Postdoc olfactif

Aujourd'hui, on parle travail. C'est rare ici, il faut dire que parler de son activité professionnelle, ça peut être assez gênant si certains collègues traînent sur ce blog … Vu que c'est le cas, on va dire que je me retiens pas mal d'exprimer certains griefs ici, mais là je ne peux pas m'empêcher d'évoquer avec vous un point crucial des relations humaines : l'hygiène.
 
Voyez-vous, il nous arrive à tous, au moins une fois dans notre courte vie, de "sentir". Par "sentir", je veux bien sûr parler de l'odeur corporelle qui nous est propre lorsque le corps fatigue : la transpiration.
La transpiration est un phénomène tout ce qu'il y a de plus naturel et est accessoirement absolument nécessaire au corps humain. Toutes les personnes, hommes ou femmes, qui prétendent de jamais transpirer sont de fieffés menteurs, tout simplement.
 
Car tout le monde transpire, à un degré plus ou moins important … et avec des conséquences très variables. C'est bien ça le problème. Certains ont une odeur forte, d'autres rien du tout du tout.
De mon côté, je ne sens pas, même après le sport … C'est aussi simple que ça, je suis un homme heureux. Sauf quand je suis très fatigué ou que j'ai bouffé 3 gousses d'ail le jour précédent. Mais bon, dans ce cas là, l'odeur ne se limite pas au dessous de bras. Autant vous dire que j'ai vite arrêté de bouffer de l'ail.
Accessoirement, je ne supporte pas ces odeurs, j'y suis très sensible et je déteste savoir que je sens autre chose que mon parfum ou mon odeur "normale" (oui, tout le monde a une odeur, Alice vous fera un exposé là dessus un jour) … Je me sens alors foutrement mal
 
Bref, j'en viens au sujet principal de ce billet sans fin : un de mes collègues a un grave problème d'hygiène. Pas de transpiration hein … d'hygiène. J'ai déjà eu dans mes connaissances des personnes qui avaient une odeur forte : ils faisaient tout pour la combattre : savons antiperspirants, épilation des aisselles, etc. Et ils le faisaient avec un succès certain.
Ce jeune homme, post doctorant de son état (= un certain niveau d'études et d'intelligence supposée), ne fait aucun effort en ce sens. Que dalle. Autrement dit, en début de semaine, il ne sent rien. Le mercredi, ça commence à être sauvage. Le vendredi soir, on a l'impression d'avoir croisé une famille de lions dans le couloir … 
 
Il PUE. C'est atroce. Le suivre à moins de 10 mètres dans le couloir, c'est être sûr de suffoquer. Passer devant la porte de son bureau ouverte est une attaque olfactive caractérisée. Partager le même bureau est un calvaire, plusieurs de mes collègues pourront en témoigner (une pensée pour JL qui va emménager avec lui) … Partager le café avec lui, c'est être sûr d'avoir envie de vomir à 10h du matin, sans cuite préalable.
 
Vous me direz qu'il s'agit là peut être d'une maladie incurable, d'une particularité physique … Je ne le crois pas, même si l'idée m'a bien sûr traversé l'esprit. 
 
Je pense, à l'heure actuelle et jusqu'à preuve du contraire, que ce jeune homme a un rapport à la douche et au change des vêtements très particulier. Il n'a pas de rapport avec en fait.
 
Voilà … J'espère que vous aurez encore faim ce midi …
 

8 Commentaires

  • Oh si il ne sent mauvais qu’à partir du mercredi, y’a tout de même un espoir, ça veut dire qu’il prend au moins une douche par semaine, alors tout n’est pas perdu…..vu qu’il est pile dans la moyenne des stats françaises…..il est french pur jus (si j’ose dire) 😉

  • hum… miiiiiiam!
    On a le même phénomène au bahut mais pr le moment j’en ai pas parlé.

    « Un french pur jus » :lol:, nan c’est pas possible que tant de personne ne prenne qu’1 seule douche /semaine!

  • Fressine, je me permets juste …Ces stats sont anglosaxonnes et basées sur l’utilisation de gel douche. Or en france, on prend aussi des bains et on surtout on se lave avec du savon ce que nos amis n’utilisent pas…

    C’est horrible pour tester lors de formations….Mais bon, pour ce genre de personnes, le service militaire était bien…L’individu était convié à un apprentissage des moyens nettoyants…Si l’intéressé ne comprenait pas le message; une formation pratique était organisée…

  • Je compatis, vraiment, je ne supporte pas plus que toi ce genre « d’attaques ».
    Par contre, j’ai une idée ! Oui oui, une idée. Pourquoi ne pas acheter un pschitt qui sent (presque) bon automatique et le glisser discrètement à proximité de son bureau ?
    Hum, elle est peut-être pas si bonne mon idée.

  • Mais Vinz…. c’est quoi cette histoire ?
    Nos cerveau sont connectés en réseau ou bien ?

    L’odeur, c’est la thématique de ma note de ce soir !

    Autant pour le pubs, je me dis que c’est dû à l’accès des campagnes, mais là…
    C’truc de ouf !

  • Fressine > Il n’est pas french, il est « juste » dégueulasse ^^

    Emi > Fais toi plaisir … racontes 🙂

    Calou > Tout à fait d’accord pour le service militaire … C’est un de ses très rares avantages !

    So Long > Le fait que tout le monde demande à changer de bureau après avoir emménagé avec lui … devrait déjà pas mal l’éclairer.

    Gallïane > Je viens de lire ton billet, c’est un truc de ouf ça !!! On baise ?

    Almer > Où ai-je marqué que j’étais quelqu’un de gentil ?

  • Aujourd’hui dans le métro j’ai eus un cas du genre. J’étais à coté de lui et j’avais l’impression de sentir son haleine, ses pieds, … juste immonde
    Je propose que certaines personnes soient sponsorisées par les savons Dove
    Tu crois qu’il y a moyen de negocier ca ?
    En tout cas je compatis fort

    bisouss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *