ca fonctionne comme la SNCF plus on réserve tôt plus on a de chance d’avoir des tarifs à 10euros…
    N’ayez pas peur d’être mal placés les places sont correctes (car pas de poteaux dans la salle pleyel) et c’est même mieux qu’au cinéma car les places à 10 euros y’en a pour tous les concerts, pas que le matin ou certains jours de la semaine.
    Donc pour 10 euros y’a pas que le ciné et les pop corn ou un Mc Do 😉

  • « beaucoup d’attention de la part d’un public de tous âges qui se retrouve autour de valeurs phares : le silence, le respect et l’éducation… J’aimerais tellement qu’il en soit ainsi partout… ». Certes, mais cela nécessite un apprentissage !! ça me rappelle de joyeux souvenirs, quand j’accompagnais mes petits collégiens de Seine-St-Denis au musée à Paris, ou au théâtre… Les regards antipathiques du public averti qui voyait d’un sale oeil débarquer ces gamins turbulents… et nous qui nous obstinions à les y traîner, persuadés que la culture devait être accessible pour tous… On ne peut que se réjouir de l’initiative de l’orchestre national de Paris en tout cas !

  • Waouuuuuuhhhh!!!! C’est effectivement sensée être une acoustique parfaite depuis les travaux! 🙂 Je n’y suis pas encore allée mais ça a dû être un moment inoubliable!

  • Viinz, ou celui qui me fait culpabiliser de ne pas écouter assez de musique classique! (ou de musique tout court aussi ça marche ^^)
    Bon moi faut que je me branche un opéra ou un concert prochainement. En tout cas ça donne envie d’y aller, ça nous changera de ce qui nous entoure ^^

  • Oh oui qu’elle est bonne l’acoustique dans cette salle…et pour ceux que ça intéresse, il y a possibilité de chopper les invendus avant les concerts le soir, et grâce à ça j’ai pu assisté avec un pote à un concert du New York Philarmonic Orchestra pour 30€ et on était placé dans l’orchestre en catégorie 1, où les tarifs ‘normaux’ étaient de 130€…autant dire une broutille !!

    Alors si vous n’avez jamais testé, foncez!

  • Sur le site il est marqué que les invendus sont bradés aux -28 ans une demie heure avant la représentation 😉

  • En général tu commences à faire la queue une heure avant et ils ouvrent 1/2 avant donc tu attends réellement 30min, ce qui est tout à fait tenable. La dernière fois, il y a avait pas mal de jeunes mais également des gens d’un certain age, donc à voir car les invendus tant qu’ils partent pour eux…je pense qu’il faut se renseigner aux caisses ou par téléphone (pour éviter d’attendre pour rien!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.