Madère – randonnée laurifère de Fanal à Fio et Paul da Serra

Le plateau Paul da Serra dont je parlais déjà dans mon précédent article est un lieu de départ de nombreuses randonnées, en général faciles et plutôt intéressantes en terme de paysages pour peu qu’il fasse beau du côté sud ou nord, selon le parcours choisi. Ainsi, le groupe de randonnées allant de 41 à 51 dans le Rother est ensemble de bons parcours de santé, pas très longs pour la plupart, compléments possibles à la randonnée des 25 sources, par exemple ! Une fois celle-ci terminée, j’ai donc pris le chemin de l’ouest, en direction de Fanal.

portugal-madere-paul-da-serra-8

La randonnée #46 du Rother y commence et s’enfonce ensuite dans la forêt laurifère (ou laurissilva) de Madère, unique au monde elle aussi. Là où les comparses voyageurs de Miles and Love avaient eu une météo brumeuse et mystérieuse au possible, nous avons eu droit au même endroit à un franc soleil, même si les nuages n’étaient pas bien loin, bien piégés à l’orée du plateau !

portugal-madere-fanal-fio-1

La première légère côte avalée, on débouche sur un bout du plateau qui, à la saison des pluies, se remplit paraît-il d’un petit lac. Point d’eau ici mais la présence des nuages à quelques pas de là. Drôle de sensation que de marcher à côté des nuages, complices timides ne sachant trop s’ils doivent monter nous rejoindre ou rester entre eux. A dire vrai, j’aurais moyennement apprécié qu’ils grimpent d’un coup d’un seul ! J’ai un bon sens de l’orientation mais tout de même…

portugal-madere-fanal-fio-10

portugal-madere-fanal-fio-8

Le souci finalement, avec cette randonnée #46 et ces conditions météorologiques, c’est que nous n’avions ni les aspects positifs de l’atmosphère brumeuse, ni la vue absolument dégagée sur le côte nord ! Nous avons pris notre mal en patience, découvrant les mousses et fougères poussant sur des arbres poussant sur des arbres également, ensemble constituant les “lauriers putrides” comme on les appelle, bien que je n’aie rien senti. D’où le nom provient-il ? J’ai la flemme de Google, ne m’en veuillez pas.

portugal-madere-fanal-fio-20

Fin de randonnée du côté de Fio, à côté de l’ancien monte-charges qui descend sur Seixal. Problème : les nuages sont aussi rentrés dans la vallée de Seixal et bouchent totalement la vue ! La frustration est totale tandis que la fatigue commence à se faire sentir. Il est temps de faire demi-tour et d’aller explorer un peu le reste de la côte sud. Il y fait plus beau ce jour là !

Cela aurait donc pu être une jolie randonnée et ce le fut avec ces arbres impressionnants et la drôle de sensation de marcher au dessus des nuages mais pour profiter pleinement de la chose, choisissez mieux vos conditions que nous ! Soit dans la brume. Soit avec un temps magnifique sur la côte nord.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.