Nouvel Obs : nid de trolls !

S’il y a bien quelque chose qui me rend malheureux quand je suis en réunion, dans le train ou encore au fond d’une campagne quelconque, c’est de ne pas avoir internet ! J'ai besoin de cette connexion au reste du monde et à son flux d’actualités perpétuellement remis à jour.
 
Parmi les journaux en ligne que j’ai sur mon accueil Google, il y a Libé, Le Monde, les Echos, le Figaro, le Parisien et enfin le Nouvel Observateur … Je me contente en général de lire les articles qui m’intéressent, quels qu’ils soient puis de me faire mon avis sur la chose en comparant notamment le point de vue de chaque journal sur une info importante. Il est rare que je regarde avec beaucoup d’attention les commentaires qui sont générés par les autres internautes et je ne commente pour ainsi dire jamais. Ce constat est d’autant plus valable sur le Nouvel Obs qui est véritablement un nid de trolls ! Hallucinant.
 
 En fait, après avoir repéré une première fois des réactions complètement provocantes ou simplement débiles sur un sujet sensible (au hasard, la demoiselle qui a menti sur sa virginité), je suis toujours un peu les commentaires sur ce type d’article et c’est proprement édifiant ! On retrouve toujours le même petit groupe de connards qui vient provoquer les gens qui se contentent de donner leur avis, quel qu’il soit ! Les commentaires sont bien sûr modérés à postériori mais nombre d’entre eux restent en place alors qu’ils sont … hallucinants. Xénophobie, homophobie, intégrisme, beaufisme ou autres tares se côtoient en tout impunité bien que savamment déguisés.
 
Je n’arrive pas à comprendre l’intérêt du Nouvel Obs de laisser ouverts ses commentaires ! Je suppose bien évidemment que le troll attire du monde, attire du nouveau commentaire … provoque et donne envie de réagir ! Mais pour quelle qualité au final ? Bon. Si on se réfère aux récents scandales qui ont entaché la réputation du Nouvel Obs (le SMS, puis les propos falsifiés de Sarkozy lors d’un repas avec des journalistes), on peut comprendre cette dérive stupide qui consiste à faire du chiffre, du lecteur, pour espérer survivre … il n’empêche que je m’interroge encore : quel intérêt pour le Nouvel Obs, quel intérêt pour les lecteurs, quel intérêt pour le journalisme ?
 
Laisser les trolls s’exprimer est "normal" … Certains peuvent être redoutablement intelligents et enrichissent le débat malgré une attitude provocante, mais la plupart sont avant tout des gens qui aiment faire mal, dire des horreurs gratuites … Sur un blog, ça passe, tout cela n’est pas sérieux … mais sur le site d’un grand journal d’info ? Je suis nettement plus sceptique.
 

4 Commentaires

  • Ca me rappelle un article de libéToulouse (www.libetoulouse.fr/2007/2008/04/le-tfc-ttanis-p.html) sur le football et le rugby à Toulouse. Un travail baclé, mal documenté (non documenté plus exactement), caricatural et contenant des chiffres faux. Dans un commentaire je l’ai démonté point à point et conclu sur l’absence de travail journalistique. C’est la seule fois où un de mes commentaires était censuré, mais j’ai en plus eu droit à un mail de justification « les commentaires injurieux sont modérés ». Il n’y avait pas un seul terme grossier mais le journaliste n’avait pas apprécié voir son (manque de) travail critiqué. Donc je suppose que le fait d’être un troll dépend du niveau d’acceptation du modérateur…

    Soit dit en passant, je ne fais pas la critique de libération qui modère avant publication (et pas a posteriori) les commentaires, et laisse une certaine marge de man

  • Grande classe … mais je parlais cette fois-ci des réactions des lecteurs, pas forcément du travail des journalistes ! (qui peut certes laisser à désirer)

  • Je m’insurge…
    Oui je m’insurge…Foutez la paix aux trolls…Arrêter d’affubler de ce nom des humains qui ne répondent pas aux critères physiques….
    Un troll, c’est grand, ça pue et c’est pas con…Non c’est pas con: c’est simplement que le nombre de neurones n’est pas en adéquation avec un critère basique tel que considéré dans nos sociétés… 😉
    Donc on laisse le troll à la littérature et aux légendes et on désigne les imbéciles comme étant des imbéciles ou des cons en se rappelant que l’on est toujours le con de quelqu’un d’autre… :whistle:

    Sur ce je retourne bosser car je dois aller voir Georges à ma pause méridienne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *