Back to the Future #4

 
Pour clore cette série (pour l'instant du moins) de retours en arrière (et que vous avez aimé, j'ose l'espérer), nous allons parler vibrations des structures … 
Certains lecteurs ici font de la mécanique des fluides, ils se reconnaîtront. Ou plutôt IL. Bref.
 
Là c'est de la vibration, rien à voir donc, mais vous avez l'habitude de mes digressions.
Nous nous retrouvons une fois de plus dans la maison familiale là-bas au tout début de la Normandie, non loin de la cité d'Evreux, haut lieu de hypitude s'il en est.
 
Plutôt que de vous décrire avec de nombreux détails le lieu du forfait, je vais user et abuser de notre plugin d'images … Ci-dessous vous avez donc une vue extérieure des fenêtres de la maison … la 1 étant celle de mes parents, la 2 une de celles de ma chambre
  
 
(hop, même règle : cliquez !)
 
Voilà pour le décor. L'histoire maintenant ! Cela se passe il y quasiment 4 ans, pendant notre premier été (rohhh c'est beau à dire ça). Alice découvre la maison, découvre les parents, découvre plein de choses en fait !
Qui plus est, c'est donc le début de notre relation, et comme tout le monde, nous avons un certain "rythme". Hum. Enfin voilà.
Et donc, notre présence dans ces lieux devenant un peu longue, autant vous dire que nous ne tenions plus en place !
 
Il fut donc décidé de pallier à ce problème le soir même, quand tout le monde dormirait, histoire de limiter les dégâts en cas de vacarme.
Nous nous sommes donc retrouvés dans le lit que vous avez pu voir ci-dessus … à limiter nos mouvements, à faire attention à ne rien faire grincer, vibrer … Un bon moment malgré tout. Héhé. (oui, je souris, et alors ?)
 
Sauf que le lendemain matin, au petit-déjeuner, Alice étant encore dans la chambre à émerger … ma mère me sort tout de go : "Hum, poussin (allez-y, rigolez), hier soir avec Alice, vous avez eu un rapport sexuel non ?" … Oui, d'abord le poussin, puis le rapport sexuel, le tout dans une seule et même phase, au petit-déjeuner. Je ne sais pas pour vous, mais moi ça fait beaucoup d'un coup. Je n'ai donc pas pu m'empêcher de répondre, interloqué "Euuuuh, oui. Pourquoi ?".
Et ma mère de dire … "non parce qu'en fait ça a fait vibrer la fenêtre de notre chambre et j'ai assez mal dormi" … Fou rire au milieu de mes céréales et de mon bol de lait !!!
 
La fenêtre en question, c'est la 1 sur la première photo … sachant que la fenêtre 2 est la fenêtre qui est située à environ 1m50 du pied du lit ! Ya pas à dire, les vieilles maisons … ça vibre bien !
 
Ma mère m'ayant demandé de rester discret vis à vis d'Alice au sujet de cette perturbation physique, je n'ai toutefois pas pu m'empêcher d'aller lui raconter avec moults éclats de rire ! Ma pauvre chérie s'est sentie tout de même un poil gênée, mais bon, on a survécu.
Autant vous dire que maintenant, on prend encore plus de précautions au niveau absorption de vibrations … mais ne comptez pas sur nous pour le faire aussi chez nous !
 

4 Commentaires

  • Excellent! J’aime beaucoup le côté naturel et sans détours de ta maman!! Un petit côté Bree Van de Kamp (rapport également à l’obesesion du sopalin!).
    Mais c’est tout de même super génant pour Alice.

  • :confused: Ca me rappelle aussi un matin chez les parents de mon ex, où sa mère lui a gentiment fait remarqué que nous nous étions douchés très tard et que ça l’avait réveillé… Hum hum…

  • milla +> Ah bah oui c’est du direct … et maintenant que tu le dis, c’est un peu Bree en effet !!! Genre la nana qui se veut parfaite, mère parfaite, femme parfaite, tout ça ^^
    Bien vu.

    Kart +> Euh tu parles d’une de NOS voisines ? Parce que oui on en a eu une belle en effet 😀

    xtelle +> Joli le coup de la douche !!! On fait un peu pareil nous aussi. D’ailleurs, je pense qu’on pourra faire un #5 avec ça tiens 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.