Cinéma : le package spécial « retard »

Bon, aujourd'hui, c'est jour de fête hein, 4 films pour le prix d'un ! Alors, on va faire court, tranché, sans bavure !
 
 Primo, le plus vieux : Burn After Reading. Alors, le cocktail était simple : un casting de sauvage, les frères Cohen derrière la caméra, un scénario bien bancal et surtout allumé juste ce qu'il faut. Autrement dit, la sauce devait prendre, c'était complètement évident !
Sauf que ça n'a pas été le cas, comme finalement bien souvent dans ce genre de configuration ! Le résultat, c'est un film plutôt amusant mais dont on se sent quelque peu exclus : une bande de potes qui s'amusent et font les pitres, jouent aux débiles et enchaînent les incompréhensions pour remplir peu à peu la vacuité de l'histoire et ficeler cette histoire complètement loufoque.
Autrement dit, on appréciera la performance de la plupart des acteurs (Brad Pitt à contre emploi, génial … Clooney et Malkovich sans trop de saveur à mes yeux …), on se plongera peu à peu dans l'histoire, on rigolera aux situations cocasses mais on ressortira bien vite de la salle pour aller voir un autre film et effacer le peu de celui-ci qui reste en mémoire.
 
 Secundo, un film d'animation : Madagascar 2. Là, c'était tout aussi simple : transformer l'essai somme toute plutôt réussi du premier opus en reprenant des ingrédients connus : des graphismes top, de la blague en veux-tu en voilà, un soupçon d'humour débile et sadique (voire une grosse louche en fait) et puis un poil de morale. Pas forcément évident de produire une séquelle réussie …
Et bien là, ça marche ! On wigole, on prend du détail graphique plein les mirettes, on assimile quelques leçons sur l'amitié, la famille, l'honneur, l'honnêteté, pfiou et encore plein d'autres belles choses qui font plaisir aux enfants. Bon, et surtout, j'ai particulièrement apprécié, une fois de plus, les conneries des pingouins et surtout celles des singes ! Du bonheur, même s'il est un peu gras, mais pas complètement dénué de finesse !
Au final : un bon moment, une belle évolution par rapport à Madagascar, mais on est encore loin d'atteindre la qualité globale de certaines autres références comme Shrek 1 ou encore certains Pixar ! A voir, tout de même …
 
 Tertio, on enchaîne avec Largo Winch. Encore plus dur que la réalisation d'une séquelle : l'adaptation d'une oeuvre culte, à savoir la BD Largo Winch. Soyons clairs, je n'ai jamais lu la BD et je ne suis donc pas un fanboy de cette oeuvre qui me fait pourtant envie !
Passons au film : c'est pour moi un film plutôt équilibré, graphiquement réussi, scéanaristiquement abouti (retors, le scénar, retors !) et plutôt bien joué. Je n'avais pas d'à priori comme certains sur Tom Sisley ni sur le personnage de Largo et j'ai donc trouvé le mariage plutôt réussi ! Quant à la délicieuse demoiselle et aux persos secondaires, ils sont "justes", j'ai vraiment aimé ! Efficace, à tous points de vue.
Peut être un peu trop efficace d'ailleurs, puisqu'on enchaîne de manière assez brutale les passages à vide (scénario, etc.) et les scènes d'action brute ! Un peu dommage donc, c'est le seul déséquilibre du film à mes yeux. Bon, une fois de plus, je n'ai aucune expérience de la BD, alors vous allez surement me dire que je suis à côté de la plaque ! et je vous donnerai (peut être) raison une fois que j'aurai lu tout ça ! Bref, d'ici là, un film à voir !!!
 
 Et enfin, pour finir, The Spirit. Je suis un grand amateur du dessin de Will Eisner même si je n'ai jamais lu The Spirit ! De même, je n'avais jusqu'alors pas vu les films de Frank Miller (ni lu ses comics), à savoir 300 et Sin City. Les bandes annonces m'avaient donné faim (aucun rapport avec Eva Mendès, GROU !), l'univers graphique semblait splendide et les personnages aux petits oignons. 
Verdict : c'est exactement ça ! Eva Mendès est désespérément 'grou', le graphisme est splendide et la plupart des personnages sont savoureux ! The Spirit manque justement de charisme quand on le compare à Octopus, tout comme la blondinette assistante Silk se fait chiper la vedette par une Sand Saref un peu plus percutante (bien que moins "barrée"). L'ensemble reste malgré tout de bon niveau …
Le problème de ce film : il faut arriver à rentrer dedans. L'univers particulier, le scénario très basique et la difficulté à s'identifier aux personnages font que j'ai eu un mal de chien à me plonger dans le film ! Mais une fois la galipette réussie, on s'éclate, on rit aux facéties d'un Samuel L. Jackson survolté, on bave devant les robes et tenues affriolantes des miss, on savoure la perfection du graphisme … et on ressort de la salle un petit sourire aux lèvres, un petit "wow" calé entre les dents. Vivement la suite.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *