Cyclades – le nord de l’île d’Amorgos

Après le sud de l’île, voici donc un article sur le nord de l’île d’Amorgos ! Je commence sans plus attendre par le bourg central de Chora, à la croisée des routes partant d’un côté ou de l’autre et bien vers Katapola. Il faut absolument prendre le temps de déambuler dans les ruelles de Chora. C’est petit, resserré, coloré, splendide ! Les moulins montent la garde et le vieux kastro aussi, avec son église à flanc de rocher. Le vent souffle en revanche souvent et fort dans le coin et il fait bien évidemment un peu plus frais car ça monte raide depuis Katapola.

grece-cyclades-amorgos-chora-37

grece-cyclades-amorgos-chora-13

La section de route qui suit Chora et file vers le nord est de toute beauté. On monte, on file sur les arêtes pour finalement redescendre de part et d’autre du mont principal de l’île, culminant autour de 700 mètres et filant ensuite sur Agios Pavlos, un petit village paumé avec son île déserte pile en face. Pas facile de s’arrêter, pas facile de faire la route en scooter sans petite laine (prévoyez la !), on croise ici et là (souvent) des chèvres en train de paître tranquillement (ou de se balader) en bord de route. Bonne nouvelle : elles ne traversent pas n’importe comment, c’est mieux que les moutons en Islande.

Après ce désert de pierres et de chèvres, les roues du scooter me mènent aux petits villages de Potamos et Langada. Ce dernier très mignon petit village est le point de départ d’une belle balade qui s’enfonce dans les terres vers le mont Krikellos et les églises de Agios Theologos et Agios Stavros. Je n’irai finalement que jusqu’à la première, la météo n’étant pas des plus exceptionnelles et le temps passant finalement assez vite. Dommage, pas de Stavros et pas de mine abandonnée non plus à Metallio ! Une prochaine fois, avec des jambes sûres car il paraît que ce dernier tronçon est vraiment ardu et à flanc de falaise. Qu’importe : ce sentier numéro 5 de l’île d’Amorgos vaut son pesant de suées !

grece-cyclades-amorgos-moitie-nord-41

L’étape suivante se situe de l’autre de la vallée d’Aigiali, à Tholaria. Ce village qui prend le soleil abrite une belle église ainsi que quelques bars donnant sur la vallée. Pratique pour être à l’écart de la « ville », clairement très balnéaire et pas très excitante. Aigiali ne m’a pas laissé un grand souvenir et je n’ai eu à sa vue eu qu’une envie : retourner à Katapola me planquer sur l’une de mes petits plages tranquilles sur la rive nord ! (notez bien les moulins au dessus de Langada… il y a un chemin qui y monte, pour les randonneurs les plus courageux ! il s’agit du groupe de moulins le plus élevé des Cyclades !)

grece-cyclades-amorgos-moitie-nord-59

C’est la fin pour Amorgos. Après une première journée et demie au sud, de toute beauté, je reste quelque peu sur ma faim pour ce qui concerne la partie nord. La météo n’y est peut-être pas pour rien avec un temps quelque peu changeant et une météo un peu fraîche poussée par le vent du nord. Une chose est certaine : je préfère nettement Katapola à Aigiali mais je reviendrai sûrement compléter ma randonnée jusque Mettalio, en faire une jusqu’aux moulins et enfin emprunter la grande randonnée qui part d’Aigiali et rejoint la Panaghia Chozoviotissa ! Quel spectacle que ce chemin à mon avis au vu des paysages traversés en scooter.

Où dormir à Amorgos ?

J’ai dormi à la Pension Sofia, dans l’un appartements avec terrasse situé à deux pas du centre-ville. Propre, simple, pratique et bien équipé. Rien à redire !

Où manger à Katapola ?

J’ai systématiquement bu mes verres et grignoté mes petits plats et apéritifs chez Karamel. Bonne table, bons vins, bons produits de l’île et ainsi de suite.

Où boire un verre à Katapola ?

Idem que ci-dessus !

Où faire ses courses à Katapola ?

Il y a plein de petits supermarchés sur le port de Katapola. Préférence pour les deux derniers, au niveau du débarcadère. La réalité, c’est qu’il faut piocher chez l’un ou chez les autres au fil des arrivages. Mention spéciale par ailleurs au miel d’Amorgos, sublime, ainsi qu’au rakomelo !

Où louer un scooter à Amorgos ?

Je l’ai loué chez Hermes Rental ! Scooter en bon état général, tarif doux et négocié puisque Hermes et Pension Sofia ne sont qu’un seul établissement.

Tags de cet article
, ,